Callosités chez le lapin : traitement et prévention

Parmi le large éventail de processus pathologiques dont souffrent les lapins, se trouvent les callosités, une maladie importante qui peut être évitée grâce à une série de mesures prophylactiques.
Callosités chez le lapin : traitement et prévention

Dernière mise à jour : 03 décembre, 2021

Tous les animaux nécessitent certains soins en fonction de leurs caractéristiques physiques et des conditions de leur habitat. Le maintien correct de ces paramètres empêchera certaines maladies de survenir, telles que les callosités chez les lapins, et d’altérer considérablement leur santé et leur bien-être général.

Découvrez ici quels sont les principaux déclencheurs de cette pathologie gênante chez le lapin. Nous vous donnons ici tous les outils nécessaires pour que vous puissiez identifier le problème et prévenir son apparition. Poursuivez donc votre lecture !

Les callosités chez le lapin

Aussi connu sous le nom de pododermatite au niveau clinique, les callosités sont considérées comme l’une des maladies infectieuses les plus courantes chez les lapins. Il s’agit de plaies et d’ulcérations qui apparaissent sur la plante des pattes – plus fréquemment sur les pattes postérieures -, et qui provoquent des saignements constants et favorisent l’entrée des bactéries.

Les spécimens adultes des races lourdes ou celles avec peu de poils sur la plante des pattes sont les plus touchés par la maladie. Chez eux, il faut faire preuve d’une extrême prudence et appliquer toutes les mesures préventives pertinentes, car une fois que la maladie survient, il est très difficile de l’éradiquer.

Un lapin.

Les causes des callosités chez les lapins

En plus du surpoids, l’une des causes déterminantes de l’apparition des callosités chez le lapin est la manipulation. Des enclos ou des habitats peu aménagés, avec des sols rugueux sont des points clés dont il faut tenir compte pour éviter la manifestation de cette pathologie.

Une fois la peau ouverte, des bactéries telles que Stapylocuccus aureus pénètrent dans l’organisme de l’animal, prolifèrent et provoquent l’apparition des signes caractéristiques des callosités. Si l’animal n’est pas traité rapidement, des micro-organismes pourraient atteindre les os et provoquer une ostéomyélite.

Les symptômes

Comme nous l’avons mentionné précédemment, les callosités chez les lapins correspondent à des plaies et a des ulcères sur leurs pattes. En raison des lésions ouvertes, l’animal présentera les symptômes suivants :

  • Immobilité
  • Faiblesse
  • Baisse de la fertilité
  • Apathie
  • Appétit réduit

Le traitement

Une fois la maladie diagnostiquée, il est important d’isoler le spécimen du reste du groupe pour réduire le risque d’infection. Dans un premier temps, le vétérinaire lui administrera un antibiotique pour commencer le traitement. Il peut s’agir d’un antibiotique oral ou injectable, selon le cas.

Au cours de leur passage dans le tube digestif, de nombreux antibiotiques tuent certaines bactéries bénéfiques pour le système gastro-intestinal. C’est pourquoi les médicaments à utiliser, ainsi que certaines substances probiotiques auxiliaires, doivent toujours être prescrits par un professionnel. N’auto-médicamentez jamais votre animal.

Comme il s’agit d’une plaie ouverte, il est essentiel de la garder aussi propre que possible. Pour ce faire, un antiseptique comme la povidone iodée à 3% fera un excellent travail dans la zone. La plaie peut également être lavée avec des savons médicamenteux ou avec des substances antibactériennes et cicatrisantes.

Les callosités chez les lapins entraînent beaucoup d’inconfort et de douleur qui empêchent ces animaux de se reposer. L’administration d’anti-inflammatoires, tels que le carprofène ou le naproxène, et d’analgésiques garantira que, pendant la période de la maladie, votre animal pourra faire face aux symptômes de la manière la plus stable possible.

Lorsque vous avez terminé d’administrer les médicaments topiques, le vétérinaire peut vous demander de faire un bandage sur les pattes de votre animal. Les lapins sont très pointilleux et n’ont pas l’habitude d’utiliser ce type de matériel sur leur corps, nous vous recommandons donc de surveiller votre animal de très près pendant la période où il doit garder son bandage.

Les mesures préventives

Les callosités chez le lapin sont un processus pathologique très oppressant qui peut être évité si certaines mesures prophylactiques sont suivies. Les mesures préventives les plus importantes sont les suivantes :

  • Le contrôle nutritionnel de votre animal est très important. Offrez-lui une alimentation variée et équilibrée qui lui permet de maintenir un poids idéal.
  • Offrez-lui un large espace dans lequel il peut se développer confortablement. Qu’il s’agisse d’une cage ou d’un enclos, l’espace doit respecter les mesures minimales pour éviter les problèmes de stress.
  • Pour le lit, utilisez de la paille ou un matériau souple qui ne cause pas d’inconfort lorsque le lapin marche dessus. Un sol en caillebotis favorise l’apparition de la maladie.
  • Contrôlez l’hygiène de l’enceinte. Un environnement sale offre les conditions dont les micro-organismes pathogènes ont besoin pour vivre. Nous vous recommandons de changer le matériel de la literie au moins 4 fois par mois.
  • Laissez votre lapin sortir de la cage tous les jours pour qu’il puisse courir et sauter. Un lapin sans anxiété est un lapin heureux. N’oubliez pas que le stress est le déclencheur de nombreuses maladies.
  • Coupez-lui les ongles. Autrement, ils commencent à se courber sous les jambes et, dans certains cas, blessent la peau. Il est conseillé de les couper périodiquement.
  • Vérifiez constamment les pattes de votre lapin. Si vous détectez une petite plaie, depuis chez vous, vous pouvez la nettoyer et appliquer les mesures ci-dessus. Autrement, nous vous suggérons de vous rendre chez le vétérinaire, qui saura déterminer la meilleure approche.
Un lapin blanc chez le vétérinaire.

Les callosités chez le lapin peuvent devenir une maladie très invalidante. Nous vous invitons à suivre toutes ces mesures et à effectuer des visites régulières chez le vétérinaire. Ne laissez pas une petite blessure devenir un problème majeur et diminuer la qualité de vie de votre animal.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les chats et les lapins peuvent-ils vivre ensemble ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les chats et les lapins peuvent-ils vivre ensemble ?

À première vue, les chats et les lapins sont des animaux très différents, mais cela ne signifie pas qu'ils ne peuvent pas vivre ensemble.