Les maladies sexuellement transmissibles chez les chiens

Les chiens aussi peuvent contracter des maladies sexuellement transmissibles. Découvrez ici les maladies les plus courantes.
Les maladies sexuellement transmissibles chez les chiens

Dernière mise à jour : 22 février, 2021

L’éducation sexuelle chez les humains s’est normalisée ces derniers temps grâce aux campagnes de prévention des maladies sexuellement transmissibles. En ce qui concerne les animaux, nous avons toutefois un peu plus de mal à y penser.

Vous êtes-vous déjà demandé s’il existe des maladies sexuellement transmissibles (MST) chez les chiens ? La réponse est oui. Il est important de savoir quelles maladies sexuelles un chien peut contracter, notamment si le vôtre est en chaleur. Poursuivez donc votre lecture si vous souhaitez en connaître davantage sur le sujet.

Les 3 maladies sexuellement transmissibles chez les chiens

Il y a trois maladies sexuellement transmissibles chez le chien. Certaines d’entre elles, comme nous le verrons, ne se transmettent pas uniquement via des rapports sexuels. Soyez donc très attentif si vous voulez savoir comment les prévenir.

Un chien qui renifle un autre chien.

1. La brucellose canine

Cette MST a pour cause la bactérie brucella canis. Elle se transmet par les sécrétions séminales et vaginales, ainsi que par les muqueuses oronasales et conjonctivales. Elle peut se transmettre verticalement, de la mère à l’enfant via le placenta, ou horizontalement, d’un spécimen à un autre. Cette bactérie existe dans le monde entier.

Le symptôme le plus courant de la pathologie est l’infertilité. Cette bactérie a été identifiée aux États-Unis en raison du grand nombre de chiens stériles signalés en 1966 lors d’une épidémie. Les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Mâles : inflammation des testicules ou orchite et inflammation de l’épididyme – épididymite. Toutes deux déclenchent l’infertilité chez l’animal.
  • Femelles : cette bactérie peut provoquer des avortements et une infertilité ultérieure.

Cette MST chez le chien est zoonotique. En d’autres termes, elle peut être transmise à l’homme. Il est donc essentiel que chaque maître prenne des précautions lors de la manipulation de l’animal malade. Il existe néanmoins un traitement simple et elle s’élimine facilement.

2. L’herpèsvirus canin

Ce virus affecte les chiots avant leur naissance. Si la mère contracte l’herpèsvirus canin pendant la grossesse, les chiots connaîtront des difficultés respiratoires, des vomissements et un manque d’appétit. Le taux de mortalité de la portée infectée est par ailleurs proche de 100 %.

Il est donc important de tester les chiennes gestantes avant leur fécondation, car cette maladie peut également provoquer une fausse couche et une réabsorption du fœtus.

Chez les adultes, cela ne cause généralement pas de problèmes majeurs, mais presque tous les chiots malades meurent. Le pronostic pour les survivants est par ailleurs dévastateur.

Cette MST chez le chien n’est pas seulement transmise sexuellement. Elle peut également être contractée en mordant, en léchant ou en reniflant d’autres chiens porteurs. Elle peut en effet se propager par les sécrétions orales et nasales.

3. La tumeur vénérienne transmissible canine (TVT)

Aussi connue sous le nom de sarcome infectieux, de granulome vénérien, de lymphosarcome transmissible ou de tumeur de Stiker, cette tumeur peut également se transmettre par des fluides corporels tels que la salive. Elle prédomine surtout dans les climats tropicaux et subtropicaux.

Cette maladie provoque l’apparition de tumeurs bénignes d’apparence rugueuse, comme une verrue dans la région génitale qui se reproduit et se développe.

Elle est généralement traitée par chimiothérapie, car il est difficile de localiser ces tumeurs lors de la chirurgie. Ce n’est pas une maladie qui menace la vie de l’animal. Il est toutefois important de la prévenir, car elle peut avoir de graves conséquences pour lui.

La prévention des maladies sexuellement transmissibles chez les chiens

La prévention de ces maladies implique évidemment de les connaître et de savoir comment elles se manifestent, puisque, comme nous l’avons vu, elles ne sont pas uniquement sexuellement transmissibles. Si vous soupçonnez l’une de ces maladies, le plus important est de consulter rapidement un vétérinaire spécialisé.

Il faut également souligner que, si vous castrez votre animal, vous réduirez les comportements d’accouplement. Vous éviterez ainsi une grande partie des risques de contagion. Si vous souhaitez croiser des chiens à des fins de reproduction, il est important d’effectuer des tests préalables sur les deux pour écarter ces maladies.

Dans le cas de l’herpèsvirus canin, il est important, en cas d’avortement, de désinfecter la zone où la chienne s’est rendue pour éviter de contaminer les autres chiens qui pourraient s’y trouver. En outre, il existe un vaccin disponible en Europe qui s’administre aux chiennes enceintes.

Un chien malade sous une couverture.

Nous venons de le voir, le monde des MST chez les chiens est restreint, mais il ne faut pas l’ignorer pour autant. Soyez en effet prudent avec les rapports sexuels que votre chien a. Vous vous éviterez ainsi d’inutiles désagréments.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 conséquences du tartre chez les chiens
My AnimalsLisez-le dans My Animals
6 conséquences du tartre chez les chiens

Le tartre chez les chiens peut avoir des conséquences beaucoup plus grave que la mauvaise haleine. Découvrez 6 problèmes qui peuvent en découler !