Infection à levures chez le chien : causes, symptômes et traitements

Il existe de nombreuses pathologies dermatologiques dans le monde des chiens. L'infection à levures est l'une des plus évidentes et elle nécessite une prise en charge clinique immédiate.
Infection à levures chez le chien : causes, symptômes et traitements

Dernière mise à jour : 19 novembre, 2021

La peau est l’un des organes les plus importants des êtres vivants en matière de protection. Ce conglomérat tissulaire protège contre les infections, mais maintient également l’homéostasie interne et l’échange de fluides avec l’extérieur. Malheureusement, certaines affections dermatologiques affectent à la fois les chiens et les humains. L’infection à levures en fait partie.

Si l’épiderme de votre chien est rouge, présente des croûtes et une odeur étrange, vous devriez aller chez le vétérinaire de toute urgence. Découvrez ici ce que provoque une infection à levures chez le chien et comment y mettre fin. Poursuivez donc votre lecture !

L’infection à levures chez le chien

L’infection à levures chez le chien est un type de dermatite causée par le micro-organisme Malassezia pachydermatis. C’est une levure zoophile, c’est-à-dire qu’elle pousse bien à la surface de certains êtres vivants.

Ce micro-organisme fait partie du microbiome épidermique des humains, des chats, des chiens et d’autres mammifères. Mais il peut également agir comme un agent pathogène opportuniste dans certaines circonstances.

Malassezia pachydermatis est un pathogène de grande importance en médecine vétérinaire. Lorsque le micro-organisme devient pathogène, il peut provoquer une otite externe et une dermatite séborrhéique, par exemple.

Les affections cutanées rendent les chiens particulièrement sujets aux infections à levures. De plus, ces infections surviennent généralement simultanément avec l’atopie et d’autres processus allergiques de nature épidermique.

Ce type d’infection peut également survenir chez l’homme, mais c’est très rare. On estime que la prévalence chez les patients atteints de dermatite est de 2 %.

Un chien qui se gratte.

Les causes de l’infection à levures

Comme nous l’avons dit dans les lignes précédentes, l’infection à levures chez le chien se produit lorsque ces micro-organismes deviennent plus gros qu’ils ne le devraient dans l’environnement cutané. Ils sont opportunistes et profitent d’un moment de vulnérabilité pour proliférer.

Dans des circonstances normales, les champignons et les bactéries à la surface de la peau ne sont pas un problème. Et ce, car le système immunitaire se charge de les tenir à distance.

Malheureusement, les modifications de la peau, l’immunosuppression, l’administration de certains médicaments et certains prédispositions héréditaires rendent cet équilibre plus susceptible d’être rompu.

En plus de ce qui précède, il convient de noter que certaines races sont beaucoup plus susceptibles que d’autres de souffrir de cette infection. Le shih tzu, le cocker, le schnauzer, le caniche et le boxer sont quelques-uns des exemples les plus clairs.

Les levures poussent mieux dans les endroits sombres et humides. À savoir dans les plis de la peau et dans la cavité interne des oreilles fortement tombantes.

Les symptômes

Comme nous l’avons dit, ce tableau clinique peut s’étendre au niveau otique et épidermique. Parmi les signes cliniques les plus évidents, figurent les suivants :

  • Modifications de la couleur et de la texture de la peau. Aux premiers stades de l’infection, la peau rougit. Pendant les phases chroniques, elle peut devenir noirâtre.
  • Peau grasse et croûteuse.
  • Inclinaison de la tête. C’est un signe d’otite infectieuse, c’est-à-dire que la levure a proliféré dans le pavillon de l’oreille.
  • Grattage. Ces infections provoquent des démangeaisons très évidentes. Le chien peut se gratter constamment avec ses pattes ou contre des surfaces.
  • Léchage. Le chien peut tenter de se lécher pour calmer l’inflammation et la douleur.
  • Odeur de peau étrange, semblable à celle d’un fromage un peu fort.
  • Chute de cheveux. Elle se produit fréquemment autour des oreilles.

