Pourquoi le panda roux est-il en danger d'extinction ?

Le panda roux n'est ni un ours ni un raton laveur. Si vous souhaitez contribuer à sa conservation, découvrez ici des informations sur sa biologie et les menaces auxquelles il est confronté au quotidien.
Pourquoi le panda roux est-il en danger d'extinction ?

Dernière mise à jour : 07 octobre, 2021

Le panda roux est l’un de ces animaux qui, bien que connus et admirés par la plupart des gens, sont en danger d’extinction. Les menaces auxquelles il est confronté sont graves et sa population continue de décliner.

Pour protéger ces mammifères, il faut d’abord les connaître. Si vous voulez apprendre à connaître ces ailuridés et savoir ce qui les rend spéciaux, vous êtes au bon endroit. Poursuivez donc votre lecture !

Les caractéristiques du panda roux

Cette espèce présente un dimorphisme sexuel : les mâles pèsent entre 4,5 et 6 kilogrammes, tandis que les femelles pèsent entre 3 et 4,5 kilos. Tous mesurent entre 30 et 60 centimètres au garrot. Quant à leur pelage, il est brun rougeâtre, avec des zones blanches au niveau du visage et du ventre.

Le panda roux est un mammifère omnivore. Sa nourriture principale est le bambou, mais il consomme également des racines, des fruits, des œufs, des insectes et d’autres petits animaux. Ce sont des mammifères plus opportunistes que chasseurs, mais s’il y a pénurie de nourriture, ils peuvent partir à la recherche de proies.

Ce sont aussi des animaux solitaires qui ne se retrouvent que pour s’accoupler. Les femelles mettent bas entre 1 et 4 petits au printemps et en été, et elles seules assurent les soins parentaux. Les mères restent près de 3 mois dans la tanière pour s’occuper des petits jusqu’à ce que ces derniers deviennent indépendants.

Les ailuridés sont arboricoles et descendent rarement des arbres. Pour vivre dans les branches, ils ont développé diverses adaptations, comme des griffes partiellement rétractables au bout de leurs membres et un prolongement de l’os sésamoïde radial, également appelé faux pouce.

Ce faux pouce, également présent chez les pandas géants, aide ces mammifères à saisir les branches et à tenir la nourriture.

Un panda roux joyeux.

L’habitat du panda roux

Ailurus fulgens vit dans les forêts tropicales humides de haute altitude du nord de la Birmanie, du Népal, du centre et du sud de la Chine et du nord-est de l’Inde. Bien que l’extension de sa population soit importante, la densité ne l’est pas tant.

En effet, elle diminue d’année en année en raison des problèmes auxquels ces mammifères sont confrontés au quotidien. Nous vous en parlerons en fin d’article.

Famille et sous-espèce

Le panda roux, également connu sous le nom de petit panda ou panda éclatant  n’a rien à voir avec les ursidés ni les ratons laveurs. La communauté scientifique a débattu pendant des années pour savoir si cette espèce pouvait être considérée comme faisant partie de la famille des Ursidae (ours) ou des Procyon (à laquelle appartiennent les ratons laveurs).

Finalement, il a été démontré que ces animaux n’entretiennent aucune relation directe avec aucune de ces deux catégories taxonomiques, c’est pourquoi ils forment leur propre famille : les Ailuridae. Deux sous-espèces de cet animal sont aujourd’hui reconnues : Ailurus fulgens fulgens et Ailurus fulgens styani.

Ailurus fulgens fulgens

Ailurus fulgens fulgens se caractérise par un visage blanchâtre et des marques plus diffuses. Il est plus petit que son proche parent et c’est aussi un animal nocturne, il est donc facile de le voir chercher de la nourriture à partir du crépuscule jusqu’à ce que le soleil se lève.

Ailurus fulgens styani

Ailurus fulgens styani vit dans le nord du Myanmar et le sud de la Chine. Les marques blanches sur le visage, le ventre et la queue sont plus marquées. Il a également un pelage plus foncé et plus grand que le panda roux.

Pourquoi le panda roux est-il en danger d’extinction ?

Maintenant que vous en savez plus sur le panda roux, vous allez pouvoir mieux comprendre quelles menaces le guettent. Cet animal est en danger d’extinction (EN) depuis les années 1990. Il a été déclaré vulnérable (VU) en 2008 – une catégorie moins inquiétante -, mais est retourné dans la catégorie “extinction” en 2015.

Actuellement, on compte environ 2 500 spécimens à l’état sauvage, et la population décline. 

Au milieu des années 1990, de nombreux hectares de l’habitat de cette espèce en Chine avait disparu en raison de la déforestation. Au fil des ans, cette destruction s’est étendue au point d’éliminer plus de 50 % de l’habitat d’origine du panda roux. L’espèce a disparu dans les provinces du Gansu, du Qingahi, du Shaanxi et du Guizhou.

La perte d’habitat n’est pas le seul danger : le braconnage de spécimens pour leur pelage et leur vente aux particuliers et aux zoos sont aussi des pratiques qui les déciment. Sans surprise, 90 % des cas de criminalité liés aux espèces sauvages du pays ne sont pas signalés.

Malheureusement, le manque de ressources des familles autochtones les pousse à chasser le panda roux pour se nourrir. C’est pourquoi les projets de conservation incluent généralement une aide financière pour les populations qui vivent avec cet animal.

Le panda roux ressemble à un raton laveur.

Le panda roux est un animal adorable. Malheureusement pour lui, cela encourage la domestication dans certains secteurs de la population, domestication qui à son tour soutient le marché noir des espèces sauvages. Si jamais vous envisagez d’avoir un animal exotique chez vous, soyez responsable.

Cela pourrait vous intéresser ...
14 curiosités sur le panda roux
My Animals
Lisez-le dans My Animals
14 curiosités sur le panda roux

Ce n'est pas un raton laveur, ni un ours, et c'est le seul qui compose la famille des Ailuridae. Découvrez ici plusieurs curiosités sur le panda ro...