Les soins à prodiguer au boxer

Le boxer, un chien affectueux au corps musclé, nécessite une attention particulière pour avoir une bonne qualité de vie. Une bonne alimentation et une grande dose d'exercice physique figurent parmi les soins les plus importants à prodiguer à cette race.
Les soins à prodiguer au boxer

Dernière mise à jour : 11 juillet, 2021

Lorsque vous décidez d’avoir un chien comme animal de compagnie, il est conseillé de bien se renseigner sur les soins à prodiguer. De plus, les besoins peuvent varier d’une race à une autre. Par conséquent, se renseigner sur les soins à prodiguer à une race spécifique de chien, c’est s’assurer que votre animal reçoit bien ce dont il a besoin. Nous nous centrons ici sur les soins du boxer.

Le boxer est un animal de race moyenne, avec beaucoup de force et une énergie débordante. Il est très joueur et actif, et nécessite une bonne éducation de la part de son maître, entre autres attentions. Si vous voulez en savoir plus, poursuivez donc votre lecture.

Les caractéristiques du boxer

Originaire d’Allemagne, cette race a été développée au 19ème siècle à la suite du croisement entre le bulldog et le bullenbeisser allemand. Il a acquis une grande renommée internationale pendant la Première Guerre mondiale, car pendant le conflit, le boxer a servi de chien de garde et de messager. À ce jour, il est considéré comme un très grand animal de compagnie.

Ce chien peut peser entre 27 et 31 kilos. Il a une tête carrée et un large museau noir. Bien qu’il en impose avec son physique musclé et compact, c’est un animal vraiment affectueux, qui dégage joie et vitalité. Mais il est aussi quelque peu espiègle.

On dit souvent du boxer qu’il reste éternellement un chiot, car le caractère des jeunes chiens dure bien au-delà de ce stade. Cela est positif et négatif dans une égale mesure.

Une autre caractéristique notable de son physique est sa couleur de poils qui est généralement fauve ou tigrée. Il peut avoir des taches blanches mais, selon la norme, celles-ci ne représentent pas plus de 30 % de leur corps. Quant à leurs yeux, ils sont généralement en forme d’amande et marron foncé.

Un boxer.

Prendre soin d’un chiot boxer

Il faut garder à l’esprit qu’il n’est pas approprié d’introduire un chiot boxer dans la famille avant qu’il n’ait 8 semaines. En effet, avant cela, le chien traverse le début de sa phase de socialisation avec sa mère et les autres chiots (le cas échéant).

La socialisation est une période au cours de laquelle le chiot commence à avoir des contacts avec tout son environnement. Cela inclut l’interaction avec d’autres chiens, animaux, personnes, lieux, objets, etc. S’il n’est pas socialisé correctement, le chien est susceptible d’afficher des problèmes de comportement à l’avenir.

Aavant son arrivée au sein du foyer, les éléments de base pour l’animal doivent être prêts : un lit, des gamelles, des jouets et de la nourriture. Le caractère enjoué et affectueux de ce chien facilitera son intégration, même si ces aspects captivants ne doivent pas faire oublier à son tuteur à quel point il est important qu’il commence à apprendre certaines règles d’obéissance dès que possible.

Que doit apprendre un chiot ?

Il est important de bien éduquer le boxer dès son plus jeune âge. Avant d’avoir un an, l’animal doit avoir appris certains comportements et vécu des expériences qui influenceront son bon comportement à l’âge adulte.

L’une de ces expériences est la socialisation continue avec les personnes, les animaux et les éléments de l’environnement. Et ce, afin d’éviter des réactions inappropriées à leur égard à l’avenir.

Parmi les enseignements les plus importants, figurent également le contrôle de sa morsure, le fait d’uriner sur un journal jusqu’à ce qu’il puisse faire ses besoins dans la rue et les commandes d’obéissance de base, telles que s’approcher, rester immobile, lâcher quelque chose ou s’asseoir. Vous pouvez faire appel à un professionnel si vous en ressentez le besoin.

Lorsque le chiot recevra ses premiers vaccins, il pourra sortir, mais il convient d’abord de l’habituer à l’utilisation du collier et de la laisse à la maison. Il convient également de le familiariser avec les déplacements en voiture dès que possible.

Comme dernier point, il est bon de rappeler que, durant cette étape, vous devez éviter les situations qui génèrent du stress et de l’anxiété. Ce n’est qu’ainsi que vous éviterez d’éventuels traumatismes ou peurs.

L’alimentation du boxer

Un autre aspect fondamental à surveiller concerne l’alimentation. Étant une race très énergique, il aura besoin d’un apport calorique cohérent avec son activité physique quotidienne. En plus de cela, cette nourriture devra coïncider avec ses autres besoins à chaque étape de votre vie.

Un gros chien peut avoir besoin de plus de 2 000 kilocalories par jour.

