Loups en danger d'extinction : les cas du loup rouge et du loup d'Ethiopie

Les loups sont des animaux menacés dans le monde entier. Cependant, seulement deux des espèces incluses dans ce groupe sont proches de l'extinction.
Loups en danger d'extinction : les cas du loup rouge et du loup d'Ethiopie

Dernière mise à jour : 19 mars, 2021

Certes, les loups gris (Canis lupus) sont fortement chassés par les humains. Malgré cela, cette espèce vulnérable n’est pas en danger d’extinction. Il en est ainsi parce que ces canidés vivent dans de nombreuses régions de la planète. On estime qu’il y a environ 250 000 spécimens sauvages.

Malheureusement, tous les proches de ce beau canidé ne subissent pas le même sort. A cette occasion, nous vous disons tout sur deux espèces du genre Canis en danger d’extinction : le loup rouge et le loup d’Ethiopie.

La situation délicate du loup gris

Le nombre de la population du loup gris n’est pas encore considéré comme critique. Toutefois, cette espèce de loup est fortement persécutée en raison de la menace qu’elle représente pour le bétail et pour la durabilité de l’économie de l’élevage.

Pour contrer la mauvaise réputation populaire de cet animal dans certaines zones rurales, il existe des programmes de reconnexion entre éleveurs et loups, comme le raconte le documentaire WWF En tierra de todos. Le loup est un animal nécessaire à l’équilibre des écosystèmes où il vit, donc le perdre n’est pas une option.

Ce carnivore est chargé de maintenir à distance les populations de grands herbivores, en plus d’empêcher l’augmentation du nombre de spécimens d’autres espèces de petits prédateurs opportunistes. Sans le loup, l’écosystème se décompose et s’effondre.

Les loups en danger

Deux espèces de loups sont en danger d’extinction. C’est le cas du loup rouge (Canis rufus) ou du loup d’Ethiopie (Canis simensis) dont nous parlerons longuement ci-dessous.

Le loup rouge, une espèce de loups en danger d’extinction

Le loup rouge était autrefois éteint à l’état sauvage. Ce fait s’est produit en raison de la chasse systématique de leur espèce par ordre de certains États du sud des États-Unis. En 1987, il a été réintroduit par le United States Fish and Wildlife Service (USFWS) et, en 2000, la population comptait déjà environ 150 animaux.

En raison de leur disparition et de leur réintroduction artificielle ultérieure, on en sait très peu sur l’habitat naturel du loup rouge. D’après les données recueillies, il vivait dans les marais côtiers du sud-ouest de la Louisiane et du sud-est du Texas.

Selon d’autres preuves, ce canidé habite également les zones boisées et marécageuses des régions fluviales du sud-est des États-Unis. Avec tout cela, on en conclut qu’il s’agit d’un animal peu spécialisé pour l’habitat, tant qu’il a des proies disponibles.

Jusqu’en 2012, la principale menace du loup rouge était l’hybridation de l’espèce avec le coyote (Canis latrans). Aujourd’hui, c’est le braconnage qui fait qu’il est en danger d’extinction. 

Deux spécimens de loup rouge.

Le loup d’Ethiopie, la menace de l’isolement

Le loup d’Ethiopie (Canis simensis) est l’autre espèce de loup en danger d’extinction. Cet animal est endémique de certains sommets montagneux d’Ethiopie, de sorte que leurs populations sont très isolées les unes des autres, ce qui rend leur rétablissement beaucoup plus difficile.

Au total, il ne reste qu’entre 360 ​​et 440 loups adultes. On pense que la plus grande population se trouve dans les montagnes Bale, où il y a un bon nombre de barrages et où le maquis est à une bonne hauteur.

L’une des grandes menaces à l’origine de la disparition de cette espèce est une série de maladies épizootiques qui appauvrissent continuellement les populations. Les pathologies virales les plus récurrentes de ces canidés sont la rage et la maladie de Carré.

Ces loups ont besoin d’écosystèmes à base de broussailles afro-alpines pour survivre. En eux, ils trouvent leur proie préférée, les rongeurs. En raison de l’expansion de l’agriculture en altitude, les loups d’Ethiopie perdent leur habitat. Conséquence de cela : leur chance de survie en tant qu’espèce est faible.

Un loup rouge.

Une action rapide et nécessaire

Les loups font partie des grands prédateurs de la planète Terre. Leur fonction dans les différents écosystèmes n’est pas discutable. Cependant, jour après jour, ils sont menacés, persécutés et chassés par ceux qui refusent de partager leur territoire avec eux.

Bien qu’aujourd’hui la plupart des espèces de loups ne soient pas sérieusement menacées dans le monde, ce n’est qu’une question de temps avant qu’elles ne disparaissent progressivement. À moins que nous décidions de changer notre mentalité et de comprendre que le loup et l’homme peuvent vivre ensemble.

Cela pourrait vous intéresser ...
Espèces de loups : les traits comportementaux communs
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Espèces de loups : les traits comportementaux communs

Les différentes espèces de loups partagent des similitudes physiques et comportementales entre elles. Nous en parlons ici.



  • Boitani, L., Phillips, M. & Jhala, Y. 2018. Canis lupus . The IUCN Red List of Threatened Species 2018: e.T3746A119623865.
  • Hinton, J. W., Chamberlain, M. J., & Rabon, D. R. (2013). Red wolf (Canis rufus) recovery: a review with suggestions for future research. Animals, 3(3), 722-744.
  • Hoffmann, M. y Atickem, A. 2019. Canis lupaster . La Lista Roja de Especies Amenazadas de la UICN 2019: e.T118264888A118265889.
  • Marino, J. y Sillero-Zubiri, C. 2011. Canis simensis . La Lista Roja de Especies Amenazadas de la UICN 2011: e.T3748A10051312.
  • Phillips, M. 2018. Canis rufus . The IUCN Red List of Threatened Species 2018: e.T3747A119741683.
  • Sharp, S. H., & Smith, R. C. (2019). Fostering a Semiotic Framework Towards the Conservation of Mexican Gray Wolves.