Le babiroussa : ses origines et son habitat

21 octobre, 2020
Le babiroussa est un mammifère artiodactyle, parent des sangliers et des porcs. En plus d'une disposition unique de ses défenses, cet étrange animal présente de nombreuses autres caractéristiques qui méritent d'être soulignées.

On peut trouver, dans la nature, des animaux aussi curieux que le babiroussa, un mammifère ressemblant à un porc. Il vient d’Indonésie et on ne le trouve que sur certaines îles.

Même s’il s’agit d’un mammifère qui ressemble beaucoup au porc, il n’est pas très connu en dehors de son lieu d’origine. C’est pour cela que nous allons vous présenter une série de données curieuses sur cet étrange animal fascinant.

Le babiroussa

Ce suidé est un parent d’autres animaux que l’on retrouve dans la famille Suidae, comme les sangliers ou les porcs domestiques. C’est dans ce groupe que se place le genre Babyrousa, qui se compose de quatre espèces différentes.

Les origines du babiroussa

Ce porc très particulier vient de deux des îles Sula, plus concrètement Mangole et Taliaby ainsi que Burur, toutes deux situées en Indonésie.Son nom signifie, en malais, « porc-cerf » en raison de ses défenses.

Il semblerait que cette espèce ait aussi été présente sur l’île de Sulabesi. Cependant, il n’y a plus de traces de ces animaux sur l’île et ils ont été déclarés éteints. Quant à leur arrivée sur ces îles, ce fait n’est pas du tout clair. Il existe néanmoins plusieurs options :

  • Les babiroussas ont été des cadeaux des chefs d’autres tribus pour ainsi établir des relations entre les îles.
  • Ils ont pu traverser l’archipel de façon accidentelle il y a très longtemps. Ils ont ensuite évolué avec le temps et ont formé un exemple d’espèces transitoires entre l’Australie et le sud-est asiatique.
Il s'agit de babiroussas mâles.

Ses caractéristiques physiques

En ce qui concerne cette espèce, le babiroussa reçoit le nom scientifique de Babyrousa babyrussa. Son aspect ressemble à celui d’un porc, même si certaines caractéristiques permettent très clairement de les différencier.

Ce suidé atteint une taille allant jusqu’à 80 centimètres de haut et environ un mètre de long, avec un poids d’environ 100 kilos. Il a très peu de poils, qui sont dispersés partout sur sa peau, épaisse et fripée.

Un autre des traits plus caractéristiques du babiroussa sont ses défenses présentes au niveau du museau. Celles-ci ont tendance à se courber vers le haut et elles peuvent donc transpercer la chair du museau et atteindre le front.

Il faut par ailleurs souligner que les canines supérieures ou défenses ne sont présentes que chez les mâles. Chez les femelles, ces canines sont à peine visibles, ce qui permet de déterminer un dimorphisme sexuel évident.

Habitat et distribution

Même si on ignore une grande partie des informations sur son habitat, on pense qu’il est égal ou similaire à celui de B. celebensis. On peut le retrouver dans la jungle tropicale, à proximité des rives des fleuves et des étangs.

Ceci est dû au fait que les babiroussas adorent passer du temps dans l’eau ou dans la boue. Cette espèce est prédominante à l’intérieur de l’île, par rapport à d’autres espèces du même genre.

On a également pu relever leur présence dans des lagunes de sel, où ils affichent des comportements proches de la parade. Cependant, le principal environnement du Babyrousa babyrussa est celui qui contient des arbres Pangi (Pangium edule).

Son alimentation

En ce qui concerne son alimentation, le babiroussa est omnivore, tout comme la majorité des suidés. Son régime se compose d’une grande variété d’aliments différents, comme des feuilles, des racines, des fruits ou de petits animaux morts.

Si l’on prend en compte le fait qu’ils ne chassent pas pour survivre, on peut les classer en tant que charognards de petits vertébrés ou invertébrés. Ils se nourrissent tout simplement d’animaux qu’ils peuvent trouver lors de leur quête d’autres aliments.

Quelques faits curieux sur le babiroussa

Les caractéristiques de cet étrange mammifère ne se basent pas que sur des caractères morphologiques. Nous allons ici vous faire découvrir quelques curiosités supplémentaires sur le babiroussa et son lien avec l’environnement.

Un comportement social

Le babiroussa est un animal social qui a tendance à vivre dans de petits groupes. Chaque groupe se compose d’un seul mâle, de plusieurs femelles et de leurs petits, même si on a pu observer qu’ils interagissaient de façon pacifique avec d’autres groupes.

Sa relation avec les humains

Le babiroussa est un animal au caractère tranquille, même en captivité. Par ailleurs, il est apparu dans la littérature en tant qu’animal de compagnie d’un personnage de Jules Verne. Le livre en question n’est autre que Vingt mille lieues sous les mers.

Son état de conservation

Le babiroussa est actuellement déclaré en tant qu’espèce vulnérable dans des zones très concrètes. On ignore malheureusement le nombre d’individus adultes et l’état actuel de la population.

Cette diminution est principalement due à l’intervention humaine, avec la perte de son habitat en raison de la taille des arbres ou de la transformation de la terre pour cultiver.

Une autre cause moins connue est sa chasse pour sa consommation car on le considère comme un met. Plus concrètement, les populations non musulmanes ont été les responsables de la chasse du babiroussa.

Il s'agit d'un groupe de babiroussas.

Enfin, on a pu observer que le babiroussa est un animal avec un comportement très intéressant. Ce mammifère n’est cependant pas très populaire, peut-être parce qu’il n’est pas très connu.

Ainsi, plus l’intérêt grandira vis-à-vis de la nature et de ses faits curieux, plus on pourra avoir d’informations sur ces animaux. Si nous avons éveillé votre curiosité avec cet article, sachez qu’il y en a beaucoup d’autres à découvrir sur cette page !