La dermatose solaire chez les animaux de compagnie

26 octobre, 2020
La dermatose solaire désigne une inflammation de la peau due à une exposition aux rayons du soleil. Il ne s'agit pas exclusivement d'un problème humain, car les animaux de compagnie en souffrent aussi.

Même si prendre un bain de soleil est toujours agréable, pécher par excès n’est pas bon pour la santé. La réaction cutanée qui surgit suite à une trop grande exposition à ces rayons porte le nom de dermatose solaire.

Chez les animaux de compagnie, l’intensité des lésions cutanées dépendra du temps d’exposition, de l’horaire, du climat, de la latitude et du degré de pigmentation de leur peau. Il est fréquent de voir que, comme chez les personnes, les animaux apprécient le soleil.

Néanmoins, même s’ils adorent s’allonger et se prélasser, leurs maîtres ont la responsabilité de les protéger. Ainsi, comprendre la portée des dommages des brûlures solaires est la première étape pour prévenir ces dommages.

Pourquoi le soleil fait-il mal ?

Avant de parler des effets nocifs, il faut souligner que prendre des bains de soleil courts et aux bons horaires a aussi des effets bénéfiques chez les animaux de compagnie. De plus, il faut savoir que, en plus de la lumière visible, le spectre solaire contient des rayons infrarouges (IR) et ultraviolets (UV).

Les brûlures solaires sur la peau viennent de l’exposition aux rayons solaires UV, qui endommagent les kératinocytes.

Une donnée clé à prendre en compte est que les effets nocifs des rayons UV sont accumulatifs. Par conséquent, les dommages solaires prolongés et répétés conduisent à des effets de plus en plus sérieux.

En outre, la présence de mélanine, le pigment qui obscurcit la peau, absorbe jusqu’à 45 % des rayons UV. C’est la raison pour laquelle elle aide à prévenir les dommages solaires.

La dermatose solaire implique un dommage cellulaire important.

La dermatose solaire implique un dommage cellulaire important

Il a été prouvé que les rayons UV mènent à un dommage oxydatif des membranes cellulaires, à des mutations dans l’ADN et à des altérations dans la synthèse de protéines structurelles. Une réaction inflammatoire se déclenche alors et les cellules de la peau s’activent de façon anormale.

Au début, la peau devient rugueuse et rougit, puis le tissu endommagé se développe, avec des plaques de peau plus épaisses. Si le dommage se répète, il est possible de voir apparaître des lésions qui se transforment ensuite en cancer de la peau.

Cela peut progressivement déboucher vers un carcinome invasif des cellules squameuses qui se répand dans les ganglions lymphatiques. Pour cette raison, il est important de garder tout cela à l’esprit et d’être capable de reconnaître les lésions de la dermatose solaire.

Comment reconnaître les lésions ?

Malheureusement, la dermatose solaire peut parfois imiter d’autres maladies de la peau, comme des allergies ou une pyodermite. Il arrive donc que l’on ne reconnaisse pas et qu’on ne traite pas les lésions jusqu’à ce que des dommages irréversibles ou un cancer de la peau ne se développent.

Il convient de signaler que, même si les chiens et les chats ont tendance à lécher n’importe quelle zone blessé, le prurit ou la démangeaison associés à la dermatose solaire sont généralement minimes, contrairement à la dermatose allergique. Par ailleurs, il est aussi possible que la peau souffre, de façon simultanée, d’une dermatose solaire et d’une dermatose allergique.

En cas de dermatose, le pelage blanc devient irrégulier et la peau en dessous rougit et s’irrite. Si l’animal a un pelage blanc et noir, dans les zones noires, le pelage est normal, sans perte de poils, et la peau n’est pas enflammée. En passant les doigts sur sa peau, le maître pourra sentir la différence au niveau de la texture, car le pelage de couleur protège contre le soleil.

Les lésions apparaissent dans des zones particulières

Le dommage solaire se produit généralement dans des zones non pigmentées avec des poils fins, comme le flanc, le ventre, les zones inguinales et axillaires, les oreilles et la truffe, même s’il peut aussi surgir à d’autres endroits. Chez les animaux qui préfèrent se coucher sur le côté, les lésions peuvent s’aggraver du côté le plus exposé.

