La dermatite acrale chez les chiens

08 août, 2018
Les animaux se grattant de manière compulsive au niveau de certaines parties du corps ont de fortes probabilités de présenter une dermatite acrale. Ils se grattent en général les pattes jusqu'à avoir des blessures
 

L’action de se gratter sans arrêt provoque des inflammations de la peau. Petit-à-petit, la zone affectée peut durcir. Les follicules pileux et les glandes apocrines (responsables de la sueur) se craquellent et l’animal peut souffrir d’infections bactériennes.

Le traitement de cette infection est en général assez long et lourd, tant pour l’animal de compagnie que pour les maîtres. En revanche, une fois le diagnostique confirmé, le traitement doit être suivi sans aucune excuse jusqu’à la fin.

Symptômes et facteurs qui alertent de l’apparition de cette maladie

Le principal symptôme de la dermatite acrale chez les chiens est le fait que l’animal se gratte incessamment et de manière compulsive. Dans certains cas, l’action de la langue est accompagnée de morsures moyennes ou même assez grandes.

Un chien se lèche la truffe

L’apparition de blessures peut se faire pendant des périodes assez courtes (seulement quelques heures). Il est aussi possible que plusieurs semaines passent entre le moment où le chien prend l’habitude de se gratter et l’apparition des premières lésions.

Cette pathologie a différentes origines, comme par exemple :

 
  • Des démangeaisons causées par des allergies à des facteurs environnementaux ou par l’ingestion de certains aliments allergènes ;
  • Des bactéries, des champignons des parasites ou des acariens agissant sur les couches du derme ;
  • L’action cuisante de certains insectes ;
  • Des traumatismes dans les articulations (fractures) qui sont en général accompagnés de fortes douleurs ;
  • L’apparition d’arthrose ;
  • Dans certains cas, ce peut être l’une des conséquences d’un cancer ;
  • Des dérangements hormonaux ;
  • Des facteurs de l’ordre psychologique comme un traumatisme obsessif-compulsif chez les chiens (les fameux tocs) ;
  • Du stress, de l’ennui ou de l’anxiété ;
  • De la stéréotypie (actions répétées par certains animaux sans utilité. Les chiens confinés dans des espaces très réduits ou dans des niches sont les plus propices à ce genre de traumatisme).

Races et questions génétiques

Jusqu’à aujourd’hui, il n’a pas encore été prouvé de manière certaine que la dermatite acrale est liée à des facteurs génétiques chez les chiens. Statistiquement, certaines races sont plus propices à souffrir de ce mal.

La majorité des chiens malades sont en général de grande taille, comme :

  • les bergers allemands,
  • les goldens retriever,
  • les mastiff espagnols,
  • les grands danois,
  • les labradors retriever,
  • les dobermans pinscher.

Diagnostique et traitements

La grande majorité des propriétaires d’animaux de compagnie affectés vont voir un vétérinaire quand la maladie est déjà bien avancée. Cela complique grandement le travail du spécialiste, pas seulement pour établir le diagnostique, mais aussi au moment de prescrire le traitement à suivre.

 

Quand le médecin évalue pour la première fois un chien avec des blessures évidentes, il ne peut pas déterminer l’ordre d’apparition des symptômes. Il est donc complexe de vérifier si les léchages sont apparus comme des conséquences produites par des blessures ou vice-versa.

Pour les éviter les complications non nécessaires, les propriétaires qui surprennent leurs chiens se léchant de manière compulsive doivent aller voir un vétérinaire au plus vite. Même chose pour ceux qui remarquent que les pattes du chien sont constamment humides.

Du fait que la dermatite acrale soit due à différents facteurs chez les chiens, les mesures à prendre peuvent varier. Avant de pouvoir prescrire un traitement, le spécialiste a besoin de savoir avec certitude ce qui a causé ce problème.

Contrôle des symptômes

En premier lieu, il faut s’occuper des symptômes : il faut éviter que le chien se lèche pour que les blessures puissent guérir. Vous pouvez ainsi recourir au collier élisabéthain pour que votre chien ne puisse plus atteindre les zones affectées. Vous pouvez aussi appliquer un bandage pour protéger les lésions.

En revanche, l’unique manière de corriger ce comportement par le fond est d’éliminer complètement le facteur détonant. Qu’il soit d’ordre physique, environnemental ou psychologique.

Quand la cause de la dermatite acrale chez les chiens a été validée, vous avez besoin d’un autre spécialiste. L’idéal est qu’au moins un vétérinaire dermatologue et un éthologue canin supervisent l’évaluation de votre animal de compagnie.

 

 

Comment éviter la dermatite acrale chez les chiens

Tous les chiens et tous les maîtres doivent suivre les normes d’hygiène et de nettoyage les plus strictes. Il est fondamental de réduire l’incidence des bactéries, des champignons, des acariens ou des parasites. Il est aussi important d’éviter le stress et les changements brutaux dans la routine des animaux de compagnie.

Les races comme le golden retriever ou le boxer ont besoin de beaucoup d’exercice physique pour drainer toute l’énergie qu’ils ont en leur sein. S’ils ne peuvent pas le faire, ils vont s’ennuyer et deviendront anxieux à l’extrême.

Pour d’autres races comme le berger allemand, en plus de devoir sortir, marcher, courir et sauter, ils ont besoin de jeux mentaux pour se détendre et s’éloigner de la monotonie.