Catosal pour chiens et chats : posologie et effets secondaires

La variété des médicaments vétérinaires est écrasante. Nous vous parlons ici du catosal, un médicament pouvant être prescrit pour les chiens, les chats et d'autres animaux domestiques.
Catosal pour chiens et chats : posologie et effets secondaires

Dernière mise à jour : 13 juillet, 2021

Le monde des médicaments pour animaux est de plus en plus complet et complexe. Si de nombreux médicaments destinés aux humains nous sont familiers, ceux destinés aux animaux de compagnie sont largement méconnus du grand public. Nous nous intéressons ici au catosal, un médicament couramment utilisé chez un grand nombre d’espèces animales.

Qu’est-ce que le catosal ?

Catosal est un médicament sous forme de solution injectable. Il est liquide, rose et semi-transparent. Il peut être utilisé chez diverses espèces animales telles que les chiens, les chats, les chevaux et les bovins. Comme beaucoup d’autres, ce médicament est composé de principes actifs et d’excipients.

Les substances actives du catosal sont au nombre de deux : le butaphosphan et la cyanocobalamine, une forme de vitamine B12. Ce sont les composés qui confèrent au médicament ses propriétés biologiques, au-delà des excipients qui confèrent au médicament ses qualités physiques, entre autres.

D’une part, le butaphosphan agit comme une source de phosphore utilisable par le métabolisme de l’animal. Le phosphore est un élément essentiel pour le fonctionnement des êtres vivants, car il intervient dans d’innombrables réactions biochimiques.

Parmi elles, il faut noter que cet élément participe aux processus de phosphorylation et de déphosphorylation, nécessaires dans de nombreuses voies métaboliques au niveau cellulaire. Il fait également partie intégrante de la synthèse du glucose, une importante source d’énergie.

D’autre part, la B12 est une vitamine hydrosoluble qui ne peut pas être synthétisée par le métabolisme des mammifères. Par conséquent, il doit être incorporé d’autres manières. Dans des situations normales, ce micronutriment est obtenu par l’ alimentation.

La vitamine B12 est impliquée dans une multitude de processus nécessaires à l’organisme. Elle est essentielle au bon fonctionnement du foie, des tissus musculaires, de la peau, du cerveau et du pancréas, et pour bien d’autres choses.

Outre les principes actifs, le catosal est formé de n-butanol et d’hydroxyde de sodium, qui jouent le rôle d’excipients. Ces composés n’ont pas de fonction biologique en eux-mêmes, mais ils servent de véhicule chimique et facilitent l’action des substances actives.

Un vétérinaire analyse un chien et un chat.

Les usages du catosal

Chez le chien et le chat, ce médicament est utilisé comme traitement des carences en vitamine B12 ou en phosphore et des troubles associés. Ces carences produisent une série de symptômes chez ces animaux, parmi lesquels figurent les suivants :

  • Manque d’énergie
  • Perte d’appétit
  • Perte de poids
  • Diarrhée ou vomissements
  • Faiblesse musculaire et douleur
  • Confusion

Face à ces symptômes, il est préférable de consulter un vétérinaire dès que possible. Dans le cas où les carences susmentionnées seraient à l’origine de ces symptômes, le professionnel pourra recommander ce médicament.

Le catosal peut également être recommandé en cas de trouble métabolique et de maladie chronique ou aiguë. Son utilisation est également conçue pour les crises d’épilepsie, la paralysie, l’anémie ou les cas de malnutrition, mais ce médicament doit toujours être prescrit par un professionnel.

La posologie pour chats et chiens

Compte tenu de leurs différences physiologiques, ainsi que de leur poids et de leur taille, la dose varie pour chaque espèce, race et spécimen. Le rayon d’action n’est pas le même pour un chat que pour un chien, car leur physiologie est différente et la masse totale de chaque individu dépend de nombreux paramètres.

Pour les chiens et les chats, la dose recommandée est comprise entre 0,1 et 0,15 milligrammes par kilogramme de poids. Plus ou moins, cela équivaut à 10-15 milligrammes de butaphosphan par kilogramme. Dans le cas de la cyanocobalamine, cela équivaut à 0,005 – 0,0075 milligrammes par kilogramme.

Ces doses sont administrées par injection, soit par voie intraveineuse, soit par voie sous-cutanée, soit par voie intramusculaire. La dose peut être répétée une fois par jour pendant 3 jours consécutifs.

D’autre part, il convient de noter que le médicament ne peut être prescrit et administré que par un vétérinaire. Ce professionnel a les connaissances nécessaires pour décider des doses et des traitements adaptés à chaque cas particulier : ne traitez jamais votre animal vous-même.

Effets secondaires et contre-indications

Aucun effet secondaire indésirable n’a été signalé. Néanmoins, il existe certaines recommandations sur son utilisation qui doivent être prises en compte.

Ce médicament ne doit jamais être utilisé si une hypersensibilité antérieure à l’une des substances actives ou des excipients a été détectée chez l’animal. De plus, il n’y a pratiquement pas d’études sur la compatibilité du catosal avec d’ autres médicaments, il ne doit donc pas être utilisé si l’animal suit un autre traitement.

Ce composé ne semble pas produire des effets systémiques pertinents en cas de surdosage jusqu’à 5 fois la dose recommandée. Toutefois, une série de réactions transitoires et locales ont été observées lorsqu’il est administré par voie sous-cutanée.

Le personnel qui administre le médicament doit également prendre certaines précautions. Ce composé peut provoquer des irritations de la peau et des yeux, il est donc important d’éviter tout contact avec les yeux et la peau. En cas d’exposition accidentelle, la zone touchée doit être lavée avec beaucoup d’eau.

Il existe une possibilité, bien que lointaine, que les médicaments produisent une réaction indésirable inattendue, en particulier en cas d’allergies. Si vous observez un effet secondaire chez votre animal, il est préférable de contacter rapidement un vétérinaire.

Un chien malade chez un vétérinaire.

En somme, le catosal est un médicament simple et assez sûr qui peut améliorer la santé des animaux domestiques présentant des carences nutritionnelles. Néanmoins, il est crucial de noter que cet article est purement informatif : avant de prendre toute décision concernant la santé d’un animal de compagnie, nous vous recommandons de consulter un vétérinaire de confiance.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les aliments crus pour animaux de compagnie ne sont pas plus sains, selon les experts
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les aliments crus pour animaux de compagnie ne sont pas plus sains, selon les experts

Les aliments crus pour animaux de compagnie présentent un danger pour leur santé en raison de la présence de bactéries. Apprenez-en plus ici.