Combien de dents a un crocodile ?

Pendant leur jeunesse, les crocodiles peuvent remplacer leurs dents plus rapidement qu'à l'âge adulte. En effet, cette capacité se perd avec l'âge.
Combien de dents a un crocodile ?

Dernière mise à jour : 06 septembre, 2021

Au quotidien, la plupart des gens appellent les crocodiles des êtres semi-aquatiques en forme de lézard géant. Bien qu’ils soient très calmes, ces reptiles sont capables de réaliser des mouvements rapides qui incluent une morsure puissante avec des dents en forme de pieux, l’un des signes caractéristiques du crocodile.

Malgré leurs similitudes, il ne faut pas confondre ces 3 familles différentes : les Gavialidae (gavials), les Alligatoridae (caïmans et alligators) et les Crocodylidae (crocodiles). Bien que leurs différences soient subtiles, ces reptiles ont tous des mâchoires dotées de dents puissantes dont la structure est à l’origine de leur létalité. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus sur leur dentition.

La mâchoire des crocodiles

La mâchoire du crocodile est conçue pour capturer et retenir les proies, car ses dents coniques pénètrent facilement dans la chair de ses victimes. En effet, ses dents supérieures et inférieures s’emboîtent parfaitement lorsqu’il ferme sa gueule. De plus, dans le cas des gavials et autres organismes à museau étroit, les crocs sont également assez pointus, une caractéristique utile pour la chasse.

Par ailleurs, la musculature qui entoure sa gueule est de la plus haute importance pour sa morsure. Cela signifie que la présence de quelques dents pointues ne suffit pas pour avoir l’une des morsures les plus mortelles qui soient. Il y a une légère contradiction dans ce système : les muscles responsables de la fermeture de la mâchoire du crocodile sont plus forts que ceux responsables de l’ouverture.

Une forte morsure de ces animaux est capable de détruire les carapaces des tortues. Mais il suffit d’un ruban de 2 mètres de long pour les empêcher d’ouvrir leur museau. Il s’agit d’une méthode efficace pour les empêcher d’ouvrir leur mâchoire.

Un crâne de crocodile.

Les crocodiles perdent-ils leurs dents ?

La différence la plus évidente entre les crocodiles et les autres reptiles est la manière dont leurs dents sont insérées dans leur mâchoire. Leurs dents ne fusionnent pas avec les os, comme chez les acrodontes, ils présentent de petites alvéoles dans lesquelles s’implantent leurs racines.

Grâce à ces structures, si les dents sont endommagées, elles peuvent être remplacées autant de fois que nécessaire.

Le processus de mue et de remplacement a été décrit en détail en 1961 dans un article paru dans la revue scientifique Proceeding of the Zoological Society of London. Dans cette recherche, il est mentionné que la dent apparaît sous la forme d’une petite racine qui pousse petit à petit, tandis que l’ancienne dent commence à “se desserrer”. Une fois la nouvelle dente complètement formée, elle émerge, éliminant ainsi l’ancienne dent.

Ce processus est quelque peu similaire au processus de changement de dents chez l’homme. Cependant, dans le cas des crocodiles, le mécanisme ne s’arrête pas lorsqu’ils deviennent adultes, il se renouvelle plusieurs fois au cours de leur vie. Dans le cas d’un reptile de 4 mètres de long, on estime que toutes ses dents ont été remplacées au moins 45 fois chacune.

Les crocodiles changent constamment de dents.

Les différents types de dents de crocodile

Un crocodile a souvent des dents de forme différente. Celles-ci peuvent êtres émoussées ou pointues, presque en forme d’aiguille. Généralement, ces caractéristiques varient d’une espèce à une autre, mais les reptiles au museau étroit ont les dents les plus uniformes. Ces animaux ont une dentition homodonte, ce qui signifie que toutes leurs dents sont du même type et de la même taille.

Ainsi, lorsqu’on parle de la variation des dents de crocodiles, il est fait référence aux différences trouvées entre les espèces. Les crocs de ces reptiles sont notamment liés à leur alimentation. Les différents types de dents sont les suivants :

  • Dents pointues : elles sont typiques des animaux spécialisés dans la consommation de poissons, d’insectes et de crustacés. Comme exemple, nous avons le gavial du Gange et le crocodile de Johnston.
  • Dents émoussées : les spécimens avec cette dentition sont spécialisés dans la consommation de mollusques à carapace dure. L’alligator de Chine et le caïman à museau large sont deux exemples.
  • Dents intermédiaires : certaines espèces se situent à mi-chemin entre les deux précédentes, raison pour laquelle elles sont considérées comme plus généralistes et opportunistes. En effet, elles se nourrissent d’invertébrés, de poissons, d’amphibiens, d’autres reptiles et de mammifères. Comme exemple, nous avons d’entre eux sont le crocodile marin et l’alligator d’Amérique.

Combien de dents a un crocodile ?

La question est compliquée, puisqu’il n’y a pas de réponse unique : la quantité varie en fonction de l’espèce de crocodile dont on parle. En général, la plupart des crocodiles ont entre 28 et 32 dents au niveau de la mâchoire supérieure, et entre 30 et 40 au niveau de la mâchoire inférieure.

