Le travail d'équipe des fourmis

Ces petits insectes assument leur rôle même lorsque cela leur coûtera la vie.
Le travail d'équipe des fourmis

Dernière mise à jour : 08 janvier, 2022

En matière d’organisation et de coopération, ces petits insectes peuvent nous donner une bonne leçon. Le travail d’équipe des fourmis est vraiment fabuleux. Sans aucun doute, leur devise est “l’union fait la force”.

Les fonctions du travail d’équipe de fourmis

Les fourmis vivent dans des colonies connues sous le nom de « fourmilières », qui ont des monticules de terre, de sable ou d’argile comme portes d’entrée et un système complexe de labyrinthes souterrains, où tout se passe. Ces insectes sont des êtres eusociaux : ils ont une organisation sociale complexe.

Fondamentalement, ce type de vie repose sur trois prémisses : les adultes s’occupent de la progéniture, plusieurs générations cohabitent dans un même foyer, et les membres sont divisés en deux castes (reproductrice et ouvrières). Dans le travail d’équipe des fourmis, nous pouvons mettre en évidence différentes habitudes, fonctions et faits curieux. Nous les détaillons ci-dessous.

1. Les fourmis se sacrifient pour le bien de la colonie

Les fourmis ont quelque chose que beaucoup appellent « conscience sociale » : tout ce qu’elles font est pour le bien commun. Par conséquent, il est normal que celles qui sont blessés ou capturées par des prédateurs à l’extérieur de la fourmilière soient laissés pour compte.

L’espèce Forelius pusillus possède une technique infaillible qui illustre très bien ce sens de la communauté : chaque nuit, un groupe de 10 fourmis scelle l’entrée de la colonie avec des pierres, des branches et de la boue. Pour ce faire, elles doivent rester à l’extérieur de la fourmilière. Par conséquent, lorsqu’elles ont terminé le travail, elles sont exposées aux prédateurs, mais… Elles ont sauvé les milliers de fourmis qui se trouvent à l’intérieur !

2. Elles se réunissent pour « faire » des choses

Les fourmis démontrent le fameux dicton « l’unité fait la force ». Celles qui habitent l’Amérique du Sud ont la capacité de se regrouper pour former des structures solides et résistantes, et ainsi empêcher la plupart de mourir.

Travail d'équipe des fourmis : fabriquer.

Par exemple, les fourmis de feu (Solenopsis invicta) peuvent se regrouper pour créer un radeau géant pour que toute la colonie soit sauvée d’une inondation, ou encore des ponts suspendus pour que les fourmis puissent passer sans tomber dans le vide.

3. Elles sont organisées en castes

La vie dans la colonie est basée sur le matriarcat. La cheffe de famille est la fourmi dite « reine », qui est chargée de fonder la colonie et qui reste active jusqu’à sa mort.

Les mâles ne sont utilisés que pour la reproduction et, une fois leur travail terminé, ils meurent naturellement. Lorsque la reine est fécondée, elle creuse une grotte où déposer les œufs, puis décide si elle souhaite la naissance d’une femelle ou d’un mâle, selon les besoins de la colonie.

Les tâches qui nécessitent un effort physique plus important sont effectuées par les ouvrières, qui sont les femelles stériles de la fourmilière. Elles sont chargées, par exemple, de s’occuper des larves, de garder la fourmilière propre, de trouver de la nourriture et de défendre l’entrée. Les plus jeunes restent à l’intérieur de la fourmilière : seuls les adultes sortent.

4. Elles complètent leurs pairs

La colonie perd fréquemment des membres, il est donc important qu’il y ait toujours des remplaçants. C’est la raison pour laquelle la reine produit des enfants en continu. Ainsi, si un spécimen décède, il est remplacé par un nouveau membre, évitant ainsi au groupe des problèmes.

En fait, chez certaines espèces, la reine peut aussi être remplacée par les ouvrières. Cela signifie que les « femelles » conservent leur capacité de reproduction pour éviter que la colonie ne disparaisse en cas de mort de leur reine. Les fourmis bouledogues sont l’un des rares cas documentés.

Les enseignements du travail d’équipe des fourmis

Nous pouvons transférer ce type d’organisation dans notre quotidien et profiter d’un système vraiment efficace dans chaque situation. Le travail d’équipe des fourmis nous apprend les leçons suivantes…

1. Les fourmis définissent les rôles de chaque membre

Tous les individus ne sont pas capables d’accomplir les mêmes tâches. Par conséquent, si chaque membre d’un groupe ou d’une association est clair sur ses obligations, tout fonctionnera de manière optimale.

2. Elles communiquent entre elles

Si une fourmi trouve une grande source de nourriture, elle fait appel à ses compagnes pour que toutes en profitent, et si elle détecte un danger, elle alerte les autres. Nous devrions faire de même avec ceux qui nous entourent.

Travail d'équipe des fourmis : communication.

3. Elles s’engagent

Les fourmis font de leur mieux pour accomplir la tâche qui leur est assignée, même si cela signifie ne pas se reposer ou même tomber dans la gueule d’un prédateur. Impressionant, n’est-ce pas ?

4. Elles changent ce qu’il faut changer

Si, pour une raison quelconque, il y a une baisse du nombre de fourmis guerrières dans la colonie, celles qui sont en charge de s’occuper des larves n’hésiteront pas une minute à sortir pour défendre leur grande famille. Cette adaptabilité est une qualité précieuse.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les fourmis piquent ou mordent ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les fourmis piquent ou mordent ?

Les fourmis piquent ou mordent ? Alors que certaines n'ont pas de dard, d'autres sont capables d'utiliser deux armes pour se défendre.



  • Adams, B. J., Hooper-Bùi, L. M., Strecker, R. M., & O´ Brien, D. M. (2011). Raft formation by the red imported fire ant, Solenopsis invicta. Journal of Insect Science, 11(1), 171.
  • Tofilski, A., Couvillon, M. J., Evison, S. E., Helanterä, H., Robinson, E. J., & Ratnieks, F. L. (2008). Preemptive defensive self-sacrifice by ant workers. The American Naturalist, 172(5), E239-E243.