Les causes des convulsions chez les chiens

06 août, 2020
Il existe quelques symptômes qui, en raison de leur nature violente, déclenchent une profonde inquiétude chez les propriétaires d'animaux quand ces derniers en souffrent. Nous allons ici vous expliquer les causes possibles des convulsions chez les chiens.

Dans la majorité des cas, les propriétaires d’animaux sont les premiers à détecter les symptômes de n’importe quelle maladie dont ces derniers peuvent souffrir. Certains de ces symptômes peuvent passer plus inaperçus, comme la fièvre, la pâleur des muqueuses ou le rougissement des oreilles. D’autres, en revanche, sont beaucoup plus flagrants en raison de leur nature. Les convulsions sont l’un de ces symptômes si caractéristiques, et elles sont loin de passer inaperçues. Nous allons, dans cet article, parler des possibles causes des convulsions chez les chiens.

Syndrome convulsif

Il est nécessaire de définir ce qu’est une convulsion : une convulsion consiste en une manifestation clinique d’un dysfonctionnement cérébral temporaire. Ici, il convient de souligner le terme « temporaire » car en général, les crises convulsives ne durent que de quelques secondes à quelques minutes.

Ce dysfonctionnement se produit à cause d’une décharge subite, massive et synchronique de neurones corticaux. En d’autres termes, c’est comme si, tout à coup, les neurones qui étaient tranquilles et détendus se mettaient à sauter tous en même temps, sans le moindre contrôle.

Cette folie neuronale transitoire produit les altérations suivantes dans le corps du chien :

  • Perte ou diminution du niveau de connaissance : ils peuvent perdre conscience et ne pas répondre à des stimuli externes
  • Mouvement ou altération incontrôlable du tonus musculaire
  • Comportement anormal, comme poursuivre des mouches imaginaires
  • Activation du système nerveux végétatif : salivation, miction, défécation

Il faut souligner que cette crise convulsive va toujours être le signe d’une maladie, et pas une maladie en soi. Par conséquent, les vétérinaires abordent toujours ce trouble comme la pointe d’un iceberg qu’il faut continuer à étudier pour parvenir au bon diagnostic.

Un chien malade qui a fait des convulsions.

Causes des convulsions chez les chiens

Nous pouvons diviser les causes en deux grands groupes pour faciliter leur explication.

Causes intracrâniennes

C’est le cas quand nous pouvons situer dans le cerveau l’altération qui produit la crise convulsive. N’importe quelle lésion affectant le cortex cérébral peut déboucher sur l’apparition de convulsions chez l’individu. De façon générale, nous pouvons parler de :

  • Inflammation du tissu cérébral (encéphalite) présente dans des maladies comme la maladie de Carré
  • Traumatismes crâniens à la suite de coups ou de chutes
  • Malformation congénitale (par exemple, hydrocéphalie)
  • Néoplasie primaire d’origine cérébrale, et également métastases cérébrales secondaires
  • Accident cérébrovasculaire

N’importe laquelle de ces anomalies peut, potentiellement, est la cause des crises convulsives. En toute logique, les circonstances que nous avons citées auparavant doivent apparaître, ainsi que cette révolution neuronale si caractéristique. Ceci va dépendre de la région cérébrale touchée ainsi que du degré d’affectation.

Causes extracrâniennes

Nous inclurons ici toutes les causes de convulsion qui ne viendraient pas d’une lésion au cerveau, c’est-à-dire celles qui ne sont pas classées dans le groupe antérieur. Il existe plusieurs processus pathologiques qui, même en se développant loin du cerveau, ont une répercussion directe sur ce dernier et peuvent provoquer des crises convulsives.

  • Intoxication : plusieurs toxiques peuvent causer des convulsions chez les chiens. Le plomb, les organophosphorés ou la strychnine sont quelques-uns des plus habituels
  • Hypoglycémie : une baisse du niveau de glucose dans le sang, particulièrement fréquente chez les chiots, peuvent déclencher des crises convulsives. Il faut bien se rappeler qu’il est très important de surveiller l’alimentation des chiots pour éviter, entre autres choses, l’hypoglycémie
  • Shunt porto-systémique : ces mots si étranges font référence à une communication anormale dans la circulation sanguine, et plus concrètement entre la circulation veineuse et artérielle. Cette dérivation empêche les déchets présents dans le sang d’être nettoyés par le foie, ce qui produit une « intoxication » dans le corps de l’animal. Celle-ci peut alors faire apparaître des convulsions
  • Problèmes hépatiques : de la même façon que dans le shunt, lorsqu’il y a un problème au niveau du foie, cet organe si important est incapable de nettoyer correctement les déchets de l’organisme. Le cadre clinique cérébral lié au mauvais fonctionnement du foie s’appelle « encéphalopathie hépatique », et il est souvent lié à des convulsions
Un chien examiné suite à des convulsions.

Convulsions d’origine idiopathique

Les vétérinaires ne peuvent pas toujours trouver ce qui produit un symptôme car il n’existe pas de cause apparente ou détectable. Dans ces cas, on utilise le terme « idiopathique » pour faire référence à une maladie d’origine inconnue.

Il arrive que, chez de nombreux individus, il soit impossible de trouver la maladie sous-jacente. On établit donc le diagnostic de convulsion idiopathique. Il s’agit de la cause la plus fréquente de convulsions chez les chiens. Heureusement, avec un bon traitement, l’animal a généralement un bon pronostic.

Nous avons donc dressé la liste des causes les plus fréquentes de convulsions chez les chiens. Cependant, les motifs peuvent être variés et face à ce cadre clinique, l’action doit être immédiate.

Par conséquent, si vous pensez que votre chien peut être en train de faire une crise convulsive, rendez-vous immédiatement chez votre vétérinaire.