En somme, ils ont entre 58 et 72 dents en moyenne, mais certaines espèces en ont plus. En effet, la dentition des crocodiles est en constante évolution, de sorte que le nombre peut varier même entre les spécimens d’une même espèce.

Les types de crocodiles et leur nombre de dents

Afin de mieux comprendre la diversité des crocodiles en matière de dentition, nous vous présentons ci-dessous quelques espèces avec leur nombre respectif de dents :

  • Caïman noir (Melanosuchus niger) : cette espèce a une mâchoire large et plate qui comporte 72 ou 76 dents.
  • Gavial du Gange (Gavialis gangeticus) : le museau de ces animaux est étroit et comporte un ensemble de 100 dents pointues.
  • Faux-gavial de Malaisie (Tomistoma schlegelii) : doté d’une mâchoire semblable à celle des gavials, la mâchoire du faux-gavial de Malaisie comporte entre 76 et 84 dents pointues.
  • Alligator d’Amérique (Alligator mississippiensis) : son large museau comporte 80 dents qui dépassent de sa bouche et sont facilement visibles.
  • Crocodile marin (Crocodylus porosus) : sa puissante mâchoire comporte 66 dents pointues qui, ensemble, constituent un piège mortel pour ses victimes.

Le statut de conservation des crocodiles

Les crocodiles ont été confrontés à une série de dangers, car leur peau est considérée comme une matière première de luxe pour la fabrication de divers articles. Pour cette raison, les vrais crocodiles (famille Crocodylidae ) ont vu leurs populations décliner au point d’être en danger d’extinction.

Heureusement, grâce au contrôle interne et à la législation des pays, cette situation a été régularisée, ce qui a permis de sauver l’espèce. Cependant, en raison de la demande continue pour leur peau, les caïmans et les alligators ont été la nouvelle cible de l’industrie. Encore une fois, ce commerce a fini par décimer leur population et les mettre dans la même situation que les crocodiles.

Un crocodile.

En plus de cela, la société perçoit ces animaux comme dangereux et agressifs, c’est pourquoi diverses populations les tuent à la première occasion. Ce conflit social empêche les efforts de protection. Il est vrai que ces animaux peuvent mettre notre vie en danger mais, en réalité, c’est l’imprudence et l’insouciance humaines qui nous amènent à les défier dans leur habitat.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les différences entre un caïman et un crocodile
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Les différences entre un caïman et un crocodile

Un caïman et un crocodile présentent de nombreuses différences, bien qu'ils puissent sembler similaires à première vue. Découvrez-les avec nous !



  • Iordansky, N. N. (2000). Jaw muscles of the crocodiles: structure, synonymy, and some implications on homology and functions. Russian Journal of Herpetology7(1), 41-50.
  • Walmsley, C. W., Smits, P. D., Quayle, M. R., McCurry, M. R., Richards, H. S., Oldfield, C. C., … & McHenry, C. R. (2013). Why the long face? The mechanics of mandibular symphysis proportions in crocodiles. PLoS One8(1), e53873.
  • Erickson, G. M., Gignac, P. M., Steppan, S. J., Lappin, A. K., Vliet, K. A., Brueggen, J. D., … & Webb, G. J. (2012). Insights into the ecology and evolutionary success of crocodilians revealed through bite-force and tooth-pressure experimentation. PLoS One7(3), e31781.
  • Enax, J., Fabritius, H. O., Rack, A., Prymak, O., Raabe, D., & Epple, M. (2013). Characterization of crocodile teeth: correlation of composition, microstructure, and hardness. Journal of Structural Biology184(2), 155-163.
  • Ruiz-Omeñaca, J. I., Pereda-Suberbiola, X., & Belinchón, M. (2010). Dientes de arcosaurios (Crocodyliformes, Theropoda) del Jurásico Superior de Buñol (Valencia). Geogaceta48, 35-38.
  • Poole, D. F. G. (1961, January). Notes on tooth replacement in the Nile crocodile Crocodilus niloticus. In Proceedings of the Zoological Society of London (Vol. 136, No. 1, pp. 131-140). Oxford, UK: Blackwell Publishing Ltd.
  • Prasad, G. V., & de Broin, F. D. L. (2002, January). Late Cretaceous crocodile remains from Naskal (India): comparisons and biogeographic affinities. In Annales de Paléontologie (Vol. 88, No. 1, pp. 19-71). Elsevier Masson.
  • Legasa, O., Buscalioni, Á. D., & Gasparini, Z. (1993). The serrated teeth of Sebecus and the iberoccitanian crocodile. A morphological and ultrastructural comparison.
  • Endo, H., Aoki, R., Taru, H., Kimura, J., Sasaki, M., Yamamoto, M., … & Hayashi, Y. (2002). Comparative functional morphology of the masticatory apparatus in the long‐snouted crocodiles. Anatomia, Histologia, Embryologia31(4), 206-213.
  • Morris, M. (1989). Tooth and Claw: Tales of Survival and” Crocodile Dundee”. Social Text, 105-127.