Stress chez les oiseaux domestiques : causes, symptômes et solutions

Le stress chez les oiseaux domestiques peut provoquer l'apparition de nombreuses pathologies qui peuvent compromettre leur vie. Apprenez ici à le reconnaître et à l'atténuer.
Stress chez les oiseaux domestiques : causes, symptômes et solutions

Dernière mise à jour : 17 octobre, 2021

Les oiseaux, des animaux qui planent dans le ciel à l’état sauvage, peuvent avoir du mal à s’adapter à une cage. Si vous en hébergez un chez vous, vous devez savoir quels sont les signes de stress chez les oiseaux domestiques, car les détecter est essentiel pour garantir leur bien-être.

Les informations que vous trouverez ici sont générales, elles sont donc valables pour toutes les espèces d’oiseaux. Le stress a la capacité de déclencher ou d’aggraver de nombreuses maladies, alors prenez bien note de tout ce que vous devez savoir pour le reconnaître et le soulager.

Les causes de stress chez les oiseaux domestiques

Les oiseaux domestiques sont des animaux qui ont besoin d’un environnement sûr et stable pour se sentir calmes. En tant que proie dans leur environnement naturel, ils associent les changements de leur habitat à des signaux de danger, ce qui leur cause du stress.

Mais quels changements au sein d’une maison peuvent leur sembler dangereux ? Voici les plus courants :

  • Déménagement : Vous n’êtes pas le seul à souffrir de stress lors d’un déménagement. L’oiseau sera également en proie au stress si sa routine et son environnement sont soudainement bouleversés.
  • Changement de famille : de nombreux oiseaux créent des liens très profonds avec leurs maîtres. S’ils n’ont pas d’autre choix que d’emménager chez d’autres personnes, ils seront en proie au stress à l’idée de créer une nouvelle relation avec des étrangers et leur autre famille leur manquera.
  • Arrivée d’un nouveau membre : humain ou non, l’introduction d’un nouveau membre dans le foyer est généralement une cause de stress chez les oiseaux en raison du changement de routine que cela implique.
  • Bruits extérieurs : le tonnerre ou la circulation dense sont quelques exemples de bruits soudains qui peuvent surprendre votre oiseau. S’ils sont constants, ils génèreront un tableau clinique de stress oxydatif.
  • Présence de prédateurs et autres animaux : par exemple, même si un aigle ou un raton laveur n’a pas accès à la maison, le simple fait que ces animaux soient près de la fenêtre sera une source de stress pour votre oiseau. Les chats domestiques peuvent également être considérés comme des menaces.
  • Changements dans la routine : ces changements peuvent concerner votre routine comme celle de l’oiseau. Dans les deux cas, ce dernier aura des difficultés à s’adapter aux nouveaux éléments de son quotidien ou à des changements d’horaire.

D’autres petits détails ont aussi la capacité d’altérer la tranquillité d’un oiseau : changement de couleur des murs, cycles de lumière artificielle différents, ongles vernis ou encore l’introduction d’un élément dans la cage. Chaque fois que vous modifiez l’environnement ou la routine, restez vigilant et observez les changements possibles dans le comportement de votre oiseau.

Un oiseau.

Comment savoir si mon oiseau est stressé ?

Il existe un certain nombre de symptômes de stress physique et psychologique communs à la plupart des oiseaux. Cette information de base est essentielle pour reconnaître le trouble à temps. Voici les signes cliniques les plus courants :

