Troubles compulsifs chez les chiens

Ce type de comportement canin est plus grave que vous ne pouvez l'imaginer, car les troubles obsessionnels-compulsifs chez les chiens peuvent causer l'auto-mutilation
Troubles compulsifs chez les chiens

Dernière mise à jour : 07 mai, 2018

Les troubles compulsifs chez les chiens font partie des perturbations comportementales les plus fréquentes chez nos animaux de compagnie. Ils consistent en des tableaux cliniques selon lesquels le chien perd la capacité de contrôler ses émotions et les exprime au travers de certains comportements obsessionnels.

Ce manque de contrôle est généralement momentané, mais dans les cas les plus graves, il peut se manifester pendant plusieurs heures d’affilée. Par conséquent, il peut représenter un risque pour le bien-être physique et émotionnel de l’animal, car il peut l’amener à s’auto-mutiler.

Malheureusement, lorsque ces épisodes surviennent, le chien exécute certaines actions de manière si frénétique qu’il se blesse lui-même sans s’en rendre compte. Cela ne s’arrêtera pas à moins qu’il commence à ressentir la douleur.

La plupart des chiens diagnostiqués avec un trouble obsessionnel compulsif (TOC) ont tendance à se lécher la queue compulsivement. D’autres mordent intensément diverses parties de leur corps, ou tournent en rond de manière répétée.

Un chien anxieux se mord la queue

Causes associées aux troubles compulsifs chez les chiens

Le développement des manies et des comportements obsessionnels chez les chiens est généralement associé à des antécédents de violence physique et émotionnelle. Par conséquent, ils sont fréquemment diagnostiqués chez les chiens ayant été abandonnés ou qui sont nés dans la rue.

Mais les TOC peuvent également être causés par une anxiété excessive, un manque de stimulation ou un enfermement prolongé. En outre, les animaux qui éprouvent des douleurs chroniques peuvent développer certains comportements obsessionnels.

En ce sens, de nombreuses études suggèrent que les pathologies qui affectent les fonctions sensorielles peuvent favoriser l’apparition de troubles compulsifs chez le chien.

Comment identifier au plus vite les TOC chez les animaux domestiques ?

Le diagnostic précoce du trouble obsessionnel compulsif est fondamental pour éviter que les comportements deviennent auto-destructeurs. Il est donc fondamental d’être attentif aux premiers signes de comportement obsessionnel chez nos animaux de compagnie.

Généralement, les premiers symptômes de troubles compulsifs chez les chiens sont une intensification des comportements “très canins”.

Nous devons garder à l’esprit qu’une certaine répétition des mouvements est inhérente au comportement canin. Cependant, lorsqu’elle devient pathologique, l’intensité de son exécution met en péril la santé de l’animal.

Si votre chien commence à aboyer, à creuser, à lécher, à chasser sa queue ou à se gratter de façon excessive, il est préférable de consulter rapidement un vétérinaire. L’animal atteint de TOC développe souvent de nombreux symptômes d’anxiété liés à la séparation. Cela inclut par exemple de mâcher – ou de détruire – des articles ménagers, des vêtements ou des chaussures, ainsi que d’uriner et de déféquer dans des endroits inhabituels.

Les hypothèses les plus graves

Dans les cas les plus graves, lorsque le TOC est diagnostiqué tardivement, le chien présente généralement les symptômes suivants :

  • Plaies et coupures sur le corps, principalement au niveau de la queue et sur les pattes.
  • Léchage ou morsure frénétique des plaies ou des coupures.
  • Saignements au niveau des pattes ou de queue, généralement en raison d’un comportement auto-destructeur.
  • Perte des poils ou altération du pelage.
  • Déviations au comportement habituel : votre animal peut devenir agressif, sur la défensive, se cacher, s’isoler…etc.
  • Fuite du contact physique avec les personnes et les autres animaux.

Traitement des TOC chez les chiens

Bien que très somatisés, les manies et les troubles compulsifs chez les chiens sont d’origine psychologique. Par conséquent, leur traitement doit inclure une attention particulière liée au corps et, surtout, à l’esprit.

Il est important de comprendre qu’un chien qui souffre de TOC présente un déséquilibre émotionnel qui se reflète dans son comportement. Beaucoup de patience et de dévouement serons requis pour réussir à le sortir de là. Vous devrez donc assumer la responsabilité d’un changement d’environnement et de style de vie dans la vie quotidienne de votre ami à quatre pattes.

Un chien roux porte un collier et un bandage au niveau de sa patte avant gauche

La majorité des animaux atteints de TOC doivent subir un processus de “rééducation” et de socialisation pour renforcer leur confiance en eux. L’accompagnement d’un professionnel formé en psychologie canine sera également un élément clé de la guérison.

De plus, si l’animal s’est déjà infligé des plaies ou d’autres blessures, il est important de les soigner et de surveiller leur cicatrisation. En cas d’infection, votre vétérinaire pourra lui administrer des antibiotiques ou d’autres médicaments.

Par conséquent, et même si cela semble évident, il convient de rappeler que dans ce genre de situation – qui affecte la santé de notre chien – le vétérinaire est le seul professionnel formé pour recommander un traitement efficace pour votre animal.

Manies et troubles compulsifs chez les chiens : est-il possible de les prévenir ?

Voici quelques moyens efficaces pour éviter les troubles compulsifs chez les chiens :

  • Fournir un environnement sain et positif pour l’animal.
  • Ne jamais utiliser la violence physique ou émotionnelle comme “correction”.
  • Maintenir une médecine préventive appropriée, c’est-à-dire des consultations périodiques chez le vétérinaire, des déparasitages, des vaccinations, etc…
  • Offrir une alimentation équilibrée à votre animal ; éviter les excès énergétiques ou caloriques.
  • Mettre en place une activité physique sur une base régulière, pour soulager le fait que le chien accumule des tensions et souffre de stress ou d’anxiété.
  • Enfin, exposer le chien à un processus de socialisation adéquat, de préférence au cours de ses huit premiers mois.
Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que l’angoisse de la séparation et comment la surmonter ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Qu’est-ce que l’angoisse de la séparation et comment la surmonter ?

Il est fréquent que les enfants développent de l'anxiété lorsqu'ils sont séparés de la personne qui s'occupe d'eux en priorité ou de l'environnemen...