L'épilepsie chez les chiens : symptômes et solutions

11 décembre, 2018
L'épilepsie chez le chien se traduit par des convulsions ou des crises récurrentes.

L’épilepsie chez les chiens est l’un des problèmes de santé les plus angoissants pour les propriétaires, car ils ne savent pas comment réagir ni quoi faire lors des crises. Dans cet article, nous vous dirons tout ce que vous devez savoir sur cette maladie.

L’épilepsie chez les chiens : de quoi s’agit-il ?

Si un chien souffre de crises d’épilepsie répétitives, cela signifie qu’il est épileptique. Bien que ces crises puissent apparaître pour différentes raisons, on parle alors d’épilepsie lorsque les épisodes deviennent périodiques.

Lorsque l’activité électrique du cerveau est anormale, les neurones «s’altèrent» et provoquent des spasmes au niveau local ou général. Cependant, cela n’est pas lié aux mouvements de l’animal, car il arrive même que le chien subisse une attaque quand il est endormi, au repos ou en train de se détendre.

L’épilepsie chez les chiens peut avoir différentes causes, d’une tumeur au cerveau à une malformation congénitale, en passant par un problème héréditaire, une infection généralisée ou même l’ingestion de pesticides utilisés en jardinage.

Il existe également des cas d’épilepsie dus à des modifications de la composition du sang ou à une concentration plus élevée d’électrolytes de sodium ou de potassium dans l’organisme. Tout cela conduit à une augmentation de l’excitation des neurones.

épilepsie chez les chiens

L’épilepsie chez les chiens pas à pas

Les crises d’épilepsie chez les chiens apparaissent de manière inattendue et imprévisible. Elles peuvent durer au maximum une minute et demie, bien que cela semble bien plus pour les propriétaires. De plus, l’animal est vraiment épuisé, comme s’il avait fait de l’exercice pendant des heures.

L’intensité des attaques dépend de la région du cerveau touchée. Il peut y avoir des crises généralisées ou locales. Les stades ou étapes de l’épilepsie chez le chien sont les suivants :

1. La phase initiale

Aussi appelée phase prodromique, l’animal change de comportement, il est nerveux, inquiet et semble différent de d’habitude. Il voudra peut-être attirer votre attention tout le temps, aboyer sans raison, ne pas supporter l’envie d’uriner ou même être désorienté.

Avec le temps, vous pourrez devancer les faits et savoir au moins quelques minutes à l’avance que votre chien est sur le point de faire une crise d’épilepsie. C’est bien de vous préparer et d’écarter ce qui pourrait le blesser pendant la crise.

2. La phase de convulsion

À ce moment, appelé ictus, la crise commence. L’animal se déplace frénétiquement et tombe d’un côté sur le sol. Ici apparaissent les fameuses contractions musculaires (comme des tremblements), le mouvement involontaire des extrémités, les gémissements, les hurlements, la production abondante de salive, les yeux «ouverts et blancs» et le manque de contrôle des sphincters (urine ou excrément).

C’est la phase critique, lorsque l’épilepsie se manifeste à son maximum. Il est très important de savoir que l’animal est inconscient de tout ce qu’il fait à ce moment-là et qu’il peut être touché par tout ce qui se passe autour de lui. Lui offrir une couverture ou un matelas à l’endroit où il “chute”, ainsi qu’un endroit calme, est essentiel. Il faut, par dessus tout, rester calme.

3. La phase finale

Une fois l’attaque terminée, le chien restera un moment sans bouger ou le fera de façon répétitive mais plus lente (comme s’il rêvait). Ensuite, il se sentira confus, agité, désorienté et ne répondra pas lorsque vous l’appelez par son nom.

Il voudra peut-être se lever, mais risque de trébucher et tomber sur tout ce qui se trouve sur son chemin. À ce stade, il est très important de le laisser un moment calme, de lui proposer un bon bol avec de l’eau et sa couverture afin qu’il dorme le temps dont il a besoin pour récupérer. L’environnement doit être calme et bien ventilé.

épilepsie chez les chiens

L’épilepsie chez les chiens a-t-elle une solution ?

Il est nécessaire de savoir que l’épilepsie chez le chien est chronique et dure toute la vie. Cela signifie qu’il n’y a pas de traitement pour le guérir. La plupart du temps elle est héréditaire et puisqu’elle touche le cerveau, il y a peu de progrès médicaux et scientifiques à cet égard.

Ce que nous pouvons faire, c’est réduire le stress de l’animal pour éviter de nouveaux épisodes ou les espacer autant que possible. Comment ? Grâce aux thérapies alternatives de l’homéopathie, du reiki ou même de l’acupuncture, toujours proposées par un professionnel.

Bien sûr, face à un épisode épileptique, restez calme et conditionnez l’environnement pour éviter les coups ou les blessures résultant de crises épileptiques ou d’une confusion post-crise.

 

Goiz-Márquez, G., Chacón, S. C., Ortiz, H. S., & López, H. S. (2008). Epilepsia en perros. Veterinaria Mexico.