5 faits curieux sur le bousier

Le bousier cache de nombreux secrets, tous bénéfiques pour les écosystèmes dans lesquels il vit. Si vous voulez les connaître, vous êtes au bon endroit.
5 faits curieux sur le bousier

Dernière mise à jour : 14 juillet, 2021

Le bousier est bien connu au large des rives de la Méditerranée. Bien qu’à première vue, il ne suscite pas de sympathie pour son comportement de collecte de fumier, la vérité est que de nombreuses cultures reconnaissent son rôle dans l’écosystème.

Les insectes ont le malheur de passer inaperçus et de donner l’impression qu’il n’y a pas grand-chose à dire à leur sujet, mais la réalité est qu’ils constituent le groupe le plus diversifié sur Terre, avec plus d’un million d’espèces décrites. Dans cet article, vous pouvez en apprendre davantage sur le bousier, qui n’en cache bien plus qu’il n’y paraît.

Les caractéristiques du bousier

Le bousier (Scarabaeus sacer) est une espèce de coléoptère appartenant à la famille des Scarabaeidae qui habite les côtes et les marécages du bassin méditerranéen. Son nom vient du comportement consistant à ramasser des boules de fumier et à les faire rouler jusqu’à son nid.

Son alimentation est la même que la matière qui compose leur nid : les matières fécales. Certaines espèces de bousiers, curieusement, ne forment pas de boules, mais s’installent plutôt directement dans ou sous les excréments, qui deviennent une source constante de nourriture et un endroit pour pondre leurs œufs.

Le travail de nettoyage de ce coléoptère est très important pour les écosystèmes qu’il habite, et pas seulement parce qu’il élimine les excréments de l’environnement : en faisant rouler les excréments, il fertilise également la terre sur son passage. D’autre part, les animaux copophrages – comme les mouches – profitent des restes fécaux laissés par les bousiers sur leur chemin vers leur nid.

Cette boule de fumier, si difficile à pousser pour le bousier, sert à perpétuer son espèce. Une fois qu’il l’a transporté jusqu’à son nid, il y pond un seul œuf. La chaleur de la fermentation l’incube et la larve peut se nourrir lorsqu’elle naît. Fait intéressant, une femelle de cette espèce ne pond qu’environ 6 œufs au cours de sa vie.

La méthode d’élevage de ce coléoptère est très coûteuse. C’est pourquoi les femelles ont une petite progéniture.

5 faits curieux sur le bousier

Maintenant que vous connaissez un peu mieux le bousier, sachez que ses particularités ne s’arrêtent pas là. Si sa nature vous a intrigué, voici plus d’informations pour satisfaire votre curiosité.

1. Le bousier s’oriente grâce aux étoiles

Le bousier pousse sa boule de fumier avec ses pattes arrière, de sorte qu’il recule en position de poirier. Comment alors peut-il atteindre son nid s’il ne peut pas voir correctement son environnement ?

La réponse a été donnée par une étude publiée dans la revue Current Biology en 2013 : ces coléoptères s’orientent grâce aux étoiles. En plus d’utiliser le Soleil et la Lune comme référence, les scientifiques ont pu vérifier qu’en l’absence de ces corps, les scarabées suivent la Voie lactée. Ainsi, s’ils étaient privés de la vue du ciel nocturne, ils seraient désorientés.

Un bousier.

2. Il crée d’énormes boules d’excréments

Les boules que cet insecte crée peuvent peser 200 fois plus que lui. Ces boules sont donc énormes et c’est un effort difficile pour ce coléoptère.

3. Une ligne droite presque parfaite

Une fois que ce coléoptère a fini de ramasser le fumier, il se dirige directement vers son nid. Grâce à sa grande capacité d’orientation , la ligne qu’il suit est presque parfaite et n’est perturbée par aucun obstacle. S’il doit monter des escaliers, il le fait.

4. Le bousier était sacré dans l’Egypte ancienne

Dans la civilisation égyptienne, ce scarabée était si prisé que son image servait d’amulette de protection. Il était représenté poussant le soleil à l’aube, et était aussi un symbole de la résurrection dans l’au-delà. Il était donc courant de retrouver son effigie dans les tombes.

5. Une armée de bousiers

Ce coléoptère n’erre pas à la recherche de fumier pour créer ses boules. Sa capacité à voler et son sens de l’orientation susmentionné l’aident à détecter les endroits où il trouvera une grande quantité de matières fécales.

Dans les endroits où les grands herbivores ont tendance à paître, il est courant de voir les coléoptères voler en grands groupes. Ils y trouvent des excréments frais qui, heureusement pour les vertébrés, disparaissent rapidement de leur aire d’alimentation.

Deux bousiers.

Un coléoptère fascinant

Le bousier fait partie de ces insectes qui montrent de manière frappante son rôle dans l’écosystème. Si vous explorez les particularités d’autres espèces, vous découvrirez également des faits fascinants et leur rôle important dans la nature.

La connaissance de l’environnement dans lequel nous vivons est essentielle. Lorsque l’équilibre entre tous les éléments d’un biome devient visible, écraser un insecte n’est plus quelque chose que l’on fait sans réfléchir.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 faits curieux sur le cachalot
My AnimalsLisez-le dans My Animals
6 faits curieux sur le cachalot

Les particularités du cachalot sont aussi grandes que lui-même. Au-delà de sa taille, il possède également de nombreuses autres fonctionnalités.