Comment les reptiles respirent-ils ?

La respiration des reptiles est pulmonaire, mais il existe des différences marquées entre les espèces terrestres et aquatiques. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus.
Comment les reptiles respirent-ils ?

Dernière mise à jour : 24 juillet, 2021

La respiration des reptiles a toujours suscité beaucoup d’intérêt et de curiosité. Ces animaux apparemment archaïques se sont parfaitement adaptés à de multiples écosystèmes, et pour cela, leurs systèmes sanguin et respiratoire ont dû différencier les espèces.

La première chose à savoir est que les reptiles sont un type de vertébrés appelés amniotes, et ils se caractérisent également par une peau squameuse due à la kératinisation de l’épiderme. Cette condition aide ces vertébrés à ne pas se déshydrater ou se dessécher.

Une autre de leurs caractéristiques, qui est étroitement liée au sujet de ce texte, est que ces animaux écailleux n’ont que la respiration pulmonaire. Cependant, il existe des différences très marquées entre certains reptiles, selon l’habitat dans lequel ils se développent et de nombreuses autres critères.

A quoi ressemble la respiration des reptiles ?

La peau des reptiles étant très épaisse, certains types de respiration ne sont pas possibles, comme la respiration cutanée, qui est caractéristique des amphibiens, ou encore la respiration branchiale, que l’on trouve chez les poissons et les mollusques. La respiration trachéenne, que l’on trouve chez les insectes, les myriapodes et certains arachnides.

La respiration des reptiles terrestres

Le système respiratoire des reptiles est constitué des narines, de la trachée, de la glotte, des bronches et des poumons. Ce système permet les deux phases de la respiration : l’expiration et l’inspiration.

Dans le cas des reptiles terrestres, l’air entre par les fosses nasales ou la bouche, rencontre la trachée où il se divise grâce à la glotte. Il atteint ensuite les bronches, puis les poumons.

Des études expliquent que chez certains reptiles – comme les lézards – il existe une symétrie dans leurs structures internes et externes. D’autres, comme les serpents, ont des structures asymétriques et un poumon gauche beaucoup plus petit que le poumon droit, ou bien n’ont pas de poumons.

Un iguane assis sur une pierre.

La respiration des reptiles aquatiques

Les poumons des reptiles aquatiques ou marins sont adaptés pour vivre dans cet environnement. Citons par exemple les tortues et certains serpents, qui prélèvent de l’air à la surface de l’eau pour le stocker dans les sacs pulmonaires.

Selon les espèces, les reptiles aquatiques peuvent être immergés sous l’eau pendant 30m 60 minutes ou plus. Comme chez les reptiles terrestres, la respiration peut varier d’une espèce aquatiques à une autre. Par exemple, les serpents de mer ont un long poumon qui stocke l’oxygène nécessaire pour rester longtemps dans l’eau.

Ces animaux ont un grand avantage, c’est qu’ils ont la capacité de réduire leur taux métabolique. Certains peuvent recourir à des voies anaérobies, qui ne consomment pas d’oxygène, pour obtenir de l’ATP ou de l’adénosine triphosphate. C’est ainsi qu’ils optimisent le gaz qu’ils ont stocké et obtiennent sporadiquement de l’énergie sans l’action de l’O2.

Dans d’autres cas, comme les tortues et certains serpents de mer, l’oxygène est obtenu par les cloaques (structures situées dans l’anus), ce que l’on appelle la respiration cloacale. Ces animaux sont ainsi capables de profiter de la concentration en O2 présente dans le milieu aquatique.

Les recherches indiquent que c’est ainsi que les tortues à carapace blanche, comme Trionix spp, obtiennent jusqu’à 70 % de l’air dont elles ont besoin. Sans aucun doute, la nature parvient à fabriquer des mécanismes de structures incroyablement variés.

La respiration des crocodiles

Étant un reptile qui vit sans problèmes majeurs sur terre et sur l’eau, la façon de respirer du crocodile attire beaucoup l’attention. Notamment parce que leur façon de respirer est la même que celle des oiseaux.

Le crocodile respire de l’air par les narines, ce gaz se retrouve dans la trachée et se répartit dans les bronches, puis dans les deux poumons. Jusqu’ici, tout est normal : la coïncidence avec les oiseaux se situe à l’endroit où s’effectue l’échange gazeux, à savoir dans les tubes, et non dans les alvéoles.

Cela rend les échanges gazeux plus efficaces que chez les autres espèces du règne Animalia. Pour cette raison, les oiseaux peuvent voler à des hauteurs où il y a peu d’oxygène.

Lorsque le crocodile est sous l’eau, une fois que l’oxygène est entré dans le corps, la glotte se contracte, le gaz est retenu dans le corps et le dioxyde de carbone est stocké après avoir rejoint l’hémoglobine des globules rouges. Par conséquent, le crocodile peut avoir le museau ouvert sous l’eau sans avaler l’eau ni perdre de l’air.

Les systèmes respiratoire et circulatoire des reptiles

Le système respiratoire est étroitement lié au système circulatoire. Les reptiles ont un système d’échange sanguin à double circuit complexe, dans lequel se trouvent des structures qui transportent le sang oxygéné vers chacun des organes et d’autres qui collectent le sang faiblement oxygéné.

Ce processus est également dû au fait que le cœur du reptile a deux cavités ou oreillettes et entre un et deux ventricules, selon les espèces. La plupart n’en ont qu’un, qui comprend une cloison qui intervient dans la séparation du sang oxygéné du sang non oxygéné.

Dans le cas des alligators et des crocodiles, ils ont tous deux deux oreillettes et deux ventricules. Pour cette raison et tout ce qui précède, on dit qu’ils ont l’un des systèmes circulatoire et respiratoire les plus efficaces parmi tous les reptiles.

Comment les reptiles respirent-ils ?

Comme vous pouvez le voir, la respiration de ces animaux fascinants brille par sa complexité à tous points de vue. Du plus petit lézard à la plus grande tortue de mer, tous les reptiles effectuent les échanges gazeux de la manière la plus efficace possible.

Cela pourrait vous intéresser ...
Iguane rhinocéros : habitat, caractéristiques et conservation
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Iguane rhinocéros : habitat, caractéristiques et conservation

L'iguane rhinocéros habite l'île caribéenne d'Hispaniola, ainsi que les petites îles environnantes. C'est un reptile fascinant et menacé.



  • Medicina en quelonios y otros reptiles / Alejandro Carlos Tracchia. – 1a ed ampliada. – Ciudad
    Autónoma de Buenos Aires : Universidad Maimónides ; Ciudad Autónoma de Buenos Aires :
    Ediciones Fundación Azara, 2018.
  • Arevalo, c. Biología de reptiles. Universidad de Guadalajara. 2000.