Intoxication par le crapaud chez le chien : symptômes et traitement

L'intoxication par le crapaud chez le chien est rare, mais cliniquement pertinente. Certaines espèces d'amphibiens peuvent tuer votre animal si l'intoxication n'est pas traitée.
Intoxication par le crapaud chez le chien : symptômes et traitement

Dernière mise à jour : 03 août, 2021

L’intoxication par le crapaud chez le chien est rare, mais cliniquement pertinente. Selon la région dans laquelle vous vivez, ces amphibiens rugueux peuvent être plus ou moins dangereux pour les chiens. Sans aucun doute, les espèces qui génèrent le plus de problèmes sont Rhinella marina et Incilius alvarius, en raison de leur proximité avec les noyaux humains et de leurs toxines.

Bien que la grande majorité des crapauds et des grenouilles soient inoffensifs pour l’homme, la curiosité d’un chien peut lui jouer de mauvais tours. Généralement, ce tableau clinique survient lorsque le chien essaie de porter l’amphibien à la bouche, ingérant ainsi directement ses toxines. Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, poursuivez donc votre lecture.

Le poison des crapauds

De nombreux maîtres l’ignorent sans doute, mais la plupart des crapauds ont un potentiel toxique. Il est à noter que lorsque l’on parle de « crapauds », on se réfère exclusivement aux représentants de la famille des Bufonidae, qui comprend plus de 25 genres et 350 espèces, comme l’indique Animal Diversity Web.

Les membres de la famille des Bufonidae ont des structures spéciales au niveau de la zone dorsale : les glandes parotoïdes. Celles-ci ont la forme d’un rein et ressemblent à un épaississement de la peau ou à de “grosses verrues”.

Comme l’indiquent les études, les parotoïdes sont responsables de la synthèse des bufotoxines, des composés alcaloïdes à potentiel neurotoxique. Généralement, les bufotoxines sont regroupées dans les 2 catégories suivantes :

  • Bufadiénolides : ce sont des substances qui peuvent provoquer une bradycardie, une tachycardie ventriculaire et un arrêt cardiaque à des concentrations suffisamment élevées.
  • Substances liées à la tryptamine : la bufoténine est le meilleur exemple dans cette catégorie. La dose létale de ce composé chez la souris est de 200 à 300 milligrammes par kilo d’animal et la mort survient par arrêt respiratoire.

Bien que de nombreux crapauds produisent des bufotoxines dans leurs glandes parotoïdes, Rhinella marina et Incilius alvarius sont les espèces qui causent le plus de problèmes. Le taux de mortalité chez les chiens par ingestion du venin de R. marina oscille entre 20 et 100 % si un traitement approprié n’est pas appliqué.

Les toxines émises par les glandes parotoïdes se présentent sous la forme d’un liquide épais et blanchâtre.

Un crapaud.
L’espèce Rhinella marina est l’une des plus dangereuses pour les chiens.

Le contact chien-crapaud

Si vous habitez une zone humide et boisée, votre chien risque de tomber sur un crapaud lors d’une promenade, surtout pendant l’après-midi ou la nuit. Avant de sécréter les substances susmentionnées, l’amphibien va sûrement gonfler pour paraître plus menaçant et peut même émettre des vocalises.

Si vous voyez un crapaud en colère près de votre chien, séparez-les dès que possible. Si vous n’êtes pas assez rapide, le chien peut mettre le crapaud dans sa gueule ou le lécher.

À ce stade, l’intoxication est inévitable, car les bufotoxines sont rapidement absorbées par la langue et le tractus gastro-intestinal. Une fois qu’elles pénètrent dans le système circulatoire, ces composés affectent le système nerveux, le cœur et les vaisseaux sanguins.

Les symptômes de l’intoxication par le crapaud

Vous savez maintenant que la plupart des crapauds sont venimeux et que vous devez éloigner votre chien d’eux. La prochaine étape, naturellement, consiste à connaître les symptômes de l’intoxication par le crapaud chez le chien. Les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Muqueuses rougeâtres, notamment au niveau des gencives de la bouche
  • Salivation excessive et mousseuse
  • Démangeaisons au niveau de la gueule
  • Vocalisations et pleurs qui ne peuvent s’expliquer par une blessure visible
  • Symptômes graves : insuffisance respiratoire, muqueuses bleues (cyanose), arythmies et convulsions.

