Trouble obsessionnel compulsif canin : symptômes et traitement

14 septembre, 2020
Saviez-vous que les chiens pouvaient souffrir de trouble obsessionnel compulsif ? Découvrez-en ici davantage sur cette maladie.

Le trouble obsessionnel compulsif canin ou TOC est une pathologie qui dérive de l’anxiété, caractérisée par des pensées intrusives, récurrentes et persistantes qui entraînent la peur et l’appréhension. Chez les êtres humains, il existe de nombreux types de TOC, généralement axés sur la répétition d’activités et de schémas (troubles répétitifs, informatiques et cumulatifs, entre autres).

Bien que cela semble incroyable, les chiens peuvent également souffrir de ce type de pathologie comportementale. Voici comment l’identifier ainsi que les éventuels traitements existants.

Comment identifier un trouble obsessionnel compulsif canin ?

Dans la plupart des cas, comme l’animal ne peut pas parler ou effectuer de fonctions trop complexes, ce trouble s’identifie avec la répétition de comportements qui, à certaines doses, deviennent anormaux :

  • Aboyer sur d’autres chiens, sur des personnes, d’autres animaux, ou rien
  • Se gratter contre des surfaces de manière exagérée
  • Creuser sans raison particulière
  • Se lécher plus que la normale
  • Courir après sa queue
  • Mordre des meubles et des éléments de la maison
  • “Chasser des mouches imaginaires”

Le trouble obsessionnel compulsif canin est fortement lié au concept de stéréotypie. Il s’agit d’un comportement animal répété dans le temps sans but précis.Les stéréotypies ne sont pas toujours révélatrices d’un TOC, car elles peuvent également se manifester sous l’effet du stress ou de l’inattention. Puis disparaître avec le temps une fois que le problème est résolu.

Cependant, dans le cas de ce trouble, les stéréotypies apparaissent généralement assez tôt dans la vie du chien et, loin de disparaître, s’intensifient avec le temps. Souvent, ces conduites peuvent devenir autodestructrices et entraîner divers préjudices à l’animal :

  • Dermatite acrale par léchage qui finit par causer une lésion épidermique
  • Saignement des coussinets des pattes, en raison d’un creusage ou grattage persistant des surfaces
  • Perte de poils dû à un toilettage excessif et un état anxieux prolongé
  • Diverses blessures et lésions corporelles

D’autre part, il faut savoir que, quel que soit le degré de dressage et de domestication du chien, ce dernier ne fera rien qui puisse lui générer un préjudice trop néfaste car, en fin de compte, les chiens sont des êtres vivants dotés d’un instinct de survie. Toutefois, il est nécessaire de consulter un vétérinaire immédiatement si vous observez l’un de ces signes. En effet, il est évident que l’animal souffre.

Un chien souffrant du trouble obsessionnel compulsif canin.

Causes du trouble obsessionnel compulsif canin

Les chiens qui souffrent d’une pathologie médicale qui génère une douleur récurrente, ceux qui sont prédisposés à l’anxiété, ou qui ont une maladie qui modifie ou aggrave un de leurs sens, sont plus susceptibles de souffrir de trouble obsessionnel compulsif canin. Il existe donc une composante physiologique évidente à cet égard.

Malgré tout, il est clair que les expériences préalables et les facteurs extérieurs au propre corps de l’animal sont également décisifs. Les cas d’antécédents de violence récurrente dans le passé, un abandon, une réclusion dans des espaces réduits, et autres facteurs liés à la maltraitance, sont aussi étroitement associés à ce type de trouble chez les chiens. C’est pourquoi les pathologies de ce type, ainsi que les stéréotypies, sont courantes chez les animaux sauvés d’environnements maltraitants.

Par conséquent, il est nécessaire d’être conscient des complications que cette maladie peut entraîner dans la vie normale, aussi bien de l’animal que de son maître, avant d’adopter un chien avec un passif complexe.Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas accorder de seconde chance à ces chiens maltraités, car ils la méritent davantage. Cependant, il est préférable que les futurs propriétaires possèdent une certaine expérience en éducation canine. Et qu’ils disposent du temps et de la patience nécessaires pour affronter la maladie.

Traitement

L’aide de professionnels dans le domaine de l’éthologie et de la psychologie canine est indispensable pour aborder un trouble aussi complexe que le TOC. Pour cela, de longues séances de modification de la conduite sont nécessaires dans le temps. Effectivement, il faut savoir que la “rééducation” de l’animal est un processus lent qui requiert de patience.

Les chiens ayant subi de la maltraitance souffrent plus souvent du trouble obsessionnel compulsif canin que les autres.

En fonction de la sévérité des conduites ou du traumatisme, une médication prescrite par le vétérinaire peut être nécessaire. Dans certains cas, le traitement doit être administré à vie. Il existe des anxiolytiques et des antidépresseurs spécifiques pour les chiens.

Enfin, il est clair que le trouble obsessionnel compulsif canin est une maladie difficile à identifier et à aborder. Mais, avec de la patience, de la compréhension et de l’aide professionnelle, il est possible de la traiter. Permettant ainsi au chien de vivre une vie pleine de bonheur comme il la mérite.

 

  • Trastorno obsesivo-compulsivo, wikipedia. Recogido a 16 de junio en https://es.wikipedia.org/wiki/Trastorno_obsesivo-compulsivo#Tipos_de_TOC_y_obsesiones_recurrentes