Renard argenté : fait curieux et habitudes

06 décembre, 2020
Dès que l'on évoque un renard, les mots ruse et prudence nous viennent rapidement à l'esprit. Ces adjectifs décrivent parfaitement le renard argenté.

Tout au long de l’histoire, le renard argenté fut un animal incroyablement apprécié pour l’industrie de la fourrure. La couleur éclatante de son pelage est l’une de ses caractéristiques qui le distinguent.

Au-delà de l’exploitation humaine à des fins esthétiques, les renards ont toujours eu un rôle important dans les fables et les contes. Connaissez-vous les habitudes des renards ? Aujourd’hui, nous vous présentons quelques faits curieux au sujet de cet animal énigmatique et intelligent, ainsi que ses habitudes.

Le renard argenté

Le renard argenté ou renard gris du Nord reçoit le nom scientifique de Urocyon cinereoargenteus. Son propre nom indique sa caractéristique la plus frappante : la couleur cendrée ou argentée de son pelage.

Sa relation avec les chiens

Parfois, le renard peut être confondu avec un chien de petite taille. En effet, ce mammifère quadrupède est assez similaire aux canidés, car les deux appartiennent à la famille Canidae.

Cependant, les chiens appartiennent au genre Canis, tandis que les renards se divisent en genres différents. Par exemple, le renard commun est connu sous le nom de Vulpes vulpes, alors que le renard gris fait partie du genre Urocyon.

Son anatomie

Concernant ses caractéristiques corporelles, cet animal est de petite taille avec un port allongé, accompagné d’une longue queue touffue. Sa morphologie comprend quatre pattes relativement courtes par rapport au reste de son corps.

Son museau est pointu et court. Ses yeux sont grands, tout comme ses oreilles qui sont d’une taille considérable par rapport au reste de son corps. Grâce aux griffes qu’il possède sous ses pattes, il est connu pour être un magnifique grimpeur d’arbres.

Un renard argenté sur un arbre.

Le pelage du renard argenté

Sa fourrure peut se composer de diverses tonalités selon l’espèce à laquelle appartient le renard. Dans le cas du renard argenté, son pelage présente la coloration qui lui a donné son nom. Toutefois, cet animal possède généralement un mélange de différentes couleurs réparties sur tout le corps :

  • La couleur cendrée s’étend principalement sur la région du dos.
  • Quant à son ventre, il est de couleur brun-rougeâtre.
  • Par ailleurs, les pattes, l’arrière des oreilles et les côtés du cou, présentent un pelage jaunâtre.
  • Le long de l’abdomen – jusqu’à la gorge et la nuque – on observe des zones blanches.
  • Enfin, sa longue queue pelucheuse est ornée d’une bande noire sur le dessus jusqu’à l’extrémité.

Il ne semble pas exister de dimorphisme sexuel pouvant être distingué à l’oeil nu. La seule différence entre les mâles et les femelles que l’on peut mentionner est que les mâles sont généralement un peu plus grands.

L’alimentation du renard argenté

Ce mammifère est classé et identifié comme un animal omnivore. Par conséquent, son alimentation est plutôt variée. Plus concrètement, les proies les plus courantes dans leur vie quotidienne sont les petits vertébrés.

Parmi eux, les plus fréquents sont les lapins, les écureuils ou les souris. Son régime alimentaire comprend également d’autres proies comme les insectes ou les oiseaux. D’autre part, étant donné qu’il est omnivore, il peut aussi se nourrir de différents types de végétaux tels que les baies et autres fruits.

L’habitat du renard argenté

Concernant son habitat, le renard gris vit de préférence dans les régions à forte végétation. Cela comprend les forêts et les zones avec des cours d’eau.Les renards choisissent toujours des territoires dotés de sources d’eau à proximité.

Par conséquent, cette espèce vit dans des régions boisées du sud des Etats-Unis. Elle est également présente en Amérique Centrale et en Amérique du Sud. On la trouve jusqu’au Venezuela.

Son comportement

On a pu observé que le renard gris est un animal nocturne. Autrement dit, on ne l’aperçoit généralement pas pendant la journée, car il reste dans son terrier jusqu’à la tombée de la nuit.

Les terriers se trouvent principalement sous des rochers ou dans des trous de constructions abandonnées. Par ailleurs, le renard argenté est un excellent grimpeur. Un atout qui lui permet d’échapper à ses prédateurs comme les coyotes, les pumas ou l’aigle royal.

Son état de conservation

Son état de conservation n’est pas alarmant, puisqu’il est catalogué dans la section “préoccupation mineure” de la liste rouge des espèces. Selon cette catégorie donnée par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN), ses populations à l’état sauvage sont stables.

Les individus en liberté ne sont normalement pas exposés aux facteurs de risques les plus courants pour cette espèce. Malgré tout, voici quelques paramètres qui peuvent faire chuter les populations :

  • Perte, fragmentation ou dégradation de leur habitat : en général, ce sont les êtres humains qui sont responsables de ces faits, car ils ont tendance à convertir ces régions en zones industrielles, agricoles ou urbaines.
  • Maladies virales : les renards argentés ont souffert de pertes importantes à cause de virus, tels que la maladie de Carré, le parvovirus canin ou encore le virus de la rage.
Il s'agit d'un renard argenté.

Comme vous avez pu le constater, le renard argenté est un animal qui s’adapte bien aux changements. Cette caractéristique lui offre un grand avantage évolutif face aux autres congénères ou espèces qui n’ont pas les mêmes capacités. Le changement climatique favorise effectivement la survie des espèces plus généralistes.

La biodiversité mondiale est composée d’une multitude d’espèce, toutes pertinentes pour son bien-être. Notre devoir et notre responsabilité est de protéger la nature ainsi que ses espèces et écosystèmes.

  • Abundancia relativa de la zorra gris Urocyon cinereoargenteus (Carnívora: Canidae) en la zona centro de Veracruz, México. Recogido a 05 de Octubre de 2020 en: https://www.scielo.sa.cr/pdf/rbt/v64n1/0034-7744-rbt-64-01-00221.pdf
  • Trabajo de Fin de Grado: Dieta y abundancia relativa de la zorra gris (Urocyon cinereoargenteus) en época seca en el área natural protegida del río Sapo, Morazán, El Salvador. Universidad del Salvador. Recogido a 05 de Octubre de 2020 en: https://www.researchgate.net/publication/224921630_Dieta_y_Abundancia_Relativa_de_zorra_gris_Urocyon_cinereoargenteus_en_epoca_seca_en_el_Area_Natural_Protegida_Rio_Sapo_Morazan_El_Salvador
  • Urocyon cinereoargenteusThe IUCN Red List of Threatened Species 2016: e.T22780A46178068. Recogido a 05 de Octubre de 2020 en: https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2016-1.RLTS.T22780A46178068.en.