Les premiers symptômes sont des signes de démangeaisons générées par la toxine. Dans de nombreux cas, il est possible que les signes cliniques n’aillent pas plus loin, car les situations graves n’apparaissent qu’après un contact avec des espèces spécifiques d’amphibiens. Enfin, il faut noter que les vomissements ne sont pas fréquents.

Le diagnostic

Vous verrez très probablement le crapaud dans la gueule du chien ou une silhouette gonflée en train de s’enfuir avant que votre animal ne commence à présenter des symptômes. Dans ce cas, établir la corrélation est facile, mais idéalement, il convient d’identifier l’espèce à l’origine du problème. Si possible, prenez une photo de l’amphibien sans trop le toucher ou le déranger.

Une fois chez le vétérinaire, il n’y aura pas de tests spécifiques pour diagnostiquer l’empoisonnement. Une analyse sanguine, des électrocardiogrammes et des radiographies peuvent être réalisés, afin de choisir un traitement spécifique et d’écarter d’autres pathologies possibles.

Le traitement

Le traitement commence avant la visite chez le vétérinaire. Comme l’indique le portail des VCA Hospitals, dans les cas aigus, la meilleure chose à faire est d’ouvrir la gueule du chien et de la laver à l’eau. Il est important que la tête de l’animal soit positionnée vers le bas, car l’ingestion du liquide pourrait provoquer un étouffement.

Chez le vétérinaire, le traitement dépendra du tableau clinique. Il n’y a pas d’antidote spécifique pour contrer les bufotoxines, mais des thérapies de soutien peuvent être effectuées pour maintenir l’animal en vie. Par exemple, un rythme cardiaque anormal et les convulsions peuvent être traités avec des médicaments spécifiques.

De nombreux chiens n’ont pas besoin d’un traitement vétérinaire, mais il vaut mieux prévenir et consulter un vétérinaire.

L'empoisonnement des crapauds chez les chiens est plus fréquent qu'il n'y paraît.

En somme, l’intoxication par le crapaud chez le chien ne doit pas être prise à la légère. Selon l’espèce de crapaud, le chien peut se trouver dans une situation très grave pouvant entraîner sa mort si aucun traitement n’est mis en place. Bien que, dans la plupart des cas, il y ait plus de peur que de mal, il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

Cela pourrait vous intéresser ...
7 espèces étranges de grenouilles et de crapauds
My AnimalsLisez-le dans My Animals
7 espèces étranges de grenouilles et de crapauds

Les grenouilles et crapauds, également appelés anoures, sont les amphibiens les plus nombreux. Parmi eux, il y a des espèces vraiment étranges.



  • Bufonidae, ADW. Recogido a 31 de julio en https://animaldiversity.org/accounts/Bufonidae/#:~:text=Over%20350%20extant%20species%20in,of%20a%20single%20genus%2C%20Bufo.
  • McCallion, D. J. (1956). The parotoid gland of the toad, Bufo americanus. Canadian Journal of Zoology34(3), 174-177.
  • Pettit, G. R., Kamano, Y., Drasar, P., Inoue, M., & Knight, J. C. (1987). Steroids and related natural products. 104. Bufadienolides. 36. Synthesis of bufalitoxin and bufotoxin. The Journal of Organic Chemistry, 52(16), 3573-3578.
  • Barbosa, C. M., Medeiros, M. S., Riani Costa, C. C. M., Camplesi, A. C., & Sakate, M. (2009). Toad poisoning in three dogs. Journal of venomous Animals and Toxins including tropical Diseases, 15, 789-798.
  • Sampaio, L. C. L., de Lima, C. S., Martinuzzi, P. A., Durante, L. H., Franco, F. A., Raffi, M., & da Cruz Iéck, B. Laboratory, clinical and pathological aspects of intoxication by bufotoxin in a canine–case report.
  • Toad poisoning in dogs, VCA Hospitals. Recogido a 31 de julio en https://vcahospitals.com/know-your-pet/toad-poisoning-in-dogs