Quels animaux vivent dans la Forêt-Noire ?

Les animaux de la Forêt-Noire sont curieusement adaptés à la noirceur de leur habitat. Apprenez ici à mieux les connaître.
Quels animaux vivent dans la Forêt-Noire ?

Dernière mise à jour : 09 juillet, 2021

La densité des sapins et de la végétation fait que les promenades à travers cette forêt sont sombres et lugubres, ce qui lui a valu son nom depuis l’époque de l’Empire romain. Si vous prévoyez de visiter la Forêt-Noire, vous avez alors certainement envie de savoir quels sont les animaux qui y habitent.

La Forêt-Noire est un endroit avec une biodiversité incroyable et les animaux qui y vivent ont dû s’adapter à un environnement à faible luminosité. Nous vous invitons à en apprendre plus sur cet écosystème inhabituel et sur ses principaux habitants.

Qu’est-ce que la Forêt-Noire ?

Le massif montagneux de la Forêt-Noire commence dans le tripoint qui relie l’Allemagne, la Suisse et la France, et s’étend sur 160 kilomètres vers le nord de l’Allemagne, avec une largeur de 50-60 kilomètres. Il est connecté au sud à Fribourg, et au nord à Freudenstadt, et il couvre une superficie totale de 6000 kilomètres carrés.

La rivière Kinzig marque la frontière et le centre de la Forêt-Noire. On trouve également des lacs tels que le Nagoldtalsperre, le Wehrastausee ou le Stausee Kleine Kinzig. Le marais le plus célèbre de la Forêt-Noire – et le plus touristique – est le Schluchsee.

Elle résulte de l’effondrement d’un massif tectonique qui a laissé place
a un fossé traversé par le Rhin. À l’ouest du Rhin, nous avons une chaîne de montagnes (les Vosges) et, à l’est, le massif de la Forêt-Noire.

Le climat est purement montagnard, avec peu de variations de température entre l’hiver et l’été grâce à la forte densité végétale qui la régule. Cependant, en raison de cette même végétation, l’humidité est très élevée par rapport à d’autres endroits, surtout en hiver.

La température moyenne maximale est atteinte en juillet avec 19°C. Quant au pic des pluies, il a lieu durant l’été.

Cet écosystème ne dépasse jamais les 27 °C. Et en hiver, il atteint un minimum nocturne de – 12 °C.

Une vue panoramique sur la Forêt-Noire.

Les animaux de la Forêt-Noire

La flore et la faune de ce lieu se distinguent par leur variété. De plus, cette forêt possède un parc naturel dans lequel certaines espèces animales, certaines endémiques, sont protégées. Les animaux les plus représentatifs de la Forêt-Noire sont les suivants :

  • Le grand tétras (Tetrao urogallus): c’est un oiseau menacé, malgré sa large répartition sur tout le continent européen. Les plus grandes menaces qu’il rencontre sont la déforestation et la chasse, car sa viande est considérée comme étant exquise.
  • Le chevreuil (Capreolus capreolus) : c’est le plus petit cerf d’Eurasie et, contrairement aux autres espèces de sa famille, il est solitaire. C’est un animal qui s’adapte extrêmement bien, car il habite aussi bien des forêts denses que des prairies.
  • L’écureuil roux (Sciurus vulgaris) : si son image vous est familière, c’est parce que c’est l’espèce d’écureuil la plus répandue dans les forêts ombragées d’Europe. Bien qu’elle ne soit pas en voie de disparition, son nombre a considérablement diminué dans certaines régions depuis l’introduction de l’écureuil gris.
  • Le sanglier d’Europe (Sus scrofa) : également très répandu en Europe, le sanglier s’adapte à tout environnement disposant d’un minimum de couverture végétale et de nourriture. Il est omnivore et très généraliste.
  • Le chat sauvage (Felis silvestris) : ce félin, ancêtre du chat domestique, a un pelage plus épais, surtout pendant les périodes les plus froides de l’année, et chasse les petits mammifères et les oiseaux pour survivre. C’est un mammifère carnivore strict.
  • Le ver Lumbricus badensis : ce ver de terre peut mesurer 60 centimètres de long et est endémique de la Forêt-Noire. C’est une espèce essentielle pour le recyclage et l’aération des sols.
  • Vaches et chevaux de la Forêt-Noire : seulement deux races de ces deux espèces ne peuvent être trouvées que dans cette région, car elles ont été élevées pour l’exploitation du bétail par la population locale. Ce sont la vache d’Hinterwald et le cheval de la Forêt-Noire.

