Grenouille goliath : habitat et caractéristiques

La grenouille goliath, également connue comme le plus grand anoure du monde, est en danger d'extinction. Outre la chasse et la destruction de ses habitats, le trafic de cet animal pour en faire un animal de compagnie est une menace récente mais grave.
Grenouille goliath : habitat et caractéristiques

Dernière mise à jour : 07 juillet, 2021

La grenouille Goliath, dont le nom scientifique est Conraua goliath, est l’un des animaux les mieux nommés au monde. En effet, cette espèce est considérée aujourd’hui comme le plus grand anoure de la planète ; les spécimens adultes sont si gros qu’ils peuvent atteindre le poids d’un nouveau-né.

Malgré sa taille extraordinaire, de nombreux aspects de la biologie de cette espèce restent inconnus. La grenouille goliath ne vit que dans une petite partie de l’Afrique, où se trouvent également les autres membres du genre Conraua.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cet immense amphibien – qui est menacé d’extinction en raison de l’énorme pression exercée par l’homme sur ses populations – nous vous invitons à poursuivre votre lecture. La première étape pour conserver une espèce est d’apprendre à la connaître.

Les caractéristiques de la grenouille goliath

Bien entendu, l’aspect le plus frappant de Conraua goliath est sa taille. Cette espèce peut mesurer jusqu’à 32 centimètres de long et peser 3,3 kilogrammes. Si elle est mesurée du bout du museau à l’extrémité des pattes postérieures, sa longueur est de 80 centimètres.

Comme il est courant chez les anoures, les femelles sont plus grosses que les mâles (dimorphisme sexuel). Elles mesurent généralement entre 15 et 32 centimètres du museau au cloaque et pèsent entre 600 grammes et 3,3 kilos. Le poids des mâles est compris entre 1,5 et 2,7 kilos, et leur longueur entre 22 et 32 centimètres.

La partie dorsale de cet animal est généralement vert foncé, mais certains spécimens sont vert-orangé avec des petites taches plus foncées. La partie inférieure du corps et les extrémités sont jaunes.

En matière de morphologie, cette espèce a le corps typique des grenouilles, mais est plus grande et plus trapue. Sa tête est aplatie, triangulaire et assez large. Son corps est très robuste. Ses membres – en particulier les membres postérieurs – sont longs, forts et très développés. Et ses doigts sont longs et entièrement palmés sur les pattes postérieures.

Comme tous les anoures, la grenouille goliath a une peau humide et relativement rugueuse. Les amphibiens respirent en partie à travers l’organe épidermique.

L’habitat de la grenouille goliath

On trouve cet anoure que dans une petite aire de répartition en Afrique centrale, du sud-ouest du Cameroun au sud du Parc national du Monte Alén en Guinée équatoriale. Dans cette zone, les grenouilles se trouvent près ou dans des rivières relativement rapides.

C’est un facteur utile pour différencier la grenouille goliath des autres espèces voisines. L’anoure qui nous intéresse ici sélectionne des rivières aux eaux plus rapides que Conraua crassipes, mais plus lentes et plus chaudes que Conraua robusta, par exemple.

De plus, ces rivières doivent être grandes, bien oxygénées, avec des eaux propres et claires. Les cours d’eau choisis par cette espèce sont généralement situés dans des forêts tropicales denses et ont des fonds sablonneux.

Écologie et comportement

La grenouille goliath est principalement nocturne, bien que l’on puisse trouver des spécimens pendant la journée, qui se prélassent au soleil et se reposent sur les rochers de la rivière. Lorsqu’elles sont menacées, ces grenouilles sautent à l’eau.

Grâce à leur grande taille, les grenouilles ont une alimentation très variée. Tous les anoures sont carnivores. Cette espèce consomme des coléoptères, des tricoptères, des libellules et d’autres insectes. Elle chasse également les mille-pattes, les araignées, les scorpions, les crustacés et les escargots d’eau douce. Elle est aussi capable de s’attaquer à d’autres anoures plus petits.

Lorsqu’il s’agit de se reproduire, ces animaux construisent de petites mares au bord des rivières, qui servent de nids pour déposer leurs œufs et de zones sûres pour le développement des têtards.

Pour ce faire, les mâles peuvent suivent trois stratégies différentes. Certains enlèvent les détritus et autres débris des petits espaces ou des mares existantes, tandis que d’autres poussent le gravier et les détritus de ces espaces pour créer un grand espace. Encore d’autres creusent leurs propres mares dans le gravier et les entourent de grosses pierres.

De plus, les mâles restent près des étangs la nuit, afin de protéger leur progéniture des prédateurs potentiels. Cela explique pourquoi ces grenouilles sont énormes, les mâles les plus gros et les plus forts peuvent créer des bassins plus grands et mieux les défendre.

Il existe un postulat selon lequel la taille de l’amphibien est une adaptation liée à sa stratégie de reproduction.

Menaces et état de conservation

Malheureusement, ces créatures impressionnantes sont dans une situation délicate. Son aire de répartition est très restreinte, ce qui constitue toujours un risque pour toute espèce. De plus, leurs populations diminuent en raison des actions humaines.

En conséquence, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a classé la grenouille goliath en danger. Aujourd’hui encore, leurs populations continuent de diminuer régulièrement.

Cette espèce est menacée par deux actions très différentes. D’une part, étant grandes et charnues, les populations locales les chassent pour se nourrir ou pour vendre leur viande sur les marchés. C’est l’activité la plus dommageable pour l’espèce.

Les chasseurs de grenouilles sont répandus dans la région. Alors que les grenouilles étaient faciles à trouver près des villages, elles ne survivent désormais que dans les zones les plus reculées et les plus cachées des forêts. Il est de plus en plus difficile de trouver de gros spécimens.

D’autre part, les grenouilles perdent leurs habitats à un rythme accéléré en raison de la destruction des forêts à des fins agricoles ou forestières et de la construction d’établissements humains. Ces activités entraînent également une pollution des rivières, qui affecte le développement et la reproduction des amphibiens.

Ces amphibiens sont uniques et impressionnants, car il n’y a pas d’autres grenouilles avec de telles dimensions sur cette planète. Malgré cela, ils pourraient disparaître si des mesures rigoureuses et immédiates ne sont pas prises. On estime que 70 % de la population a disparu au cours des 15 dernières années, il n’y a donc pas de temps à perdre.

Cela pourrait vous intéresser ...
Grenouille de Hall, une espèce redécouverte
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Grenouille de Hall, une espèce redécouverte

La grenouille de Hall a été retrouvée après plus de 80 ans dans une petite source chaude du Chili, près de la frontière avec la Bolivie.