Les mycoses chez le chien surviennent souvent en même temps que des problèmes d’oreille et certains troubles allergiques. Pour cette raison, une grande partie des symptômes sont communs à plusieurs problèmes de santé.

Il est à noter que cette maladie n’est pas contagieuse.

Le diagnostic

Il existe de nombreuses techniques pour détecter cette infection. Voici quelques-unes des méthodes les plus efficaces :

  • Grattage. Il est possible d’obtenir un échantillon de la zone touchée de la peau de l’animal avec un simple grattage. Les micro-organismes pathogènes peuvent être observés au microscope.
  • Echantillon par empreinte. L’échantillon doit être examiné au microscope.
  • Bande d’acétate. Une bande est collée sur la peau du chien. Les cellules épidermiques détachées sont ainsi prélevées et peuvent être analysées.
  • Biopsie. Dans ce cas, un échantillon complet de la peau du chien doit être prélevé. C’est la technique la plus invasive, mais c’est elle qui fournit le plus d’informations.

Dans le cas où l’infection se situe au niveau des oreilles, un otoscope est nécessaire. Les techniques citées peuvent compléter l’observation du pavillon.

Le traitement de l’infection à levures chez le chien

Le traitement de l’infection à levures chez le chien varie en fonction de la zone du corps qui est touchée. Par exemple, si l’infection se produit dans l’oreille, des crèmes ou des gouttes antifongiques et un nettoyage spécial sont souvent prescrits. Dans les cas graves, on opte pour un médicament oral systémique.

Le traitement de l’infection cutanée généralisée nécessite l’application de crèmes antifongiques topiques, de sprays et de shampooings spécifiques. Pour que le format shampooing fonctionne, il doit être appliqué pendant le bain pendant environ 10 minutes, tous les 3 à 5 jours et pour une durée de 2 à 12 semaines.

Si tout cela ne fonctionne pas, une approche systémique avec des médicaments oraux est également nécessaire.

Le kétonoconazole, l’itraconazole et le fluconazole sont les médicaments les plus couramment utilisés.

Est-il possible d’appliquer des mesures à la maison ?

Bien que cette infection nécessite un traitement vétérinaire dans tous les cas, il est possible d’aider le chien à se rétablir plus tôt grâce à une série de mesures appliquées à la maison. Ce sont les suivantes :

  • Nettoyez régulièrement les oreilles de votre chien. L’otite se combat avec des crèmes spécifiques, mais il faut aussi nettoyer les oreilles du chien avec les solutions salines indiquées par le vétérinaire.
  • Gardez ses pattes et sa peau au sec. L’humidité favorise grandement la prolifération des levures dans l’environnement épidermique de l’animal.
  • Examinez l’alimentation de votre chien. Un chien atteint de ce type d’infection peut avoir une carence en vitamines.
Il existe des crèmes pour soulager les démangeaisons chez le chien.

La prévention est la clé du succès

Cette infection survient lorsque le chien n’a pas une santé ou une hygiène adéquate. La meilleure méthode pour empêcher son apparition est donc de prendre soin de l’animal sur tous les fronts possibles. Certains maîtres de chiens prédisposés choisissent de donner des bains périodiques à leur animal avec des shampooings antifongiques, par exemple.

Le pronostic de cette affection est positif dans presque tous les cas. Bien que le traitement ait tendance à être long, la plupart des chiens répondent bien aux médicaments susmentionnés et les démangeaisons cessent une semaine après le début du traitement.

Si vous écoutez votre vétérinaire, l’état de santé de votre chien s’améliorera considérablement en quelques jours. Gardez cela à l’esprit.

Cela pourrait vous intéresser ...
7 raisons pour lesquelles votre chien vomit de la bile
My Animals
Lisez-le dans My Animals
7 raisons pour lesquelles votre chien vomit de la bile

Un chien vomit de la bile lorsqu'il reste longtemps sans manger, mais aussi lorsqu'il souffre de pancréatite ou d'une maladie affectant le système ...