Tumeur mammaire chez la chatte : causes, symptômes et traitement

La tumeur mammaire chez la chatte peut être cancéreuse ou non. Quoi qu'il en soit, une approche vétérinaire précoce et une intervention chirurgicale sont toujours nécessaires.
Tumeur mammaire chez la chatte : causes, symptômes et traitement

Dernière mise à jour : 01 septembre, 2021

Parler de tumeurs n’est agréable pour personne, car elles sont associées à la souffrance, à la chimiothérapie, aux combats et parfois à la mort. Toutes les masses tumorales que présentent les êtres vivants ne correspondent pas à un tableau cancérigène, mais c’est toujours le premier soupçon et il faut alors agir au plus vite. Dans le cas de la tumeur mammaire chez la chatte, il faut en faire de même.

Comme indiqué par le centre Flint Animal Cancer Center, 1 chat sur 5 développe un cancer au cours de sa vie, en particulier au stade senior. Malheureusement, contrairement à ce qui se passe chez les chiens, la grande majorité des tumeurs mammaires chez les chats sont malignes. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus sur ce sujet.

La tumeur mammaire chez la chatte

Une tumeur est une masse anormale de tissu qui apparaît lorsque les cellules se multiplient plus qu’elles ne le devraient ou ne meurent pas quand elles le devraient. Ces masses peuvent apparaître dans pratiquement toutes les parties du corps, car les agrégats cellulaires qui composent notre corps doivent être remplacés et réparés de temps à autre.

Dans le tableau clinique qui nous concerne ici, la tumeur commence à se développer au niveau des glandes mammaires. Les chattes ont un total de 8 mamelons (4 dans chaque ligne). Pendant les premières stades, la tumeur se présente sous la forme d’un nodule très petit et ferme attaché à la glande mammaire.

Selon le centre Cornell Feline Health Center, 30 à 40% des chats développeront un cancer à un moment de leur vie et 1/3 des cas correspondent à des tumeurs mammaires malignes. 95 % des masses tumorales apparaissent chez le sexe féminin, et la tumeur mammaire est la troisième tumeur maligne la plus fréquente chez cette espèce domestique.

La tumeur mammaire est l’une des tumeurs les plus fréquentes chez le chat.

Tumeur mammaire d'un chat.

Les types de tumeur mammaire chez la chatte

Les tumeurs sont divisées en 2 catégories selon la gravité de l’affection : malignes et bénignes. Voyons quelles sont les caractéristiques de chacune d’entre elles.

La tumeur mammaire bénigne

Malheureusement, les masses bénignes ne représentent que 10 à 15 % des tumeurs mammaires chez la chatte. Celles-ci sont auto-limitées : elles se développent dans une certaine mesure et ne se propagent pas à d’autres parties du corps de l’animal. Leur pronostic est bien meilleur que celui des masses malignes.

La tumeur mammaire maligne

85-90% des tumeurs mammaires chez la chatte sont cancérigènes. Cela signifie qu’une lignée cellulaire a muté par erreur et se développe de manière effrénée, provoquant ainsi l’apparition d’une masse néoplasique qui peut se propager à d’autres parties du corps. Il existe plusieurs types de cancer qui affectent les seins des chattes, mais l’adénocarcinome est le plus fréquent.

L’adénocarcinome est un cancer des tissus glandulaires. Il a tendance à se propager aux poumons, à la plèvre, au foie, aux glandes surrénales, aux reins et à encore d’autres parties du corps.

Trois informations à garder à l’esprit

  • Une tumeur bénigne peut se transformer en tumeur maligne au fil du temps.
  • La présence de plusieurs tumeurs mammaires nécessite une analyse individuelle, car elles peuvent être de différents types.
  • Au sein d’une même tumeur, il peut y avoir un mélange de cellules bénignes et malignes.

Les symptômes

Comme commenté dans les lignes précédentes, le symptôme le plus fréquent de ce tableau clinique est la présence d’un petit nodule (ou plus) sous la peau dans la région abdominale de l’animal. Il apparaît généralement près ou dans l’un des mamelons, bien que des signes d’expansion vers d’autres glandes mammaires puissent également être observés.

