Collapsus trachéal chez le chien : symptômes et traitement

L'oxygène est vital pour le fonctionnement de l'organisme. Lorsque la quantité d'oxygène est réduite à cause d'une maladie telle que le collapsus trachéal, les conséquences peuvent être très graves.
Collapsus trachéal chez le chien : symptômes et traitement

Dernière mise à jour : 15 octobre, 2021

Vous connaissez sûrement très bien votre animal et savez donc quand son comportement est normal. Tout changement au niveau du comportement est un signal d’alarme, car il pourrait s’agir de la manifestation d’une maladie. Nous nous intéressons ici au collapsus trachéal, une maladie respiratoire qui touche les chiens.

Tous les signes respiratoires ne sont pas dus à la présence d’agents pathogènes comme les virus et les bactéries. Dès le premier instant où vous observez des signes qui indiquent une maladie respiratoire chez votre chien, agissez. La plupart des maladies diagnostiquées précocement ont un pronostic plus favorable.

Qu’est-ce qu’un collapsus trachéal ?

Le collapsus trachéal est une maladie qui se caractérise par un aplatissement dorso-ventral de la trachée. En conséquence, la lumière dudit tube est réduite, ce qui provoque de graves difficultés respiratoires chez le chien. Normalement, c’est la région cervicale qui est touchée, bien que chez certains spécimens, les bronches sont aussi concernées.

S’agissant d’un trouble des voies respiratoires, il est courant que le collapsus du larynx et des bronches se produisent simultanément. Quoi qu’il en soit, chacune des maladies nécessite un diagnostic individuel pour commencer un traitement spécialisé par la suite.

On ignore encore quelle est la principale cause de collapsus trachéal chez le chien. Cependant, on considère que la déficience de la matrice organique du cartilage trachéal y est pour beaucoup. Cette carence fait que les anneaux trachéaux n’ont pas la capacité de rester fermes et de se fermer.

En fonction la diminution du pourcentage de lumière dans la trachée, le collapsus trachéal chez le chien comprend 4 degrés :

  • I : 25 % de réduction.
  • II : 50 % de réduction.
  • III : 75 % de réduction.
  • IV : Réduction dangereuse qui atteint parfois 100 %.
Zone trachéale chez le chien.

Les prédispositions génétiques

La plupart des chiens qui souffrent d’un collapsus trachéal sont des chiens d’âge moyen et gériatriques. Il s’agit d’une maladie congénitale, et les petites races comme le chihuahua, le poméranien, le caniche, le yorkshire terrier, le pékinois et le bichon maltais ont une plus grande prédisposition génétique que les grandes races.

L’âge moyen auquel débute la manifestation des symptômes se situe entre 6 et 7 ans. Le collapsus trachéal chez le chien est considéré comme une pathologie progressive et dégénérative. Si la symptomatologie commence à un âge précoce, les chiots auront moins de chance de survie.

Les symptômes de collapsus trachéal chez le chien

Les maladies respiratoires présentent souvent des symptômes très similaires. Dans le cas d’un collapsus trachéal chez le chien, le principal symptôme était une toux caractéristique, ressemblant à un cri perçant. Lors des moments d’excitation et d’activité physique qui provoquent une agitation chez le chien, la toux augmente généralement.

Si votre animal souffre de cette maladie, il est probable qu’il présente également les symptômes suivants :

  • Halètement
  • Dyspnée inspiratoire et expiratoire (détresse respiratoire)
  • Suffocation
  • Maladie
  • Râles pulmonaires (bruits anormaux perceptibles à l’auscultation)

En raison du déficit d’oxygénation de tous les organes et systèmes, le fonctionnement de l’organisme du chien peut être altéré, ce qui peut provoquer l’apparition de pathologies secondaires. L’hypertension pulmonaire, la trachéite et la bronchite sont des affections associées courantes et, ensemble, elles pourraient entraîner une insuffisance cardiaque.

Le diagnostic

Pour commencer, le vétérinaire peut demander une radiographie du thorax et du cou. L’objectif de cette étude est d’évaluer les structures adjacentes à la trachée (le cœur et le parenchyme pulmonaire). Cependant, l’endoscopie est la méthode la plus utile pour obtenir un diagnostic définitif.

Cette étude permet d’évaluer en détail l’évolution de la maladie et même le degré de gravité dans lequel se trouve l’animal. Le collapsus trachéal est une pathologie dynamique, c’est-à-dire qu’elle subit des changements constants. D’où l’importance de mettre en place des études telles que l’endoscopie, qui permettent d’analyser la situation en temps réel.

Le traitement du collapsus trachéal

Une fois que la maladie été diagnostiquée, il est temps de commencer le traitement. Au cours des 3 premiers stades de la maladie, il est possible d’indiquer l’administration de médicaments. Au stade 4, l’intervention chirurgicale sera la seule option.

Le traitement médicamenteux

Afin de réduire la demande élevée en oxygène causée par l’excitation et le halètement, une petite dose de tranquillisant est recommandée. Le vétérinaire déterminera par la suite quelle est la dose d’antitussif nécessaire. Le butorphanol injectable provoque généralement une réponse bonne et rapide dans ce scénario.

À la suite d’une cyanose, il sera nécessaire d’effectuer une oxygénothérapie pour stabiliser l’animal. Les bronchodilatateurs tels que la théophylline et certains corticoïdes pourraient être indiqués en cas de collapsus trachéal chronique. L’objectif principal de tous les médicaments administrés est la réduction des symptômes.

L’opération

En dernière option, si votre animal est dans un état très grave avec la quasi-totalité de la lumière trachéale obstruée, il devra subir une intervention chirurgicale d’urgence. Le vétérinaire procédera à une évaluation rapide pour le qualifier de candidat à une telle intervention.

Dans ce cas de figure, il existe deux options : une reconstruction de la trachée ou la pose d’une endoprothèse (elle apporte un soutien artificiel à la trachée et l’empêche de se refermer). Les deux procédures nécessitent certains soins postopératoires, ainsi que d’une surveillance médicale étroite.

Un chien sous sédation reçoit de l'oxygène.

En somme, le collapsus tracheál chez le chien peut être une maladie très dangereuse, voire mortelle. Si votre animal présente les symptômes cités, le meilleur moyen d’éviter les complications et les conditions associées est de signaler toute anomalie en temps opportun. La santé de votre meilleur ami est entre vos mains.

Cela pourrait vous intéresser ...
Entropion chez le chien : causes, symptômes et traitement
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Entropion chez le chien : causes, symptômes et traitement

L'entropion chez le chien est une maladie qui peut devenir chronique et causer de graves blessures. Il est nécessaire de la traiter le plus tôt pos...