Grenouilles singes : habitat et caractéristiques

Découvrez les grenouilles singes, des amphibiens aux particularités étonnantes.
Grenouilles singes : habitat et caractéristiques

Dernière mise à jour : 17 avril, 2021

Le Néotropique est l’une des régions de la planète avec la plus grande biodiversité d’amphibiens anoures. Les grenouilles arboricoles se distinguent par leurs adaptations. Au sein de ce groupe, les grenouilles singes attirent particulièrement l’attention, à la fois pour leur biologie et pour leur relation avec les humains.

Il existe actuellement 16 espèces de grenouilles singes, toutes appartenant au genre PhyllomedusaCes amphibiens sont extrêmement adaptés à la vie dans les arbres. Poursuivez donc votre lecture si vous voulez en savoir plus sur les grenouilles singes.

Les caractéristiques physiques des grenouilles singes

Bien qu’il existe quelques différences entre les 16 espèces existantes de grenouilles singes, elles partagent toutes certaines similitudes. Leur nom dérive de leur apparence et de leurs proportions, outre leurs habitudes arboricoles.

Ces amphibiens sont de taille relativement grande, entre 7 et 12 centimètres. La plus grande de ces grenouilles est, vous excuserez la redondance, la grenouille singe géante (Phyllomedusa bicolor). Elles sont généralement minces, avec une grande tête et des yeux ronds, globuleux et qui attirent l’attention.

Leurs membres sont très longs et minces et se terminent par des pattes avec 4 (pattes avant) ou 5 longs doigts (pattes arrière). Les doigts sont opposables et se terminent pas des coussinets adhésifs qui leur permettent de grimper aux branches.

Leur principale couleur est le vert, un vert plus ou moins foncé selon les espèces, qui recouvre la partie dorsale de l’animal. Ces grenouilles ont par ailleurs souvent des motifs frappants sur les côtés, qui peuvent s’étendre le long des membres.

Ces tons sont principalement oranges, jaunes et noirs et sont caractéristiques de chaque espèce. La partie ventrale est généralement moins pigmentée.

Une grenouille singe.

Habitat et comportement des grenouilles singes

Ces amphibiens ne se trouvent qu’en Amérique centrale et en Amérique du SudIls habitent principalement les zones boisées tropicales ou subtropicales et les zones inondables à végétation abondante, qui est essentielle pour leur biologie.

Contrairement aux autres grenouilles, les grenouilles singes ne résident généralement pas dans l’eau, mais passent la majeure partie de leur vie dans les arbres. Nous pouvons d’ailleurs en trouver à des hauteurs comprises entre 0,5 et 4 mètres.

Comme les autres amphibiens, elles possèdent une peau très poreuse. Elles courent donc le risque de se déshydrater en vivant si loin de l’eau. Ces grenouilles ont alors développé une série d’adaptations pour éviter la déshydratation.

Étant principalement nocturnes, elles passent la journée cachées entre les feuilles, les pattes rassemblées près du corps. Outre le fait d’éviter l’incidence des rayons du soleil et de réduire l’évaporation, elles sont ainsi mieux à même de se camoufler dans leur environnement.

En outre, certaines espèces sont capables de sécréter une substance semblable à de la cire à travers la peau. Avec l’aide des pattes postérieures, elles répandent ce composé sur tout le corps, fréquemment et consciencieusement, créant ainsi une couche qui les isole de l’environnement.

Non seulement cette couche  protège de la dessiccation, mais elle contient également des toxines. Ces toxines servent de défense contre les prédateurs.

Pendant la reproduction, les grenouilles singes descendent de la cime des arbres dans la végétation au-dessus des plans d’eau, qui sont souvent des mares temporaires. Elles déposent leurs œufs sur une large feuille à laquelle ils adhèrent grâce à la substance gélatineuse qui les entoure, et elles replient ensuite la feuille sur eux, formant ainsi un petit nid.

Lorsque les œufs éclosent, les têtards tombent dans l’eau. Ils y finissent leur développement jusqu’à ce qu’arrive le processus de métamorphose.

Après leur transformation, les jeunes grimpent aux arbres, comme les grenouilles adultes, où ils vivront le reste de leur vie. Alors qu’au stade larvaire elles se nourrissent de matière végétale, sous leur forme adulte, ces grenouilles capturent des proies à l’aide de leur langue protractile.

Leur relation avec les humains

Comme nous le mentionnions ci-dessus, plusieurs espèces contiennent des toxines dans les sécrétions cireuses de leur surface. Ces substances toxiques sont traditionnellement utilisées dans les rituels de diverses tribus indigènes de ces régions, qui appellent les sécrétions kambo ou sapo.

Pour ce faire, elles chassent les grenouilles et les placent au-dessus d’un feu avec leurs membres attachés et étendus. Cela a pour but de stresser l’animal, l’obligeant ainsi à sécréter la substance. Ils relâchent ensuite généralement l’animal.

Une fois obtenue, la sécrétion est appliquée sur des plaies ou des brûlures, passant ainsi dans la circulation sanguine. Cette substance agirait comme un analgésique. Les effets varient : vomissements, diarrhée et perte de conscience. Pour les indigènes, ce rituel porte chance et fait d’eux de meilleurs chasseurs, entre autres avantages.

grenouilles singes

Bien que ces pratiques traditionnelles ne semblent pas avoir d’effets graves sur les populations de Phyllomedusa, l’utilisation de sécrétions toxiques semble devenir une thérapie alternative populaire sans rigueur scientifique.

Elles sont mêmes utilisées pour améliorer illégalement les performances dans les courses de chevaux. Cela pourrait donc poser un risque croissant pour la conservation des grenouilles singes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Mamba noir : caractéristiques, habitat et venin
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Mamba noir : caractéristiques, habitat et venin

Le mamba noir produit un poison riche en neurotoxines capable de tuer un être humain en 45 minutes environ si ce dernier n'est pas traité.