La progression du dommage solaire sur la peau des animaux de compagnie

La progression du dommage solaire sur la peau de l’animal se présente de la façon suivante :

  • Les signes initiaux de la dermatose solaire sont des lésions rouges enflammées pouvant être sensibles au toucher.
  • Si la peau souffre de brûlures solaires répétées, une folliculite se produit, c’est-à-dire des lésions des follicules pileux d’où proviennent les poils. Les lésions peuvent être légères si elles sont superficielles ou plus graves si elles sont profondes.
  • L’exposition chronique au soleil fait que les zones touchées grossissent et cicatrisent en laissant apparaître des érosions, des ulcères, des croûtes et des voies de drainage. Il est fréquent de voir apparaître une infection bactérienne secondaire.
  • Cela peut aboutir à des tumeurs de peau, comme le carcinome cellulaire squameux, l’hémangiome et l’hémangiosarcome cutané.

Quels animaux courent le plus grand risque ?

La dermatose solaire est un trouble commun chez les animaux de compagnie qui vivent ou vont en vacances dans un environnement ensoleillé et chaud. Elle peut aussi toucher les animaux qui vivent à de grandes altitudes ou qui passent beaucoup de temps à l’air libre, même dans des zones tempérées.

En général, les chiens et chats qui souffrent de maladies ou de défauts génétiques provoquant une alopécie ou une perte de pelage sont les plus touchés. C’est le cas de ceux qui sont envahis par les puces ou qui sont atteints d’une infection par champignons.

Les animaux avec des maladies chroniques de la peau, comme la dermatite atopique, sont aussi vulnérables. Par ailleurs, les opérations qui laissent des zones de peau exposées permettent des brûlures solaires si elles ne sont pas protégées.

Les chiens qui souffrent de maladies auto-immunes doivent être soumis à un contrôle attentif quant à leur exposition au soleil, car leur condition pourrait s’aggraver. Les races de chiens les plus sensibles aux brûlures du soleil incluent le dogue argentin, le bulldog blanc, le boxer blanc, le dalmatien, le beagle et le lévrier.

Le diagnostic de la dermatose solaire

En général, le diagnostic de dermatose solaire s’établit à partir des signes cliniques du patient et après avoir écarté d’autres causes de dermatose, comme des infections fongiques ou bactériennes. Un motif de suspicion est le fait que les lésions cutanées ne s’améliorent pas avec la thérapie empirique.

En somme, la biopsie de peau et l’examen histologique sont les outils permettant de diagnostiquer la dermatose solaire et la néoplasie produite par le soleil. Il est possible de voir se développer une infection bactérienne secondaire ; c’est pourquoi on peut indiquer des antibiotiques systémiques au cours des deux ou trois semaines qui précèdent la biopsie.

Dans ces cas, il est essentiel d’inclure le dossier clinique complet de l’animal, avec le degré d’exposition au soleil, la répartition des lésions, la description clinique de ces dernières et la réponse ou absence de réponse à d’autres thérapies.

Il est aussi important d’indiquer les traitements médicamenteux actuels (glucocorticoïdes inclus) qui pourraient affecter les découvertes histologiques. Il est recommandé de demander une description histologique complète ainsi que l’interprétation d’un dermatologue vétérinaire.

Le traitement

Le meilleur traitement pour la dermatose solaire des animaux de compagnie est, sans aucun doute, la prévention. Il est nécessaire d’informer les tuteurs du besoin d’éviter le soleil dès le plus jeune âge des animaux.

Par ailleurs, il est important de souligner qu’aucun médicament oral ou topique ne peut remplacer la prévention de l’exposition solaire provoquant des lésions.

Les recommandations pour éviter la dermatose solaire chez les animaux de compagnie

La principale recommandation est de restreindre l’exposition au soleil en gardant les animaux chez soi entre 9 h et 15 h. Si l’exposition au soleil est inévitable, on recommande l’application topique d’une crème solaire protectrice et résistante à l’eau avec un indice de protection solaire élevé.

Il est important de ne pas utiliser de produits pour les humains, car ils contiennent de l’oxyde de zinc et de l’acide para-aminobenzoïque (PABA), des substances qui peuvent être toxiques si l’animal se lèche. La protection solaire réservée aux chiens peut s’acheter dans de nombreux points de vente.

Les chats doivent également éviter les protections solaires contenant de l’octisalate ou de l’acétylsalicylate, une substance similaire à l’aspirine qui peut être toxique si elle est avalée. Il n’existe en fait pas de protections solaires spécialement conçues pour les chats. Les combinaisons anti-UV pour chiens et même un t-shirt valent mieux que rien.

La dermatose solaire est difficile à diagnostiquer.

Comme nous pouvons le voir, la dermatose solaire est une maladie difficile à diagnostiquer et à soigner une fois qu’elle se présente. La prévention sera donc toujours la meilleure alliée pour éviter ce type de problèmes dermiques chez les animaux de compagnie.