En raison de la variété de sa faune, la Forêt-Noire compte deux parcs naturels et un parc national sur son territoire. Cet écosystème est un lieu idéal pour promouvoir l’éducation environnementale et le respect de la faune et de la flore, tant chez les enfants que chez les adultes.

Un tétras, l'un des animaux en voie de disparition en Espagne.

Les lieux d’intérêt

Si vous envisagez d’aller à cet endroit, vous voudrez sans doute les lieux où se trouvent les animaux de la Forêt-Noire. Les endroits les plus emblématiques sont les suivants :

  • Lac Titisee : c’est le plus grand lac de la Forêt-Noire, avec une superficie de 1,3 kilomètre carré, 20 mètres de profondeur et situé à une altitude de 850 mètres.
  • Feldsee : Plus haut (1 111 mètres) se trouve ce petit lac, dans lequel la baignade est interdite afin de protéger les isoetes echinospora, une espèce rare de plantes Isoetaceae qui poussent dans l’eau.
  • Lac Mummel : c’est le lac le plus visité de la Forêt-Noire, car il offre au visiteur des vues spectaculaires sur les sommets boisés, les Vosges et la vallée du Rhin. C’est le plus haut lac glaciaire de la région, situé à 1036 mètres d’altitude.
  • Cascades de Triberg : Elles sont connues pour être les plus hautes cascades d’Allemagne, alors qu’en réalité elles n’occupent que la neuvième position. Cependant, elles restent un lieu d’intérêt pour leurs beaux paysages et villages.
  • Rivière de Gutach : Les itinéraires forestiers de Triberg peuvent être associés à une visite de cette rivière, qui offre également de belles vues sur la faune et la flore fluviale.
  • Mont Feldberg : c’est le plus haut sommet de la Forêt-Noire avec 1493 mètres d’altitude. Le tourisme le plus important dans cet endroit est le tourisme du ski, bien qu’il soit actuellement réglementé plus strictement en raison des dommages survenus dans le substrat.
Un coucher de soleil dans la Forêt-Noire.

Comme vous pouvez le constater, une région pas trop grande peut abriter des paysages et des espèces uniques au monde. Maintenant que voyager est devenu l’objectif de nombreuses personnes après deux ans de confinement, nous tenons à insister sur la nécessité d’un tourisme responsable.

Assurez-vous d’être un bon invité dans l’habitat des animaux de la Forêt-Noire. Traitez l’écosystème comme s’il s’agissait de votre maison.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 6 animaux domestiques les plus étranges
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les 6 animaux domestiques les plus étranges

La domestication se propage de plus en plus. On trouve ainsi maintenant des animaux domestiques étranges dans de nombreux foyers.



  • BirdLife International. 2016. Tetrao urogallusThe IUCN Red List of Threatened Species 2016: e.T22679487A85942729. https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2016-3.RLTS.T22679487A85942729.en. Downloaded on 05 July 2021.
  • Lumbricus badensis in Riviere S (2010). The European Nucleotide Archive (ENA) taxonomy. European Nucleotide Archive (EMBL-EBI). Checklist dataset https://doi.org/10.15468/avkgwm accessed via GBIF.org on 2021-07-05.
  • Ries, J. B. (1996). Landscape damage by skiing at the Schauinsland in the Black Forest, Germany. Mountain Research and Development, 27-40.