Parfois, la masse tumorale s’ulcère, provoquant une plaie ouverte et un drainage de pus et de sang. Pour cette raison, la chatte affectée lèchera excessivement la zone et présentera des signes évidents de douleur, surtout lorsqu’il se met dans certaines positions.

Dans le cas d’un cancer et si la tumeur s’est déjà métastasée (propagation à d’autres parties du corps), les symptômes deviennent généraux. La chatte mangera moins, sera apathique, fera moins d’exercice et aura peut-être des problèmes respiratoires.

Les causes possibles

Identifier les facteurs de causalité des tumeurs mammaires chez la chatte est très complexe, car on n’en sait pas assez sur ces processus au niveau clinique. Cependant, on sait que l’exposition de la chatte à ses hormones de reproduction augmente considérablement le risque de développer un cancer du sein.

Fait intéressant, on pense que la concentration d’œstrogènes et de progestérone dans le sang pourrait favoriser la croissance et l’activation des cellules mammaires, et donc augmenter le risque de développer une tumeur mammaire. Les chattes stérilisés à 6 mois n’ont que 9 % de chance de développer des carcinomes, alors que cette valeur est multipliée par 7 chez les chattes sexuellement intacts.

La meilleure prévention est toujours de castrer la chatte par ovariotomie : les chances qu’il développe un cancer du sein après l’intervention sont très faibles.

Le diagnostic de tumeur mammaire chez la chatte

La première partie du diagnostic de cette condition est l’examen physique. Avant les tests de laboratoire, il est recommandé d’effectuer une série de radiographies et de tests sanguins sur l’animal. Les tumeurs mammaires ne sont pas toutes malignes, mais il est nécessaire de les opérer et d’évaluer les métastases possibles dès que possible.

Une fois l’état de santé général du chat vérifié, un échantillon de la masse tumorale est généralement prélevé par aspiration avec une aiguille fine. Grâce à cet échantillon, il sera possible de déterminer si la masse est cancérigène ou non. Malheureusement, la plupart du temps la masse tumorale est cancérigène.

Le traitement

L’ablation chirurgicale de la tumeur est toujours la première étape, qu’elle soit bénigne ou maligne. Si le chat ne souffre pas de cancer, il est fort probable que cette procédure suffise et que l’animal soit complètement rétabli par la suite. En revanche, dans le cas d’une tumeur cancéreuse, les choses se compliquent beaucoup.

En plus de l’ablation de la tumeur, la résection de la totalité de la glande mammaire et des ganglions lymphatiques associés est généralement nécessaire en cas de cancer. La chimiothérapie est également utilisée chez les chats qui présentent des signes de métastases ou de très grosses tumeurs dont l’expansion est pratiquement inévitable.

Un chat chez le vétérinaire.

Le pronostic

Une tumeur bénigne du sein chez la chatte ne pose pas de problèmes majeurs et l’animal est complètement rétabli après la chirurgie. Dans les cas de cancer, 66 % des félins finissent par rechuter au bout d’un certain temps.

Le taux de survie dépend beaucoup de la taille de la tumeur. Si elle est supérieure à 3 centimètres, l’espérance de vie est de 6 mois, elle passe à 2 ans si la tumeur mesure moins de 2 centimètres.

En plus de tout ce qui précède, il convient de noter que la plupart des tumeurs mammaires apparaissent lorsque l’animal est âgé, généralement à l’âge de 11-12 ans. Pour cette raison et bien d’autres, il est très difficile d’estimer l’espérance de vie moyenne d’un chat atteint d’un cancer du sein. En fin de compte, le pronostic dépend de la vitesse de détection, de l’approche utilisée et d’un peu de chance.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 cancers courants chez le chat
My AnimalsLisez-le dans My Animals
5 cancers courants chez le chat

Nombreux sont les cancers courants chez les chats. Découvrez ici quels sont les 5 cancers les plus répandus, ainsi que leurs symptômes.