Stade chiot

L’étape de la vie d’un chiot est cruciale. Tout échec lié aux soins pendant cette période peut affecter sa vie d’adulte. Lorsqu’il s’agit de nourriture, il est essentiel que vous optiez pour une nourriture de haute qualité qui fournisse tous les nutriments dont votre animal a besoin.

Si vous n’achetez pas d’aliments formulés spécifiquement pour la race, il est conseillé de choisir des aliments pour les races de taille moyenne. Bien entendu, des aliments spécifiquement pour les chiots.

Stade adulte

Lorsque le chien devient adulte, différents aliments peuvent lui être proposés pour lui faire découvrir différentes saveurs et voir lesquelles il préfère. Il faut toujours garder à l’esprit certaines caractéristiques de base. Par exemple, optez toujours pour des aliments facilement digestibles.

Stade senior

Lorsque le chien atteint son stade senior, c’est-à-dire à partir de 7 ans, il faut de nouveau modifier son alimentation. Et ce, parce que l’animal n’est plus aussi actif que lorsqu’il était jeune.

Un vétérinaire devrait déterminer l’alimentation du boxer, car si ce dernier a développé un problème de santé avec l’âge, sa nourriture doit être conforme à ce problème. 

Dans chacune des trois étapes mentionnées, il est important d’ ajuster les quantités aux recommandations du fabricant ou à celles de votre vétérinaire de confiance. Vous éviterez ainsi des problèmes tels que le surpoids. Si vous optez pour de la nourriture faite maison, vous devriez également suivre les recommandations d’un professionnel.

L’exercice physique

En plus de la nourriture, il existe de nombreux autres soins à prendre en compte. Par exemple, ces chiens sont très actifs et ont donc besoin d’une bonne dose d’exercice quotidien. Se promener avec lui environ 3 fois par jour, lui permettre de courir dans de grands espaces, de jouer et d’interagir avec d’autres chiens est important pour sa santé physique et mentale.

Les problèmes de santé du boxer

Comme beaucoup d’autres races, le boxer peut souffrir de certaines maladies héréditaires et d’autres qui sont le résultat de circonstances. Celles-ci incluent la torsion de l’estomac, les allergies, la dermatite, les problèmes cardiaques, la dysplasie de la hanche et le cancer.

Cependant, il ne faut pas oublier que des visites régulières chez le vétérinaire permettront de détecter tout problème et de le résoudre à temps. Comme l’indiquent les experts de l’ American Kennel Club, il est important de respecter l’intégralité du calendrier de vaccination de l’animal. Ce calendrier commence généralement à l’âge de 6-8 semaines.

En plus de la détection précoce des maladies, le vétérinaire pourra administrer tous les vaccins requis et les tenir à jour, ainsi que faire d’autres types de recommandations selon les besoins de l’animal. Ces recommandations concerneront notamment la nourriture et l’hygiène.

D’autre part, cette race peut être sujette aux coups de chaleur lorsque les températures sont très élevées. Il est ainsi nécessaire d’éviter d’exposer excessivement son chien au soleil en été. De plus, ayant des poils très court, ce chien ne tolère pas bien non plus le froid excessif. Pour cette race, il est important de vivre dans un environnement tempéré.

Les soins du pelage

Parmi les soins du boxer, il ne faut pas oublier l’entretien de son pelage. Ayant des poils courts et raides, les soins sont plutôt basiques, mais nécessaires. Brosser votre chien environ deux fois par semaine l’aidera à garder un pelage propre et à éliminer tous les poils morts.

Donnez-lui un bain toutes les 6 à 8 semaines avec de l’eau tiède et un shampooing pour chiens à poils courts, sauf si l’animal a des problèmes de peau. Si tel est le cas, il est conseillé d’acheter un shampooing spécifique pour ce type de besoin. Les autres soins liés à votre hygiène sont les suivants :

  • Coupage des ongles.
  • Nettoyage des yeux et des oreilles.
  • Brossage des dents
  • Nettoyage autour du museau, puisque c’est un chien qui a tendance à beaucoup baver.
Un boxer regardant la caméra.

Les soins du boxer sont similaires à ceux de tout autre grand chien, mais cette race présente certaines caractéristiques particulières. En cas d’incident concernant l’éducation et la santé de ce chien, n’hésitez pas à le confier à un professionnel.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les chiens peuvent-ils manger des oranges et des mandarines ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Les chiens peuvent-ils manger des oranges et des mandarines ?

Les chiens peuvent manger des oranges et des mandarines sans problème. Ces fruits contiennent de nombreux nutriments et vitamines essentiels.



  • Rossi, V. (2018). El Boxer. Parkstone International.
  • Tocagni, H. (1969). El perro boxer. Editorial Albatross.
  • Rutledge, P. (1999). Manual práctico del boxer: orígenes, estándar, cuidados, alimentación, aseo, salud, adiestramiento, concursos (No. Sirsi) i9788425511424).
  • Boxer (dog). Recogido el 6 de julio en https://en.wikipedia.org/wiki/Boxer_(dog)
  • Boxer. Recogido el 6 de julio en https://www.akc.org/dog-breeds/boxer/