Mégacôlon chez le chat : symptômes, causes et traitement

Ce trouble digestif est chronique et provoque un grand inconfort chez le chat. Apprenez-en davantage ci-dessous.
Mégacôlon chez le chat : symptômes, causes et traitement

Dernière mise à jour : 03 mars, 2022

Les médias insistent souvent sur le fait de prendre soin de soi pour une bonne santé digestive. Comme vous pouvez l’imaginer, ce conseil n’est pas uniquement réservé aux êtres humains ; tout autre animal peut subir de graves conséquences s’il souffre de troubles digestifs. Dans ce cas, on parle de mégacôlon chez le chat.

Vous trouverez ci-dessous des informations sur le mégacôlon chez le chat. Cette maladie est généralement la conséquence de problèmes existants et nécessite des soins vétérinaires professionnels.

Le mégacôlon chez le chat

Le mot mégacôlon désigne la dilatation grave et irréversible du côlon. Lorsque cet élargissement se produit, les excréments sont retenus et la motilité est réduite ou annulée, de sorte que le chat ne peut pas évacuer.

La durée totale de la digestion d’un chat est de 12 à 24 heures, selon le spécimen.

Si elle n’est pas traitée, cette maladie évoluera progressive et pourra mettre en danger la vie du félin. Cette évolution commence par la rétention des matières fécales.

Lorsque celles-ci restent longtemps logées dans le côlon, les parois du côlon commencent à absorber l’eau des matières fécales, les asséchant ainsi, ce qui rend la défécation difficile. Au fur et à mesure que les matières fécales s’accumulent, le côlon se dilate, donnant naissance à un mégacôlon.

Les symptômes

Plusieurs signes indiquent qu’un chat souffre de problèmes digestifs. Les principaux symptômes du mégacôlon sont les suivants :

  • Douleur au moment de la défécation (vocalisations)
  • Tentatives infructueuses et fréquentes de déféquer
  • Constipation prolongée
  • Excréments hors de la litière
  • Excès de salivation
  • Vomissements
  • Déshydratation
  • Mucus sanglant dans les selles dû à une irritation de la paroi du côlon descendant
  • Masse tubulaire dure et palpable le long de l’abdomen

La masse tubulaire est caractéristique de la constipation chronique et du mégacôlon. Le reste des symptômes peuvent correspondre à tout trouble digestif. Par conséquent, en présence de l’un d’eux, rendez-vous chez le vétérinaire sans faute.

Mirtazapine chez le chat : posologie et effets secondaires.

Les causes

Bien qu’il semble que la constipation soit la principale cause du mégacôlon chez le chat, la rétention de matières fécales peut également être secondaire à d’autres troubles. Les principales causes de la maladie sont les suivantes :

  • Maladie idiopathique. Environ 62 % des cas de mégacôlon sont idiopathiques, c’est-à-dire qu’aucune cause apparente n’est trouvée. La maladie est généralement attribuée à une dégénérescence nerveuse du muscle lisse du côlon, qui empêche les mouvements péristaltiques corrects et provoque la constipation.
  • Obstruction mécanique. Une fracture de la hanche, par exemple, est capable d’exercer une pression sur le côlon. Les tumeurs, les hernies périnéales et les lésions de la colonne vertébrale sont d’autres causes possibles.
  • Dommages neurologiques. Étant donné que la motilité du côlon dépend de l’influx nerveux, il est logique de trouver des problèmes à cet égard avec des troubles tels qu’un traumatisme de la région sacro-coccygienne. Habituellement, tout dommage au niveau du nerf pelvien ou hypogastrique entraînera une constipation due à une diminution de la motilité.
  • Mégacôlon congénital. Lorsque des chatons apparaissent en consultation avec une constipation sévère, c’est généralement à l’origine d’une anomalie congénitale ayant donné lieu à un mégacôlon, comme une agénésie anorectale.
  • Médicaments. Les diurétiques, les antihistaminiques, les anticholinergiques et d’autres médicaments ont pour effet secondaire la constipation. Si la constipation n’est pas traitée, elle peut déboucher sur le mégacôlon.
  • Processus endocriniens. Bien que rares, certains troubles tels que l’hyperthoriodisme ou l’hypercalcémie augmentent l’absorption d’eau, il existe donc un risque de constipation.

Le traitement du mégacôlon chez le chat

S’agissant d’une maladie chronique, le traitement du mégacôlon chez le chat doit associer des médicaments à une modification du mode de vie et de l’alimentation de l’animal. Les mesures à prendre sont les suivantes :

  • Régime contre la constipation. La teneur en eau de la nourriture du chat doit être augmentée. Pour cela, vous pouvez utiliser de la nourriture humide, des soupes pour chats ou ajouter de l’eau aux régimes secs.
  • Supplément de fibres insoluble. Cette mesure doit être approuvée par un vétérinaire, car ces types de fibres, bien qu’elles aident à lubrifier les selles, les font également grossir, ce qui est un danger pour un côlon déjà dilaté.
  • Traitement pharmacologique. Les médicaments les plus prescrits sont les laxatifs et les procinétiques. L’utilisation de lavements facilite également l’évacuation à des moments précis.
  • Chirurgie. Dans les cas les plus graves, il est nécessaire d’anesthésier l’animal et d’extraire les fèces manuellement. Cela peut être fait par une incision dans la paroi abdominale ou par le rectum. Dans le pire des cas, une colectomie subtotale sera nécessaire ; cette opération consiste en l’ablation de la majeure partie du côlon.

Comme vous avez pu le constater, le mégacôlon est capable de créer de grandes complications dans la vie de l’animal. Cependant, il est possible de l’éviter en allant chez le vétérinaire au moindre signe de constipation chronique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Glandes anales du chat : les problèmes courants
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Glandes anales du chat : les problèmes courants

Un problème au niveau des glandes anales du chat peut provoquer des douleurs importantes et réduire considérablement sa qualité de vie.



  • Sebastián Marcos, P. (2011). Megacolon felino | PortalVeterinaria. PortalVeterinaria. Recuperado 1 de marzo de 2022, de https://www.portalveterinaria.com/animales-de-compania/articulos/21878/megacolon-felino.html
  • Sugiyama, T., & Davies, H. M. (2022). Megacolon. In Comparative Veterinary Anatomy (pp. 316-324). Academic Press.
  • Grossman, R. M., Sumner, J. P., Lopez, D. J., Dornbusch, J. A., Singh, A., Lux, C. N., … & Pitt, K. A. (2021). Evaluation of outcomes following subtotal colectomy for the treatment of idiopathic megacolon in cats. Journal of the American Veterinary Medical Association259(11), 1292-1299.
  • Thanaboonnipat, C., Kumjumroon, K., Boonkwang, K., Tangsutthichai, N., Sukserm, W., & Choisunirachon, N. (2021). Radiographic lumbosacral vertebral abnormalities and constipation in cats, Veterinary World, 14 (2): 492-498. Abstract.