Crise d'épilepsie canine

09 avril, 2018
Cette maladie peut être mortelle pour votre chien. Cependant, elle présente des symptômes reconnaissables grâce auxquels vous pouvez agir pour tenter de préserver la santé de votre animal
 

Comme les humains, les animaux peuvent souffrir d’épilepsie, une maladie héréditaire qui affecte aussi bien les petits animaux que les grands. Dans cet article, nous vous parlerons de la crise d’épilepsie canine. Nous vous dirons ce que vous devez savoir et comment vous devez réagir.

Qu’est-ce que la crise d’épilepsie canine?

L’épilepsie n’est pas une maladie contagieuse qui se propage via un virus ou une bactérie. Il s’agit plutôt d’un trouble qui peut être héréditaire ou provoqué par un facteur externe. Il peut affecter non seulement les chiens, mais aussi les êtres humains.

L’épilepsie est plus fréquente chez les races de grande taille. Toutefois, on dénombre aussi de nombreux cas chez les petits chiens. Les races les plus enclines à souffrir d’épilepsie sont les suivantes : le labrador retriever, le dalmatien, le spitz finlandais, le beagle et le golden retriever.

La crise d’épilepsie canine se manifeste sous le forme de petits chocs électriques cérébraux. Le premier épisode a généralement lieu lorsque le chien est encore un chiot. La durée moyenne d’une crise est de deux minutes. Cependant, certaines ont duré jusqu’à une demi-heure, entrainant, bien sûr, des conséquences graves pour l’animal.

chien qui regarde en l'air
 

L’épilepsie fait partie des problèmes neurologiques les plus communs chez les chiens. Ses causes peuvent être multiples. Néanmoins, il reste encore beaucoup d’éléments à étudier et à analyser :

Glande thyroïde

Certaines recherches suggèrent l’existence d’une possible relation entre la fonction thyroïdienne et la crise d’épilepsie chez les chiens. En effet, les hormones régulent le métabolisme et peuvent provoquer des états de nervosité ou augmenter la pression artérielle.

Encéphalite

Une inflammation cérébrale, qu’elle soit causée par une tumeur ou la maladie de Carré, peut provoquer des convulsions ou des crises d’épilepsie. De même, le chien peut aussi souffrir d’épisodes de ce type à la suite d’un choc violent à la tête.

Problèmes hépatiques

Si le foie ne fonctionne pas correctement, le corps est incapable de filtrer les impuretés et de les éliminer. Dès lors, ces dernières “courent” dans le sang et atteignent le cerveau. Elles provoquent alors une crise d’épilepsie.

Plantes

Certaines espèces de plantes contiennent des toxines qui peuvent être dangereuses pour vos animaux. De fait, elles ne provoquent pas que des troubles gastriques, mais aussi des convulsions.

Produits chimiques

C’est un peu comme avec les plantes mais, dans ce cas-ci, la réaction provient d’un des composants du produit. Les insecticides, les aérosols ou les pipettes contre les puces peuvent provoquer des désordres dans le système nerveux de l’animal et, par la suite, des crises d’épilepsie.

 

Phases et symptômes de la crise d’épilepsie canine

Vous devez impérativement savoir que les crises d’épilepsie canines peuvent être généralisées. Autrement dit, les spasmes se produisent dans tout le corps ou de manière focale et affectent une zone spécifique, comme les pattes. Ce dernier type d’épilepsie provoque, en plus, des troubles comportementaux et émotionnels chez l’animal.

chien allongé par terre

La crise d’épilepsie se divise en trois phases que vous pouvez reconnaitre si vous restez attentif au comportement de votre chien :

Aura

Le chien se montre nerveux, il se comporte de manière étrange et tremble même s’il ne fait pas froid. Il peut vouloir “se coller” à son maitre ou, au contraire, fuir la présence humaine. Parfois, l’aura ne dure que quelques minutes et, dans d’autres cas, elle peut durer des heures, voire des jours.

Phase ictale

Il s’agit du moment où les convulsions ou les tremblements apparaissent. Cette phase dure généralement deux minutes. Le chien se raidit, tombe par terre avec les pattes tendues et souffre de spasmes. Il restera inconscient tout au long de la crise et ne ressentira aucune douleur. Il pourrait également uriner ou déféquer, faute de pouvoir contrôler ses sphincters.

 

Phase post-ictale

Cette phase se produit après la crise d’épilepsie et peut se manifester de différentes manières. Certains animaux restent couchés et immobiles, alors que d’autres se lèvent. Toutefois, ces derniers marchent alors bizarrement comme s’ils étaient désorientés ou aveugles. Après quelques minutes, la situation se sera normalisée et le chien pourra poursuivre sa vie.

Comment réagir face à une crise d’épilepsie canine?

La première chose à faire et la plus importante dans pareil cas, c’est de rester calme pour le bien de votre animal. Bien sûr, il s’agit d’une situation pénible et vous souhaitez lui venir en aide. Cependant, en intervenant, nous aggravons souvent les choses.

Essayez de coucher votre chien sur un objet mou comme son panier ou une couverture sur le sol. Lorsque les convulsions commencent, ne placez pas votre main dans la gueule de l’animal qui pourrait vous mordre involontairement.

Gardez à l’esprit que, après la crise, l’animal pourrait ne pas vous reconnaitre et vous attaquer. Vous devez le calmer en le caressant doucement et en lui laissant un récipient d’eau fraiche à proximité. Laissez-le dormir et se reposer aussi longtemps que nécessaire et consultez un vétérinaire pour qu’il procède à un bilan de santé et qu’il évalue les éventuelles séquelles.

 
  • Rosas Martinez, A., & Peña Baena, L. (2016). EPILEPSIA EN PERROS REVISIÓN DE TEMA. Citecsa.