Espèces de loups : les traits comportementaux communs

16 mars, 2021
Le genre Canis comprend plusieurs espèces de loups qui habitent le monde entier. Celles-ci sont divisées en différentes sous-espèces dans chaque zone, mais elles partagent toutes certains traits de comportement.

Il existe différentes espèces de loups. Elles appartiennent toutes au genre Canis, qui comprend les loups gris, les loups rouges, les coyotes et les chiens domestiques.

Chaque espèce est unique. Elles ont divergé les unes des autres et se sont croisées de temps en temps tout au long de leur histoire phylogénétique. Cependant, il existe également des caractéristiques similaires parmi ces groupes de canidés.

Ils viennent tous d’un ancêtre commun plus ou moins proche, ils ont donc une certaine « constitution génétique » inhérente de laquelle ils ne peuvent pas se débarrasser. Sur la base de cette prémisse, nous vous présentons quelques traits de comportement communs des espèces de loups.

Combien d’espèces de loups y a-t-il dans le monde ?

Le nombre des espèces de loups a été considérablement réduit, en raison de la chasse et de la destruction de leur habitat. Aujourd’hui, l’existence du loup à proximité des zones rurales continue d’avoir une stigmatisation sociale, mais les projets de conservation permettent de protéger et de réintroduire des espèces et sous-espèces.

Certaines espèces sont endémiques à certaines régions et d’autres sont réparties de manière plus hétérogène. À ce jour, le loup gris, le loup rouge et le coyote sont considérés comme des espèces différenciées. Nous vous parlons de leurs particularités et points communs.

Le loup gris ( Canis lupus)

C’est l’espèce la plus connue, puisque plus de 20 sous-espèces sont issues du loup gris à travers le monde. Certaines sont endémiques à certaines régions, comme le loup ibérique ( Canis lupus signatus ) dans la péninsule ibérique.

Ce sont les plus gros spécimens de la famille canine, à l’exception de certaines races de chiens domestiques. Leur fourrure est longue et varie du blanc, en passant par le gris et le brun, au noir anthracite.

Les femelles pèsent entre 18 et 55 kg et mesurent environ 1,50 mètre de long. Les mâles sont plus grands et plus lourds et peuvent atteindre les 80 kg.

Le loup gris est un animal social : il forme des groupes familiaux de 5 à 8 membres dirigés par un couple dirigeant. De plus, ces chiens sont des animaux territoriaux, puisqu’un troupeau peut couvrir environ 200 kilomètres carrés. Les meutes évitent les frontières de leur propre territoire pour ne pas avoir de rencontres avec les autres.

Un loup gris.

Le loup rouge ( Canis rufus )

Le loup rouge est de taille intermédiaire entre le loup gris et le coyote. Il habite certaines régions des États-Unis, du Mexique et du Canada.

Malgré son nom, le pelage rougeâtre est plus caractéristique des populations les plus à l’est, en particulier celles du Texas. Outre sa taille, il se distingue du loup gris par son corps plus étroit et ses oreilles et pattes plus fines.

Cette espèce a des habitudes nocturnes et vit en meute, mais celles-ci sont plus petites que celles du loup gris. Les groupes sont généralement composés d’une paire principale et de leurs jeunes d’âge différent. Ils chassent également en société et défendent ensemble certains territoires.

Ces canidés sauvages sont étroitement liés aux coyotes génétiquement parlant et partagent également un habitat. Il n’est donc pas rare de voir des croisements entre les deux espèces.

Un loup rouge couché.

Le coyote ( Canis latrans ), l’une des espèces de loups

Les coyotes sont répandus dans toute l’Amérique du Nord. Actuellement, les populations sont à leur apogée, contrairement à la situation menacée des autres espèces de loups.

Le coyote est un animal plus petit que l’espèce précédente, puisqu’il mesure environ 80 centimètres et pèse au maximum 20 kilos. Sa fourrure est également plus claire que celle de ses congénères : brune grisâtre sur le corps, jaunâtre sur le dessous et plus foncée sur la queue.

Il a des oreilles proéminentes et dressées et n’a pas la longue fourrure dense autour du visage qui caractérise le loup. Contrairement aux autres loups, le coyote est un animal plutôt solitaire.

Il se retrouve avec d’autres membres de son espèce seulement pendant la saison de reproduction. Les coyotes sont des animaux monogames et s’accouplent pour la vie.

Les portées sont grandes et les deux parents s’occupent des petits et préservent leur territoire. Ce sont des animaux très adaptables à l’environnement et aux ressources disponibles, car ils chassent toutes sortes de petits animaux, y compris les insectes et les amphibiens. Ils mangent également des fruits, de l’herbe et de la charogne.

Comme les autres espèces de loups, le coyote est également capable de chasser en meute. Ces animaux communiquent par vocalisations ; on les reconnaît sur des kilomètres par leur hurlement particulier.

Un coyote regardant la caméra.

Ce sont quelques-uns des comportements courants chez les espèces de loups, mais vous devez garder à l’esprit qu’il existe également de nombreuses différences. Le phénomène de spéciation donne aux animaux divers mécanismes adaptatifs, car chaque écosystème exerce différentes pressions sélectives sur les êtres vivants.

  • National Geographic. Estos lobos son especies únicas y fundamentales, 2019.
  • Boitani, L., Phillips, M. & Jhala, Y. 2018. Canis lupus The IUCN Red List of Threatened Species, 2018.
  • Mech, L. D. Canis lupus. Mammalian Species, (37), 1, 1974.
  • National Geographic. Lobo rojo, 2018.
  • National Geographic. Coyote, 2010.
  • Raúl Valadez,  Alicia Blanco, Bernardo Rodríguez. El coyote (Canis latrans) dentro del universo mesoamericano, 2008.