Androctonus bicolor (scorpion) : habitat et caractéristiques

11 avril, 2021
Le scorpion Androctonus bicolor est l'un des animaux les plus meurtriers de la planète. Il vit dans les zones arides et préfère les sols avec très peu d'humidité et des températures élevées.

Androctonus bicolor est un chélicère de la famille des Buthidae. Ces animaux vivent en Afrique du Nord et de l’Ouest et au Moyen-Orient, mais ils supportent une gamme relativement large d’habitats, tant que les températures sont chaudes. Ces arthropodes sont typiques des zones arides et semi-arides.

Il existe plus de 1500 espèces de scorpions dans le monde, dont seulement environ 25 sont considérées comme vraiment dangereuses pour les humains. Androctonus bicolor occupe un podium douteux, car c’est l’un des scorpions les plus venimeux de la planète. Si vous voulez tout savoir sur cet invertébré mortel, lisez donc la suite.

Les caractéristiques du scorpion Androctonus bicolor

Comme commenté précédemment, Androctonus bicolor appartient à la famille des Buthidae. Ce groupe comprend 96 genres et 1230 espèces de scorpions, ce qui en fait le plus grand taxon de ce groupe d’arthropodes. Ces animaux sont présents dans les zones chaudes de toute la Terre, à l’exception de l’Antarctique et de la Nouvelle-Zélande.

Environ 20 espèces de scorpions sont mortelles pour les humains et, curieusement, une seule d’entre elles n’appartient pas à la famille des Buthidae. Ces scorpions vivent dans des zones arides où la nourriture est rare, ils ne peuvent donc pas laisser leur proie s’échapper, en aucune circonstance. C’est pourquoi leur venin est mortel.

Androctonus bicolor est un scorpion complètement noir pouvant mesurer jusqu’à 9 cm de long. Sa constitution physique est épaisse, plus que celle de la plupart des scorpions : ce scorpion est reconnaissable par l’épaisseur atypique de sa queue et de son dard.

Ses griffes (pédipalpes) sont fines et se terminent par des tons brunâtres. Les spécialistes en la matière ont un dicton très curieux: plus les griffes d’un scorpion sont petites, plus son venin est mauvais.

Une paire de spécimens adultes en cours de parade nuptiale.
Une paire de spécimens adultes en cours de parade nuptiale.

Habitat et comportement

On trouve ces invertébrés dans des environnements avec des températures allant de 30 °C à 35 °C pendant la journée, car c’est la plage thermique dans laquelle ils grandissent et se développent le plus efficacement. Ce sont des animaux ectothermiques et, par conséquent, ils ne peuvent pas générer de chaleur.

Ces arthropodes ne tolèrent pas bien une humidité relative supérieure à 50 %. Ils vivent à la lisière des zones désertiques et dans des endroits au sol sableux, où ils peuvent creuser et où l’exposition à l’eau est très limitée. Par conséquent, ils obtiennent tout le liquide dont ils ont besoin de leurs proies.

Ces scorpions se nourrissent de divers types d’insectes, de petits vertébrés et même d’autres scorpions. Comme beaucoup d’autres arachnides, ils peuvent passer plusieurs mois sans nourriture, car leur taux métabolique est extrêmement bas et ils ne quittent leur tanière que lorsque c’est nécessaire.

Avec leur venin, ces invertébrés paralysent les proies et les tuent rapidement. Comme ils ne peuvent digérer que des liquides, ils cassent les segments solides de l’animal et se nourrissent de leurs fluides internes. Comme nous l’avons dit, son venin est l’un des plus puissants de la Terre, du moins dans l’ ordre des Scorpions.

Le venin d’Androctonus bicolor, l’un des plus mortels

A. bicolor est l’un des scorpions les plus venimeux de la planète, mais curieusement, jusqu’à présent, on en savait très peu sur la composition de ses toxines. Des études publiées dans le Journal of proteomics ont tenté d’élucider ce qui rend le venin de cet animal si spécial. Voici quelques-unes des découvertes faites :

  • 103 nouveaux peptides toxiques ont été découverts chez cette espèce. Ils sont constitués de petites séquences d’acides aminés, comme des protéines. Certains d’entre eux sont de type NaTx, KTx et CaTx.
  • Seuls 3 des peptides identifiés se trouvent dans le venin d’autres scorpions.
  • Ces peptides sont neurotoxiques, c’est-à-dire qu’ils agissent sur le système nerveux central (SNC) du vertébré piqué. Cela provoque une paralysie nerveuse mortelle : la respiration est entravée et la victime meurt d’une insuffisance respiratoire.

De plus, ce poison possède des propriétés qui peuvent déséquilibrer l’homéostasie organique. La piqûre provoque une hypomagnésémie – un manque de magnésium – dans le corps, qui à son tour entraîne une concentration excessivement élevée de potassium dans le sang.

Cela provoque des nausées, une respiration irrégulière, une faiblesse musculaire et un engourdissement, entre autres signes. Dans certains cas, les morsures sont mortelles dans les 5 à 15 heures.

Un androctonus.

En somme, nous avons affaire à un scorpion dont il vaut mieux rester à l’écart. Androctonus bicolor est un chasseur fascinant aux couleurs intenses, mais mieux apprécié à quelques mètres de sécurité.

  • Androctonus bicolor, recogido a 8 de abril en https://sites.google.com/site/newyorkinverts/androctonusbicolor
  • Abd El, F. E. Z. A., El Shehaby, D. M., Elghazally, S. A., & Hetta, H. F. (2019). Toxicological and epidemiological studies of scorpion sting cases and morphological characterization of scorpions (Leiurusquin questriatus and Androctonus crassicauda) in Luxor, Egypt. Toxicology reports, 6, 329-335.
  • Zhang, L., Shi, W., Zeng, X. C., Ge, F., Yang, M., Nie, Y., … & Guoji, E. (2015). Unique diversity of the venom peptides from the scorpion Androctonus bicolor revealed by transcriptomic and proteomic analysis. Journal of proteomics, 128, 231-250.