Nocardiose chez le chien : symptômes et traitement

Les maladies causées par des micro-organismes pathogènes, comme la nocardiose, peuvent réduire considérablement la qualité de vie des animaux s'ils ne reçoivent pas des soins médicaux en temps opportun.
Nocardiose chez le chien : symptômes et traitement

Dernière mise à jour : 26 novembre, 2021

L’environnement dans lequel vos animaux se développent est plein de micro-organismes, et nombre d’entre eux ont la capacité de causer de graves dommages à leur santé. Au sein du groupe des bactéries, nous en trouvons une très particulière, responsable de la nocardiose chez le chien, une maladie qui a des répercussions dans plus d’un système du corps.

Nous vous invitons ici à découvrir les aspects caractéristiques de cette pathologie bactérienne. Nous vous donnerons également une série de recommandations thérapeutiques et prophylactiques, afin que votre ami canin soit tenu hors de portée de ces agents dangereux.

La nocardiose chez le chien

La nocardiose est une maladie infectieuse qui affecte les systèmes musculo-squelettique, respiratoire et nerveux. Bien qu’il s’agisse d’une affection à faible incidence chez le chien, il est nécessaire de prendre certaines mesures dès l’apparition des signes. Ce n’est qu’ainsi que l’apparition d’effets indésirables peut être évitée.

Pour que la nocardiose chez le chien se manifeste, l’intervention de deux bactéries opportunistes est nécessaire : Nocardya spp. et Actinomyces spp. L’objectif principal de ces micro-organismes est de pénétrer dans le corps de leurs victimes pour amorcer leur prolifération.

Les chiens les plus touchés sont les chiens immunodéprimés. C’est-à-dire ceux qui ont des mécanismes de défense très faibles.

La plupart de ces types de bactéries sont à Gram positif. De plus, ces bactéries sont des saprophytes, c’est-à-dire qu’elles tirent leur énergie de la décomposition de la matière organique. Il est courant de les trouver dans le sol et dans les excréments d’animaux.

D’autre part, elles ont la capacité de rester dans l’eau. Elles peuvent résister à une température allant de 10 à 50 ºC.

Savez-vous comment prendre soin d'un chien sans rate ?

Les causes de la nocardiose

Il existe deux voies d’accès principales par lesquelles les bactéries responsables de la nocardiose chez le chien peuvent coloniser leur organisme. Ce sont les suivantes :

  1. Contact direct avec la peau (à travers les plaies )
  2. Inhalation

Le risque de contracter la maladie augmente lorsque les chiens entrent en contact avec des objets et des lieux où vivent habituellement ces bactéries. Il est conseillé de garder les animaux de compagnie sous observation s’ils se promènent dans des zones où se trouvent des étangs, des montagnes et des restes d’excréments d’animaux.

Jusqu’à présent, il n’y a pas de prédisposition génétique connue chez le chien. Cependant, la maladie semble davantage toucher les jeunes chiens entre 1 et 2 ans. L’espèce bactérienne qui affecte le plus fréquemment les chiens est Nocardia asteroides.

Les symptômes

Les symptômes dépendront de la région touchée par la bactérie, ainsi que de l’état physique général de l’animal. Les 3 principaux domaines dans lesquels des altérations peuvent être observées sont les suivants :

  • Tégument. Il présente des lésions avec granulation et pus, des plaies chroniques avec une mauvaise cicatrisation, des ganglions lymphatiques enflés, des abcès et des fistules cutanées.
  • Voies respiratoires. Les symptômes seront la toux, un essoufflement et des râles (bruits anormaux lors de la respiration).
  • Cavité buccale. Les symptômes seront l’halitose (mauvaise haleine), l’ulcération des muqueuses et la gingivite (inflammation des gencives).

Chez la plupart des chiens malades, il est courant d’observer une perte de poids, une apathie et de petits abcès répartis dans tout le corps, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Les chiens qui sont à un stade avancé de la maladie peuvent présenter des exsudats dans la cavité péritonéale et pleurale, ainsi qu’une parésie marquée (difficulté à se déplacer).

Le diagnostic

Le diagnostic de la nocardiose chez le chien est une tâche complexe en raison de ses multiples manifestations cliniques. Dans la recherche d’un diagnostic définitif, le vétérinaire commencera par prélever un échantillon de sécrétions et de tissus des zones touchées.

Plus tard, il réalisera un isolement bactérien en utilisant différentes techniques de culture microbiologique. Il est nécessaire de différencier la nocardiose des maladies infectieuses causées par d’autres types de micro-organismes.

Dans certains cas, la symptomatologie pourrait même être confondue avec des processus tumoraux. Par conséquent, le recours à des outils de diagnostic comme les films radiographiques et les tests d’urine fournira des informations supplémentaires utiles.

Le traitement de la nocardiose chez le chien

Les chiens atteints de nocardiose doivent suivre un traitement médical pouvant durer jusqu’à 6 mois. La décision thérapeutique sera émise une fois les résultats des tests microbiologiques obtenus. Le rétablissement du patient dépendra – parmi de nombreux autres facteurs – du médicament administré.

Dans la plupart des cas, des antibiotiques à base de pénicilline G procaïne et de clindamycine sont utilisés. Le vétérinaire indiquera la posologie efficace dans chaque cas, qui devra être administrée pendant une période d’au moins 6 semaines.

Dans les cas très avancés, un drainage chirurgical des cavités atteintes peut être conseillé. Si nécessaire, des professionnels procéderont au débridement (élimination des tissus endommagés) des lésions.

Une fois le chien stabilisé, il est important de le garder en observation pendant les premiers jours. L’hospitalisation est donc considérée comme une bonne option.

Un chien avec un respirateur.

Pour éviter que les bactéries responsables de la nocardiose ne prennent les devants, nous vous recommandons de préserver la santé de votre chien en appliquant des mesures préventives et en signalant toute anomalie dans son comportement. Vous protéger ainsi votre animal de ces micro-organismes opportunistes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Albendazole pour chien : posologie et contre-indications
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Albendazole pour chien : posologie et contre-indications

Bien que l'albendazole pour chiens soit tombé en désuétude, certains vétérinaires continuent de le prescrire comme vermifuge interne.