L'hépatite canine : causes, symptômes et traitements

25 mars, 2018

Le foie est un organe extrêmement important dans le fonctionnement de l’organisme de tous les animaux. AEt il en est de même pour les chiens. Leur fonctionnement est assez similaire à celui des êtres humains.
Quels effets a donc l’hépatite canine ?

Le foie des chiens se charge de :

  • métaboliser les graisses, les carbohydrates et les protéines
  • aider à stocker les vitamines et les minéraux
  • il est fondamental pour la digestion
  • c’est le responsable de l’élimination des résidus ou de toute autre substance dommageable
  • il produit les substances qui permettent la coagulation du sang.

Ce sont donc les fonctions les plus importantes du foie. Selon certaines études, le foie des chiens exécute plus de 1000 tâches dans le corps. C’est pour cela qu’il est considéré comme un organe d’une importance vitale.

Qu’est-ce que l’hépatite canine ?

L’hépatite canine est une inflammation du foie. C’est un processus inflammatoires qui fait des dommages variés aux cellules de cet organe.

un chien endormi au sol

Les causes

Tout d’abord, il y a différentes raisons pour lesquelles un chien peut souffrir d’hépatite canine. On peut par exemple citer :

  • l’ingestion d’urine, d’excréments ou de salive de chiens déjà contaminés
  • une mauvaise alimentation du chien
  • une intoxication par la nourriture ou les médicaments.

En fonction de la cause, l’hépatite canine peut être classifiée en différentes classes.

Les différents types d’hépatite canine

Pour commencer, l’hépatite commune. C’est l’inflammation du foie due à une ingestion de médicaments. Elle peut aussi être due à toute substance toxique qui endommage le foie. Malheureusement, les symptômes se présentent quand la maladie est déjà bien avancée.

L’hépatite auto-immune. Elle est due à cause d’une “erreur” dans le système immune du chien. Le système immunitaire confond les cellules du foie avec des agents pathogènes. Il les attaque jusqu’à leur destruction.

Elle est aussi appelée hépatite infectieuse canine ou maladie de Rubarth. Il est due à un virus : l’adénovirus canin de type 1. Celui-ci affecte les chiens et les renards. Elle provient d’une contagion avec les salive ou les excréments d’autres animaux contaminés.

Il s’agit d’un virus puissant, résistant et extrêmement contagieux. Il peut même être la cause directe de la mort du chien.

Les symptômes de l’hépatite canine

Les symptômes de cette maladie peuvent être confondus avec ceux d’autres nombreuses pathologies. Le maître du chien doit être attentif devant chaque doute. Si besoin, il doit faire appel à un vétérinaire immédiatement.

Certains symptômes sont :

  • la perte de l’appétit
  • les vomissements et/ou les diarrhées
  • la soif constante et sans arrêt
  • les douleurs ou les inflammations dans la zone abdominale
  • l’inflammation des ganglions
  • le comportement erratique (la perte de coordination)
  • la coloration jaunâtre des yeux et l’apparition de muqueuses (la jaunisse). Ce symptôme est très notable.

Les symptômes ne se présentent pas tous à la fois ni avec la même intensité.

Les traitements

Tout comme pour la majorité des maladies, le traitement de l’hépatite canine va dépendre de son origine. Le mieux est toujours de prévenir en vaccinant.

Le traitement de l’hépatite commune

Tout d’abord, un traitement symptomatique est réalisé. Cela évite les douleurs et autres inconforts. Il s’agit d’ailleurs du type d’hépatite canine le plus facile à traiter. Le vétérinaire peut évaluer s’il y a un facteur influençant pour éviter que le chien ne retombe malade. Pendant le traitement, le chien doit suivre un régime très stricte. Celui-ci doit être prescrit pas un spécialiste.

un labrador allongé sur une table d'opération

Le traitement de l’hépatite auto-immune

Ce sont les symptômes qui sont traités. Ainsi, le chien peut recevoir un traitement ayant pour objectif de contrôler les fonctions de son système immune. Les médicaments employés reçoivent le nom d’immunomodulateurs, dont la fonction consiste à éviter d’abîmer le foie.

Le traitement de l’hépatite virale

Pour commencer, on administre des anti-inflammatoires et des antibiotiques au chien. Cela aide à combattre les infections secondaires. Ainsi, le virus n’est pas totalement éradiqué. C’est pour cela qu’il faut aussi neutraliser tous les symptômes possibles. Les symptômes qui disparaissent avec des médicaments sont simplement les vomissements et les diarrhées.

De plus, le chien peut suivre un régime très stricte qui s’adapte aux changements du foie. Il sera faible en protéines. Ce régime aidera alors votre animal à se reposer pendant que les symptômes de la maladie disparaissent.

La prévention

Ce sont les habitudes saines du chien qui éviteront toute maladie, même l’hépatite :

  • une alimentation équilibrée
  • de l’exercice quotidien et régulier
  • du temps à l’air libre
  • de l’attention et de l’affection

Enfin, il faut souligner que face à une hépatite virale, la meilleure prévention est la vaccination. C’est pour cela qu’il est toujours conseillé d’emmener le chiot chez le vétérinaire dès son plus jeune âge. C’est là que les vaccins nécessaires seront faits. De même, si vous adoptez un chien adulte, il faudra alors le vacciner.