Que mange le poisson rouge ?

Les poissons rouges sont des poissons d'ornement très populaires dans le monde des aquariums. Découvrez ici ce qu'ils mangent et quels sont leurs besoins nutritionnels.
Que mange le poisson rouge ?

Dernière mise à jour : 28 septembre, 2021

Le poisson rouge est le poisson domestique par excellence. En raison de sa renommée, il est aussi souvent le premier spécimen qu’acquiert un aquariophile débutant, avec toutes les erreurs que cela implique. Il est nécessaire de savoir exactement ce que mangent ces poissons avant d’en acquérir, car ils sont sujets à l’impaction et à d’autres problèmes intestinaux.

L’alimentation est la base de la santé de tous les êtres vivants. Il en est donc de même pour le poisson rouge. Si vous souhaitez connaître les besoins nutritionnels de l’un des poissons les plus populaires au monde, nous vous encourageons à poursuivre votre lecture.

Le poisson rouge

Avant d’explorer les particularités nutritionnelles de cet animal, décrivons-le brièvement ! En premier lieu, le poisson rouge appartient à l’espèce Carassius auratus, elle-même incluse dans la famille des Cyprinidés et l’ordre des Cypriniformes. C’est un proche parent de la carpe commune et du barbeau commun.

Il s’agit probablement de la première espèce de poisson jamais domestiquée, car elle a commencé à être reproduite de manière sélective dans la Chine impériale il y a plus de 1000 ans. Depuis lors, plus de 200 variétés différentes ont été créées avec des caractéristiques distinctives, telles que l’oranda, le télescope, le ranchu, le comète et bien d’autres. Certains sont beaucoup plus délicats que d’autres.

On dit que ces poissons sont des poissons d’eau froide, car ils se portent mieux à des températures comprises entre 15 et 18 ° C. Cependant, ils peuvent résister à des plages thermiques assez larges et sont très adaptables. Malgré la facilité de leur entretien, il convient de noter que ces poissons mesurent facilement entre 10 et 15 centimètres de long, ils nécessitent donc des réservoirs assez grands.

La règle générale est qu’un poisson rouge a besoin d’environ 40 litres de volume d’eau pour prospérer dans l’aquarium. Par conséquent, si vous souhaitez acheter un couple de poissons, vous aurez besoin d’un aquarium de près de 100 litres de volume avec un système de filtrage puissant. Ces poissons mangent beaucoup, ils génèrent donc beaucoup de débris, ce qui implique à son tour un nettoyage régulier de l’aquarium.

Les aquariums de type bol sont totalement inadaptés à cette espèce. Sans espace ni filtre, les poissons mourront tôt ou tard.

Un poisson rouge.

Que mange le poisson rouge ?

Ce poisson est domestiqué depuis des milliers d’années, mais des populations sauvages indigènes existent toujours dans le sud de la Chine. Par conséquent, nous explorons séparément leurs choix alimentaires en captivité et dans la nature dans les lignes suivantes.

Que mange-t-il dans la nature ?

L’espèce Carassius auratus est omnivore. Dans son milieu naturel, elle se nourrit de moustiques, de plantes aquatiques, de petits crustacés, de zooplancton et de détritus.

Les poissons rouges sont des animaux opportunistes et, en tant que tels, ils ingèrent autant de matière organique que possible tant qu’il y en a. Il a été enregistré que ces animaux sont même capables de manger d’autres petits poissons, des têtards ou des alevins. Ils ne font aucune distinction : tout ce qui bouge et rentre dans leur bouche sera le bienvenu.

Que mange le poisson rouge en captivité ?

Les granulés spécifiques constituent presque toujours la base du régime alimentaire du poisson rouge en captivité. Ces comprimés alimentaires ont généralement la taille de 25 % de la gueule de l’animal (maximum 50 %) et sont à administrer 2 à 3 fois par jour. La règle générale est qu’il ne faut pas lui donner plus que ce qu’il peut consommer en 2 minutes lors de chaque repas.

La composition des granulés pour poisson rouge d’une des marques les plus connues est la suivante : 36 % de protéines brutes, 10 % de matières grasses, 2 % de fibres, 9 % de matière humide, vitamine D3 et des traces de manganèse, zinc, colorants et antioxydants. Les matières premières pour sa fabrication sont les mollusques, les crustacés, les céréales, les protéines végétales et les levures.

Bien que ces granulés constituent une bonne base pour l’alimentation de ce poisson, de nombreux autres aliments doivent lui être proposés régulièrement. Parmi eux, figurent les suivants :

  • Végétaux : pois moulus, laitue, épinards, concombre, chou-fleur, pommes de terre, brocoli, carottes et courges, entre autres.
  • Fruits : raisins, orange, melon, pomme, banane, fraise, mangue, poire, entre autres.
  • Protéines animales : vers tubifex, Artemia salina et autres invertébrés vivants d’eau douce.

Avant d’offrir un composé végétal à un poisson rouge, il est préférable de le faire bouillir. Vous devez également le couper en petits morceaux, rappelez-vous qu’aucun morceau ne doit mesurer plus de 25 % de la taille de sa gueule (à l’œil). Avec les aliments vivants, vous n’avez pas à vous inquiéter, car ils sont très petits de base.

Impaction : l’un des problèmes les plus courants chez les poissons rouges

Comme nous l’avons déjà dit, les poissons rouges sont opportunistes et mangent autant qu’ils le peuvent, peu importe leur satiété. Pour cette raison, ils sont sujets aux problèmes intestinaux, y compris l’impaction. Lorsque cet événement se produit, le poisson gonfle et est incapable de descendre de la surface du réservoir, car il a accumulé des gaz dans son corps.

Pour cette raison, il est important de ne pas suralimenter l’animal et de varier au maximum son alimentation. Si vous ne lui donnez que de la nourriture sèche (et en quantité excessive), il est fort probable qu’il développe ce problème avec le temps. Une fois établie, l’impaction est très difficile à résoudre.

Un poisson rouge.

En somme, savoir ce que les poissons rouges mange dans leur environnement naturel et en captivité vous aidera à éviter de nombreux problèmes, car une bonne alimentation préviendra les maladies les plus courantes de cette espèce. Si vous avez des doutes, consultez votre vétérinaire avant de préparer votre réservoir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Ver lernaea chez les poissons : symptômes et traitement
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Ver lernaea chez les poissons : symptômes et traitement

Le ver Lernaea chez les poissons est un agent pathogène très grave et destructeur. Il tue rapidement les membres de l'aquarium.