  • Lignes de stress dans les plumes : Ce sont des taches linéaires sur les plumes causées par la présence d’acariens mangeurs de plumes et par des carences nutritionnelles. Ces carences sont le résultat des changements que le stress provoque dans la physiologie de l’oiseau.
  • Plumes arrachées : Un toilettage excessif et les blessures sont des signes de stress courants chez les oiseaux.
  • Agression envers d’autres animaux ou le maître : Ce comportement est aussi un indicateur d’une maladie physique, une visite chez le vétérinaire est donc recommandée pour en trouver la cause.
  • Perte d’appétit : Ce comportement fait partie des symptômes des maladies physiques.
  • Changements au niveau des vocalisations : Surtout chez les perroquets, crier plus fort, plus souvent ou, au contraire, arrêter complètement de vocaliser sont des signes évidents de stress.
  • Comportement répétitif : Les comportements qui se répètent continuellement et qui n’ont pas de but sont appelés stéréotypies. Ils sont essentiellement le résultat d’un manque de stimulation ou de stress. Il peut s’agir de mouvements, de vocalisations ou de comportements habituels qui se répètent. Un toilettage excessif en est un exemple.
  • Peur : Si l’oiseau commence soudainement à craindre des choses qu’il ne craignait pas auparavant, il est sans doute dans un état de stress continu et est donc plus sensible. S’il résiste à une manipulation qu’il aimait auparavant, c’est peut-être un changement dans votre apparence qui déclenche la peur en lui.
  • L’ennui : aucun individu n’aime s’ennuyer, et encore moins s’il vit dans une cage. Si l’oiseau n’est pas suffisamment stimulé mentalement, il souffrira de stress.

Les solutions au stress chez les oiseaux domestiques

Une fois le facteur de stress identifié, la première chose à faire est de l’éliminer de l’environnement de l’oiseau. L’étape suivante consiste à identifier le comportement anormal : Souffre-t-il de picage ? Refuse-t-il de manger ? Chacun des troubles dérivés a un traitement spécifique, il faut donc les distinguer.

Tout en traitant ces problèmes avec votre vétérinaire, il est important que vous preniez certaines mesures qui aideront à soulager le stress de l’oiseau. Ce sont les suivantes :

  • Ne criez pas et ne faites pas de bruit près de l’oiseau, cela ne fait que renforcer son stress.
  • Évitez les mouvements brusques, surtout lorsque vous vous approchez de l’oiseau : si l’oiseau a peur, vous devez vous approcher doucement de lui, sans forcer le contact.
  • Fournissez-lui une bonne alimentation et beaucoup d’enrichissement environnemental : les occupations et l’amusement contribue grandement à éviter les stéréotypies et à soulager le stress.
  • Si l’oiseau résiste à la manipulation, vous pouvez regagner sa confiance en lui offrant un bâton sur lequel il peut grimper et s’approcher lentement de vous.
  • Laissez-le sortir de la cage plus souvent et passez du temps de qualité avec votre oiseau.
Les perroquets peuvent-ils manger des œufs ?

Les informations contenues dans cet article sont générales, vous devez donc également vous imprégner des connaissances spécifiques correspondant à l’espèce dont vous vous occupez. Les oiseaux sont des animaux délicats, et pour que leur présence continue à égayer chaque jour de votre vie, vous devez aussi assurer leur bonheur.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les oiseaux peuvent-ils manger du riz ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les oiseaux peuvent-ils manger du riz ?

Les oiseaux peuvent-ils manger du riz ? Est-il vrai qu'ils explosent s'ils consomment trop de riz ? Nous vous apportons ici les réponses à ces ques...



  • User, S. (s. f.). Las estereotipias como indicadores de falta de bienestar en animales de zoológico. ZAWEC. Recuperado 13 de octubre de 2021, de https://www.zawec.org/es/que-hacemos/fichas-tecnicas/43-las-estereotipias-como-indicadores-de-falta-de-bienestar-en-animales-de-zoologico
  • Dickens, M. J., & Bentley, G. E. (2014). Stress, captivity, and reproduction in a wild bird species. Hormones and Behavior66(4), 685-693.
  • Cussen, V. A., & Mench, J. A. (2015). The relationship between personality dimensions and resiliency to environmental stress in orange-winged amazon parrots (Amazona amazonica), as indicated by the development of abnormal behaviors. PLoS One10(6), e0126170.
  • Larcombe, S. D., Tregaskes, C. A., Coffey, J., Stevenson, A. E., Alexander, L. G., & Arnold, K. E. (2015). Oxidative stress, activity behaviour and body mass in captive parrots. Conservation physiology3(1), cov045.