La dermatite atopique chez le chien

08 juillet, 2020
Rougeur de la peau, inflammation et démangeaisons sont quelques-uns des symptômes de la dermatite atopique canine.
 

La dermatite atopique chez le chien est une maladie cutanée consistant en un gonflement et une irritation de la peau, généralement causés par un allergène. Il s’agit d’une pathologie multifactorielle et, actuellement, il n’existe pas de remède pharmacologique.

De nos jours, la dermatite atopique canine est le principal problème de peau présenté par les chiens qui se rendent dans les cliniques vétérinaires. Cependant, ses causes ne sont pas encore bien définies. Il semble donc que chez chaque animal, la maladie se développe de manière différente.

Pourquoi la dermatite atopique se manifeste-t-elle chez les chiens ?

La dermatite atopique chez le chien semble être provoquée par des facteurs internes, ou intrinsèques à l’animal lui-même, ainsi que par des facteurs externes ou extrinsèques. La somme de ces variantes et les différentes pressions que chacun des facteurs peut exercer feront que la maladie se manifestera dans une plus ou moins grande mesure.

Facteurs intrinsèques

La race joue un rôle fondamental dans le développement ou non de la dermatite atopique chez le chien. Par exemple, on sait que les beagles possèdent un allèle récessif pour un gène qui entraîne une surproduction d’IgE ou d’immunoglobuline E.

L’immunoglobuline E est une protéine appartenant au système immunitaire qui joue un rôle clé dans la gestion des allergènes. Cette immunoglobuline peut augmenter la réponse immunitaire aux allergènes et déclencher une réaction allergique. En outre, certains types de cellules sont impliqués dans la réaction :

 
  • Cellules de Langerhans et les cellules dendritiques de la peau : elles sont responsables de la capture de l’allergène
  • Mastocytes : servent de médiateur dans l’inflammation
  • Cellules B : créent des anticorps
  • Cellules coopératives : produisent des substances qui activent les cellules B

En outre, dans le développement de la dermatite atopique canine, un groupe de substances liées au processus inflammatoire joue un rôle important :

  • Histamine
  • Sérotonine
  • Leucotrichies
  • Cytokines

Enfin, il semble que dans la dermatite atopique chez le chien comme chez l’homme, il y ait une altération de la barrière lipidique de la peau.

Facteurs extrinsèques

Les allergènes environnementaux sont considérés comme les principaux facteurs contribuant au développement de la dermatite atopique canine :

  • Pollen de diverses plantes
  • Acariens de la poussière
  • Champignons
  • Moisissures
  • Tissus synthétiques
  • Insectes

Certaines recherches ont déterminé que les acariens sont la principale cause des allergènes de la dermatite atopique aux États-Unis et en Europe.

D’autre part, il semble que les chiens atteints de dermatite atopique sont plus susceptibles de souffrir de dermatite allergique due à des piqûres de puces. En outre, les chiens atteints de la maladie souffrent souvent d’infections secondaires par le staphylocoque et la Malassezia.

La dermatite atopique sur la patte d'un chien
 

Symptômes de la dermatite atopique chez le chien

Pour déterminer si un chien souffre ou non de cette pathologie, de nombreux symptômes doivent être présents simultanément, en plus d’autres critères importants. Les symptômes possibles de la dermatite atopique chez le chien sont nombreux et variés :

  • Prurit ou démangeaisons
  • Visage ou doigts affectés
  • Épaississement de la peau à l’intérieur ou à l’extérieur de la jambe
  • Épisodes de dermatites récurrentes ou chroniques
  • Des taux d’IgG élevés
  • Niveaux d’IgE élevés
  • Infection à Malassezia
  • Otites externes dans les deux oreilles sur une base régulière
  • Conjonctivite
  • Peau rouge du visage
  • Sécheresse de la peau
L'oreille d'un chien touchée par la dermatite atopique

 

Cependant, il existe des tests spécifiques, bien que coûteux, pour savoir à quoi un chien est allergique. De cette façon, nous pouvons éviter l’allergène autant que possible et ainsi éviter que l’animal ne souffre de nouvelles épidémies.

D’autre part, avec l’aide d’un vétérinaire, nous pouvons écarter les substances qui causent des dommages au chien et les retirer de sa routine. Ce processus est plus long et plus compliqué. En outre, elle commence toujours par un changement de régime alimentaire du chien et l’utilisation d’aliments hypoallergéniques.

 

 

  • Carlotti, D. N. (2011). Dermatitis atópica canina; nuevos conceptos (etiología, patogenia, cuadro clínico, diagnóstico y tratamiento).
  • González Zetina, M. D. L. Á. (2019). Alérgenos aerotransportados y alimenticios en perros con diagnóstico de dermatitis atópica (Doctoral dissertation, Universidad de San Carlos de Guatemala).
  • LA CATELICIDINA, U. P. A. (2013). Dermatitis Atópica. Nutrición, 5, 31.