Halètements et tremblements chez le chien : causes et traitements

L'anxiété est l'une des raisons pour lesquelles le chien halète constamment. Dans les situations de stress, la solution la plus simple est d'éliminer le stimulus impliqué.
Halètements et tremblements chez le chien : causes et traitements

Dernière mise à jour : 15 janvier, 2022

Le halètement et les tremblements chez les chiens peuvent correspondre à des réponses naturelles du corps suite à un effort prolongé comme à des indicateurs d’une maladie. L’observation de l’humeur de l’animal et la fréquence de ces symptômes peuvent clarifier le diagnostic.

Certaines situations, telles que l’excès de chaleur, l’exercice intense, la vieillesse et le surpoids, provoquent ces signes fondamentaux d’épuisement. L’halètement contribue au refroidissement du corps, tout comme l’agitation qui se manifeste également dans les moments d’excitation. Cependant, les tremblements chez le chien, perçus comme de petits mouvements non coordonnés, peuvent indiquer un trouble physiologique majeur.

Les maîtres peuvent suspecter une maladie lorsque la présence des deux symptômes est simultanée. Cependant, les causes à l’origine de leur apparition ne sont pas nécessairement difficiles à traiter.

Fréquence respiratoire, tremblements et santé canine

La fréquence respiratoire normale d’un chien est comprise entre 16 et 18 cycles par minute. Elle est légèrement plus élevée chez les chiots (20) et moins élevée pour les chiens âgés (14). Ce taux peut augmenter considérablement lorsque le chien fait de l’exercice ou est excité lors d’une activité, mais il n’est pas normal que cela se produise au repos.

Le chien souffre d’une tachypnée (respiration accélérée) lorsque sa fréquence respiratoire est plus élevée sans justification. Celle-ci s’accompagne aussi généralement d’une dyspnée, c’est-à-dire d’une difficulté à obtenir de l’oxygène, difficulté qui se e manifestant par des râles, des sons étranges et du mucus, entre autres.

Vous devez mesurer la fréquence respiratoire de votre chien plusieurs fois et établir une moyenne avant de suspecter une tachypnée. Pour parler de tachypnée, la respiration accélérée doit être plus ou moins constante.

Quant aux tremblements, il s’agit de mouvements musculaires qui se produisent lors de moments d’agitation. Ils surviennent également lorsqu’il fait très froid, car c’est l’un des principaux mécanismes de la thermogenèse (obtention de la chaleur corporelle) chez les mammifères. En général, les chiens tremblent lorsqu’ils ont peur, ont froid, sont excités ou souffrent d’une maladie.

Zoom sur le museau d'un chien.

Les maladies associées au halètement et aux tremblements chez le chien

Plusieurs maladies conduisent à l’apparition combinée de ces signes. Nous énumérons ci-dessous les plus fréquentes.

Coup de chaleur

Les coups de chaleur surviennent généralement en été, après un effort, et s’accompagnent d’une accélération du rythme cardiaque et d’une humidité au niveau des yeux. Les chiens avec une carrure non athlétique comme les bouledogues, les petites races ou ceux avec beaucoup de poils sont plus susceptibles d’en souffrir. C’est aussi un problème courant chez les chiens brachycéphales.

Les chiens brachycéphales, comme les carlins, ont des voies respiratoires très courtes et ne halètent pas bien. Par conséquent, ils dissipent mal l’excès de chaleur.

Le coup de chaleur doit être traité par des bains froids et par l’apport d’eau ou de glace. Dans les cas les plus graves, une consultation chez le vétérinaire est nécessaire. Si aucune mesure n’est prise rapidement, le chien pourrait mourir d’une défaillance multiviscérale. Évitez de soumettre votre chien à des efforts vigoureux aux heures les plus chaudes de l’été, surtout s’il est obèse ou souffre d’une maladie.

Infections ou empoisonnements

La présence de fièvre est un symptôme potentiel d’une infection ou d’un empoisonnement. Elle tend à s’accompagner de tremblements dans les pics de plus grande gravité, ce qui s’explique par le dérèglement thermique de l’animal. Dans cette situation, il est conseillé d’aller chez un vétérinaire rapidement.

Ces déséquilibres physiologiques s’accompagnent également souvent d’une respiration rapide (ou réduite), d’une léthargie, d’une apathie, d’un manque d’appétit, de diarrhée, de vomissements et d’autres symptômes généraux. Si la température corporelle de votre chien est supérieure à 39-40 °C, consultez un vétérinaire.

Maladies cardiaques et problèmes respiratoires

Ces deux types de troubles peuvent survenir isolément ou en combinaison, et même avec d’autres problèmes, tels que l’obésité. La bronchite peut entraîner un halètement, et un manque d’oxygène peut entraîner une fatigue musculaire. Un cœur hypertrophié peut exercer une pression sur les poumons, perturbant les échanges gazeux. Les maladies les plus fréquentes de cette nature sont les suivantes :

  • Cardiomyopathie dilatée. Dans cette maladie, la musculature cardiaque se dilate et s’atrophie, de sorte que le cœur ne peut pas pomper le sang correctement. C’est une maladie incurable, mais elle peut être traitée avec certains médicaments.
  • Régurgitation de la valve mitrale. La valve mitrale du cœur ne se ferme pas complètement, il y a donc un retour du sang vers le cœur et un mélange inapproprié de fluides.
  • Pneumonie. Il s’agit d’une inflammation du système pulmonaire, qui peut être causée par différents virus, bactéries et champignons. Le traitement à appliquer dépendra entièrement de l’agent causal.
  • Bronchite. C’est une inflammation des bronches, à savoir des voies respiratoires qui transportent l’oxygène vers les poumons. Elle est très courante chez les petites races et peut causer des dommages permanents si elle n’est pas traitée rapidement.

Altération de la glycémie

Les chiens diabétiques, ainsi que certaines races de chiens, parmi lesquelles se distinguent le petit lévrier italien et le chihuahua, peuvent subir ce que l’on appelle communément des « accidents du sucre ». Fournir un fruit facilement digestible et garder le corps de l’animal au chaud facilitera sa récupération. Si son état de santé ne s’améliore pas, il faudra aller chez le vétérinaire, notamment en cas de diabète.

D’autres raisons à l’origine des tremblements chez le chien

Le stress, généralement associé à la peur ou à l’anxiété, peut provoquer des tremblements. La solution la plus simple consiste à éliminer le stimulus qui provoque l’inconfort, mais l’idéal est que le chien s’y habitue. De plus, éliminer certaines situations est irréalisable, comme les tempêtes, d’où l’ importance que l’animal s’y habitue. Vous pouvez solliciter une aide professionnelle si nécessaire.

La douleur est une autre raison pouvant expliquer les tremblements. Une blessure ponctuelle ou une douleur chronique peut altérer la mobilité corporelle de l’animal.

Les plus difficiles à traiter, et celles qui conduisent normalement à une incoordination du chien, sont celles qui surviennent en interne. Ces maladies peuvent être accompagnées d’un aspect atypique des gencives, comme une pâleur.

Tremblements chez les chiens.

En somme, l’essoufflement et les tremblements chez les chiens peuvent être causés par une multitude de facteurs. L’épuisement physique, la peur, l’obésité ou la vieillesse sont les plus évidentes, mais dans d’autres circonstances, le vétérinaire est la seule personne capable d’identifier le problème et de le traiter.

This might interest you...
Plus de 72 % des chiens souffrent d’anxiété
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Plus de 72 % des chiens souffrent d’anxiété

Nombreuses sont les raisons pour lesquelles les chiens souffrent d'anxiété. Une étude finlandaise s'est penchée sur la question !